PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueAu moqueur
rubriqueAu roi
rubriqueAux secrétaires
rubriqueL'ABÇ
rubriqueA Catherine
rubriqueAu roi de Pologne
rubriqueA Nevers
rubriqueA du Guast...
rubriqueA la vertu
rubriqueAu peuple...
rubriqueAu duc d'Alençon
rubriqueAux poètes...
rubriqueAu grand prieur
rubriqueAux trésoriers
rubriqueAux liseurs
retour
rubriqueBesognes - proème
rubriqueBesognes
rubriqueJours
rubriqueAvis de lin
rubriqueVers dorés
rubriquePhocylide
rubriqueNaumachos
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

ÔS LIZÖRS

Ianbikes Trimétres.

PÙRPourvu que français né tu sois, français de coeur,VU Ke Fransøs né tu søs, Fransøs de kör,
[f° e ij v°]
FraFrançais de parler, prends ce livre et bien le lis :nsøs de parlér, pran se livr' é bién le li :
DépDépose fierté, honte, haine, lâcheté,ôze fiérté, honte, héine, la^çeté,
AnvEnvie, de l'erreur nourricières : bien liras.ìî, de l'èrrör nùrrisiéres : bién liras.
5
Se Ce n'est que français tout ce qu'il te semble voirn'èt ke Fransøs tùt se k'il te sanble vør
D'éD'étrange à tes yeux. Car si veux non obstinétranj' aã tèz iös. Kar si vös non ôstiné
ÇérChérir la raison, tien l'avoueras, tel qu'il est,ir la rèzon, tién l'avùras, tèl k'il èt,
NaNaïf, si l'auteur parle ton parler naïf.ìåf, si l'ôtör parle ton parlér naìåf.
Ô dÔ digne liseur, toi sachant mieux qu'il ne sait,iñe Lizör, tø saçant miös k'il ne sèt,
10
L'ôL'auteur te supplie lui vouloir montrer ce mieux.tör te suplìî lui vùlør montrér se miös.
RepReprends sachant plus un qui moins que toi saura :ran saçant plus un ki mûins ke tø sara :
AprApprends sachant moins d'un qui plus saura que toi.an saçant mûin d'un ki plus sara ke tø.
KÙRCourtois étranger, toi qui d'un prompt haussebecTüS Étranjiér, Tø ki d'un pront hôssebèk
SùlSoulais dépriser notre langue et nos écrits,øs déprizér nôtre lang' é nôs ékris,
15
DèsDes lettres voyant les divers entassements, lètres vûiant lès divèrs antassemans,
PanPensant trouver là quelque langage ostrogoth :sant trùvér laã kèlke langaj' Ostrogôt :
Voici le français non déguisé mais naïf,sìþ le Fransûs non dégizé mès naìåf,
NonNombreux, coulant bien, à prononcer non scabreux,brös, kùlant bién, aã prononsér non skabrös,
A lÀ lire non dur, non malaisé : mais facile,ire non dur, non malèzé : mès fasil,
20
MèsMais doux et plaisant, tel qu'il est, non dépravé. dùs é plèzant, tèl k'il èt, non dépravé.
Ô DÔ docte liseur, bien que notre langue soitokte Lizör, bién ke nôtre lange søt
VulVulgaire aujourd'hui, laisse-z-en le vieil dédein :gèr' ojùrdui, lèsse-z-an le vié£ dédéiñ :
É vEt vois la marcher pas à pas des bons Grégeois.ø la marçér paz apas dès bons Gréjøs.
De De tel parangon plaisir et profit reçois.tèl parangon plèzir é prùfit resø.
FIN.
Mètre : Iambique. Tous les vers sont des trimètres non-cadencés.