PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueAu moqueur
rubriqueAu roi
rubriqueAux secrtaires
rubriqueL'AB
rubriqueA Catherine
rubriqueAu roi de Pologne
rubriqueA Nevers
rubriqueA du Guast...
rubriqueA la vertu
rubriqueAu peuple...
rubriqueAu duc d'Alenon
rubriqueAux potes...
rubriqueAu grand prieur
rubriqueAux trsoriers
rubriqueAux liseurs
rubriqueBesognes - prome
rubriqueBesognes
retour
rubriqueJours
rubriqueAvis de lin
rubriqueVers dors
rubriquePhocylide
rubriqueNaumachos
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

LS BEZOES D'ZIODE.

LsLes pliades le sang d'Atlas, quand elles resourdront, Pliades le sang d'Atlas, kant les resrdront,
[f 7 r]
LrLors prime fais moissons : le labour quand elles descendront.prime f mssons : le labr kand les dsandront.
r Or quatre fois dix nuits et dix jours elles avolantkatrefs dis nuis dis jrs lez avlan
VonVont se cacher, pour aprs derechef, comme l'an vire accompli,t se kar, pr aprs deref, kome l'an vir' akonpli,
5
SSoi dcouvrir, au point que le fer se commence d'aiguiser. dkvrir, pint ke le fr se komanse d'guizr.
S'C'est des champs la manire, tous ceux qui se tiennent hbergst ds ams la manir', a tss ki se tinet brjs
PrPrs la marine, tous ceux qui dedans les vaux et cavains bas,s la marn', a tss ke dedans ls vs kavins bas,
LLoin de la mer ondeuse, une contre grasse de terroiri de la mr ondz', une kontr' gra^sse de trrr
SonSont habitants. Sme nu : fais nu le labour de la charrue :t abitans. Sme nu : f nu le labr de la arru^ :
10
F Fais nu les moissons, si tu veux tous les oeuvres de Crsnu ls mssons, Si tu vs tlez vres de Srs
BiBien soigner en saison, tellement qu' propos et de saisonn sor an szon, tlemant k'aprops de szon
TtTout te profite, de peur que cependant n'ailles malais te profte, de pr ke sepandant n'aes malz
s Aux maisons d'autrui conniller sans rien y avancer :mzons d'trui knir sans rin i avansr :
inAinsi qu' moi de nagure tu vins. Mais moi je ne veux plussi k'a m denagire tu vins. Ms m je ne v plus
15
T'aT'en mesurer ni donner. Va va besogner malavis !n mezurr ni donr. Va va bezor (malaviz !)
A l la besogne que les dieux ont donn aux hommes en temps :a bezone ke ls Dis ont don s omes antans :
PrPour n'aller, enchagrin de courage, et ta femme et tes enfants, n'alr, anagri de kraj', ta fam' tez anfans,
OnkOnques la vie quter par les voisins, qui te lairront.e la v ktr par ls vzins, ki te lront.
KarCar deux ou trois fois en auras d'eux : mais si revas plus ds trs fs anaras d's : ms si revas plus
20
LsLes fcher, ne feras ton affaire : et diras mille raisons fa^r, ne feras ton afr' : diras mile rzons
SanSans profiter : ce seront mots perdus : mais si tu m'en crois,s prfitr : se seront ms prdus : Ms si tu m'an krs,
VrVerras pour te pouvoir de disette et de dette garantir.as pr te pvr de dizt' de dte garantir.
PPour le premier le manoir et det femme et le boeuf laboureur faut,R LEPREMIR le manr la fam' le bf labrr ft,
FamFemme, je dis servant, non pouse, et qui suive le btail.e, je di srvant, non pz', ki suive le bta.
25
PuiPuis toute chose qui faut la maison, prte la tiendras :s tte ze ki ft a la mzon, prte la tindras :
PrPour ne demander tel qui refusera : et tu demeurerais. ne demandr a tl ki refuzera : tu demrrs.
[f 7 v]
L'L'heure se passe et le temps, et se perdant l'oeuvre s'amoindrit.re se pass' le tans, se prdant l'vre s'amindrt.
MsMais demain ni aprs ne remets, que tu puisses aujourd'hui. a demin ni aprs ne rem, ke tu puissez ojrdui.
KarCar l'homme trane-besogne jamais, ni celui qui dlayera, l'ome trinebezone jams, ni selui ki delra,
30
L'L'aire jamais n'emplit la besogne s'avance du bon soin.re jams n'anplt la bezone s'avanse du bonsi.
MsMais le dlaie-besogne toujours combat mille tourments. le deliebezone tjrs konbat mile trmans.
LLors que la force de l'pre soleil se rassied : et relcherrs ke la forse de l'a^pre sl se rasit : rela^r
FtFait la sueuse chaleur, aprs l'automne pleuvant lors la suze alr, aprs l'tonne plvant lors
DiDieu Jupiter valeureux : quand c'est que la personne changeant Jupitr valurs : kant s't ke la prsone anjant
35
PluPlus disposte se fait : car lors prime l'astre chaleureuxs disposte se ft : kar lrprime l'astre alrs
SusSus le sommet des humains la mort nourris se tenant peu le somt dez umins ala mort nrris se tenant p
PasPasse de jour : mais laisse la nuit plus longue sjourner :se dejr : ms lsse la nuit plus longe sjrnr :
LrLors que le bois que le fer jette par bas, moins se trouve aux verss ke le bs ke le fr jte parbas, mins se trv' s vrs
trtre sujet : que la feuille lui choit, et que il cesse de pousser :e sujt : ke la fe li t, k'i ssse de pssr :
40
LrLors il te faut bcher soignant la besogne de saison.s i te ft bu^r sant la bezone de szon.
TroTrois pieds au mortier, au pilon trois coudes tu donnerass pis mortir, o pilon trs kdes tu donras
An En le coupant, sept pieds le esseuil, chaque ft de sa grandeur :le kpant, st pis a l's, ke fu^t de sa grandr :
MsMais si de huit tu le fais, au bout le maillet tu retiendras. s de huit tu le fs, bt le mat tu retindras.
JanJante de trois empans couperas, si la roue coupe dix dours,te de trz anpans kperas, si la r' kpe dis drs,
45
PluPlusieurs bois tordus. Si le trouves, apporte l'tanonzirs bs tortus. Si le trvez, aporte l'tanson
sChez toi cherche le bien par les montagnes ou les champs t (re le bin par ls montaes ls ams)
D'iDe yeuse de choix. Car c'est le plus fort pour servir des boeufs,ze de s. kar s't le plufort pr srvir a ds bs,
KanQuand le valet de Minerve au sep le fichant et l'arrtant,t le valt de Minrv' sp le fiant l'artant,
BiBien chevill bien joint la haie du timon l'appropriera.n evi bin jint a la h' du timon l'aproprira.
50
F Fais que tu aies chez toi deux charrues prtes servir :ke tu s s t ds arru^s prtez a srvir :
L'uL'une la haie d'une pice du long, et le autre de deux soit.ne la h d'une pise du long, l'tre de ds st.
RonRompant l'une, soudain sur les boeufs l'autre tu mettrais.pant l'une, sdin sur ls bs l'tre tu mtrs.
D'D'orme et laurier si tu fais le timon les vers ne le gteront :rm' lorir si tu fs le timon ls vrs ne le gatront :
F-Fais-le de chne, le sep : ton tanon, d'yeuse. Et de neuf ansle de ne, le sp : ton tanson, d'iz'. de nv ans
55
DsDeux boeufs mles auras : qui seront lors bons travailler bs ma^les aras : ki seront lrs bons a travar
D'D'ge moyen, et de force : qui aisment ne se rendront.aje mon, de forse : ki zmant ne se randront.
SsCeux ci dedans le sillon ne mettront en pices la charrue s dedans le sion ne mtront an pises la arru^
HrHargnant : non du labour demi-fait la besogne ne lairront.ans : non du labr demift la bezone ne lront.
r Or quelque bon valet de quarante ans les mne, mangeantkke bon varlt de karant' ans ls mne, Manjant
60
SonSon pain par quartiers, qui feront huit pices chacun. pin par kartirs, ki feront huit pises a a^kun.
[f 8 r]
LuiLui son ouvrage soignant le rayon sillonn tire bien droit, son vraje soant le raion sion tire bin drt,
PPoint ne bant aprs ses gaux : mais l'esprit son faitint ne bant aprs sez gs : ms l'sprit a son ft
TtTout retenant. Quelque autre plus jeune que lui, ne le survaut, retenant. klk'tre plujne ke lui, ne le survt,
PrPour la semaille galer, se guettant de ne sursemer un grain. la sema^' galr, se gtant de ne sursemr un grin.
65
KarCar l'homme jeune toujours se dbauche aux jeunes s'amusant. l'ome jne tjrs se db' s jnes s'amuzant.
PRPrends bien garde, soudain que la voix de la grue entendras.AN bin garde, sdin ke la vs de la gru^ antandras.
KanQuand tous les ans bien haut dans les nues, elle s'criera,t tlezans binht dans ls nu^s, le s'krra,
KanQuand du labour le signal, et la saison moite dmontrantt du labr le sial, la szon mte dmontrant
Ja Ja de l'hiver pluvieux, qui remord au coeur l'homme sans boeufs :de l'ivr pluvis, ki remrd kr l'ome san bs :
70
LrLors il te faut afener les boeufs cornus la maison.s i te ft afenr ls bs kornus a la mzon.
zAisment il se dit, prte-moi tes boeufs et ta charrue :mant i se dit, prete-m ts bs ta arru^ :
zAisment cela se rpond, j'ai faire de mes boeufs.mant a sela se rpond, j' afre de ms bs.
Un Un riche dans l'esprit se dira, faut faire une charrue,rie dan l'sprit se dira, Ft fr' une arru^,
StSot et ne songe qu'il faut cent pices faire une charrue, ne sonje k'i ft sant pisez a fr' une arru^,
75
K'oQu'on doit auparavant dans l'htel porter et serrer.n dt paravant dans l'tl portr srrr.
DDs que premier le labour se dnoncera aux hommes mortels,s ke premir le labr se dnonsera z omes mortls,
LorLors il te faut ensemble courir toi mmes et tes gens,z i te ft ansanble krir t mmez ts jans,
SkSec et mouill labourant, du labeur sans perdre la saison, m labrant, du labr san prdre la szon,
HaHtant fort de matin, que ta terre se charge de bon bl.tant frdematin, ke ta trre se arje de bon bl.
80
pAu printemps bineras : et l't le guret ne te faudra.rintans bineras : l't le grt ne te fdra.
MsMets la semaille au guret tandis que la terre vole au vent : la sema^' o grt tandis ke la trre vol' vant :
TrTrs que bni le guret chasse-mal qui apaise les enfants.s ke bnt le grt asemal ki apze les anfans.
PrPrie Jupiter terrier, et Crs dame de haut prix, Jupitr Trrir, Srs Dame de hpris,
K'iQu'ils fassent charger bien la sacre mangeaille de Crs,l faset arjr a bin la sakr' manja^e de Srs,
85
DsDs que premier te mettras au labour : quand c'est que le manchon ke premir te mtras o labr : kant s't ke le manon
AnpEmpoignant, l'aiguillon des boeufs l'chine tu tiendras,ant, l'gion ds bs a l'ne tu tindras,
KanQuand tireront au joug le timon : mets quelque petit garst tireront jg le timon : ms klke petit gars
DrDerrire d'une pioche aux oiseaux grand peine donneraitrir d'une pi' z zes gran pne donrt
BiBien recouvrant tout le grain. Toujours le bon ordre tout partoutn rekvrant tle grin. Tjrs le bon rdre tpartt
90
TrTrs bon il est aux humains mortels : le dsordre tout mauvais.s bon il t oz umins mortls : le dezordre tmvs.
inAinsi bas les pis se reploieront tant ils seront pleins,sin abas lez pis se replront tant i seront plins,
KanQuand par aprs bonne fin Jupiter de l'Olympe donner veut.t paraprs bone fin Jupitr de l'Olinpe donr vt.
[f 8 v]
LzLes araignes chasseras des vaisseaux : j'espre qu'ais ri's aseras ds vsses : j'spre k'z
T'T'jouiras chez toi dgoulant tes vivres amasss :jras s t dglant ts vivrez amasss :
95
kEt qu'au blanc renouveau revenant heureux, ne regarderas' blank renve revenant rs, ne regardras
VrVers les autres : un autre plutt souffreteux te requerra.s lz trez : un tre plutt sfrets te rekrra.
MMais s'aux retours du soleil de la terre sacre le labour fais,s s'o retrs du sl de la trre sakr' le labr fs,
MMoissonneras tout assis : poignes petiotes tu scieras :soneras ttasis : a ps petites tu sras :
LsLes lieras rebours, tout poudreux, non gure joyeux : lras a rebrs, tt pdrs, non gre jis :
100
PorPorteras tout dans un paneret : bien peu te regarderont.tras tt danz un panert : Binp te regardront.
MsMais puis d'un puis d'autre fera Jupiter chvre-nourri, puis d'un puis d'tre fera Jupitr vrenrri,
PrPource aux humains mortels ne se fait aconnatre sa pense.s' oz umins mortls ne se ft akontre sa pans'.
r Or si tu es tardif laboureur ce remde tu prendras.si tu s tardif labrr se remde tu prandras.
KAQuand Coucou le coucou des feuilles du chne dgoisantND kk le koku ds fes du ne dgzant
105
prAu prime les mortels rjouit sus terre tout autour :ime ls mortls rjt sus trre tttr :
SSi Jupiter trois fois sans cesse la pluie rpandait, Jupitr trfs sanssse la plu^ie rpandt,
TanTant que du boeuf en terre, et ne passe et ne laisse, le fourchon :ke du bf an trr', ne pass' ne lsse, le fron :
ParPar ce moyen au premier laboureur se rgale le dernier. se mon o premir labrr se rgale le drnir.
GaGarde tout en l'esprit bien fort bien : et ne t'oublie pas,rde tt an l'sprit binforbin : ne t'bl' pas,
110
LrLorsque le blanc renouveau verras et la pluie de saison.ke le blank renve vras la plu^ie de szon.
PaPasse le sige d'airin, et du porche l'abri du soleil vu :sse le sije d'rin, du pore l'abr du sl vu :
MmMme en hiver quand c'est que le grand froid les hommes serrant' an ivr kant s't ke le gran frd lz omes srrant
LsLes tient clos, l'homme non paresseux fait grande une maison tint kls, (L'ome non parss ft grand' une mzon)
LrLors de l'hiver fcheux le malheur ne te surprenne confuss de l'ivr fas le malr ne te surprne konfus
115
An En pauvret, que de main dlie tu ne presses le pied gros.povret, ke de min dl' tu ne prsses le pi grs.
KarCar sous vain espoir demeurant souffreteux, l'homme fainant ss vin spr demrant sfrets, l'ome fniant
BeBeaucoup amasse de maux au coeur, son vivre n'amassant.kp amasse de ms kr, son vivre n'amassant.
L'L'espoir mal fond l'homme pauvre disette rduiraspr mal fond l'ome pvr' a dizte rduira
PolPoltron assis l'abri, qui sa vie de bonne heure ne pourvoit.tron asis a l'abr, ki sa v de bon' re ne prvt.
120
PrPour ce il faut au milieu de l't que remontres tes gens,s' il ft o mili de l't ke remontrez a ts jans,
VsVous ne serez toujours en t : pourtant faites vos nids. ne sers tjrs an t : prtant ftes vs nis.
JAJanvier mois fcheux, maux jours, tous vaches corchant,NVIR ms fa^s, ms jrs, ts vaezkorans,
FuFuis-le, esquivant le fortes geles, qui, la bise soufflant lors-l', evant ls fortes jel's, ki, la bze sflant lrs
SusSus terre horriblement, sont trs fcheuses passer : trr' rriblemant, sont trs fazez a passr :
125
LrLors qu' travers de la Thrace chevaux-nourrice, la grand mer k'atravrs de la Trasse evnrrisse, la gran mr
[f 9 r]
TanTemptant il meut : la fort et la terre mugir fait.ptant il mt : la fort la trre mujir ft.
nChnes force, qui sont branchus par en haut, et sapins gros,ez a forse, ki sont branus paranht, sapins grs,
bAux baricaves du mont il abat par terre tout paissant,arikaves du mont il abat par trre tpssant,
SusSus se ruant. Tout le grand bois lors de l'cousse retentit. se ruant. Tle gran bs lors de l'ksse rtantt.
130
BtBtes se vont hrissant et dessous leur bourse resserrantes se vont hrisant dess l' brse resrrant
LrLeur queue, bien que touffue soit leur peau : mais ce nanmoins k', binke tfu^ st lr pe : ms senanmins
AnkEncore pais et velus qu'ils sont les outre le vent froid.or ps velus k'il sont lz tre le vant frd.
MmMme il traverse le cuir des boeufs ne pouvant le repousser :' i travrse le kuir ds bs ne pvant le repssr :
VVoire la chvre il atteint au long poil : mais il n'atteindra,re la vr' il atint long pl : mz i n'atindra,
135
ParPar ce qu'elle est frise serre, la pelisse du bergeail. se k'l t friz' srr', la pelisse du brja.
ssAussi n'atteint la pucelle la tendrette peau, qui se tiendrai n'atint la pusl' a la tandrte pe, ki se tindra
PrPrs de sa mre amiable couvert, ne bougeant de la maison,s de sa mr' amiabl' akvrt, ne bjant de la mzon,
dEt de Vnus toute d'or ne sachant encore le doux fait :e Vnus ttedr ne saant ankre le ds ft :
LrLorsque sa peau douillette lavant, de bon huile se graissant,ke sa pe dte lavant, de bon ule se grssant,
140
DanDans l'htel couche toute nuit s'en ira se reposer. l'tl k' ttenuit s'an ira se repzr.
La La violence du vent de la bise, elle vote le vieillardvolanse du vant de la bz', le vte le viart
s Aux froids jours de l'hiver qui se ronge le pied, tout dsoss,frs jrs de l'ivr ki se ronje le pi, tdezss,
DanDans le logis sans feu, et dedans le manoir de dconfort. le lojis sanf, dedans le manr de dkonfort.
KarCar le soleil ne lui montre pays o se puisse banoyer : le sl ne li montre pas se puiss' banir :
145
MsMais va des hommes noirs et la gent et la ville regarder va dz omes nrs la jant la ville regardr
S'iS'y promenant : et dessus les grecs il claire plus tardif. prmenant : desus ls Grs il klre plutardif.
KarCar toute bte qui est et qui n'est cornue, qui couche aux bois, tte bte ki t ki n't kornu^, ki k' s bs,
aChagrines vont naquetant dans les buissons et cavains fortsgrines vont naketant dans ls buissons kavins fors
SSoi retirer. Pensant cela toute bte s'mouvra, retirr. Pansant a sela tte bte s'mra,
150
Ki Qui le couvert cherchant les pais tanniers habiter vont,le kvrt rant lez ps ta^nirs abitr vont,
lEt la caverne du roc : lors tels que serait l'homme trois pieds,a kavrne du rk : lrs tls ke sert l'om' a trs pis,
DonDont, et le dos rompu, et la tte regarde toujours bas :t, le ds ronpu, la tte regarde tjrs bas :
TlTels vont ces animaux se cacher de la neige qui blanchit,s vont ss animaus se kar de la nje ki blant,
LorLors il te faut vtir la dfense du corps que te donnerai :s i te ft vtir la dfanse du kors ke te donr :
155
Un Un manteau bon et fin : et le sieds qui descende tout en bas :mante bon fin : le s' ki dsande ttanbas :
LaLche l'taim ourdi, serr la trame tu ttreras.e l'tin rdi, srr la trame tu ttras.
V-Vts-t'en, afin que le poil ne te bouge et ne tremble dessur toi,t'an, afin ke le pl ne te bj' ne tranble desur t,
kEt que dessus ton corps hriss ne se aille lever droit.e desus ton kors hris ne se va^ze levr drt.
[f 9 v]
SurSur ton pied le soulier, d'une vache tue violemment, ton pi le sli, d'une vae tu' violanmant,
160
sChausse qui soit ais : le dedans d'une bourre tu feutreras.se ki st z : le dedans d'une brre tu ftras.
DsDes chevreaux qui premiers sont ns, ensemble tu coudras veres ki premirs sont ns, ansanble tu kdras
LsLes peaux au grand froid d'un nerf bovin : ce que ton dos pes grand frd d'un nrf bvin : ase ke ton ds
KvCouvres de tel rempart la pluie : et dessus boute ton chefres de tl ranpart a la plu : desus bt' a ton f
KlQuelque bonnet bien fait gardant tes oreilles de tremper.ke bont bin ft gardant tes ores de tranpr.
165
KarCar le matin fait froid, quand c'est que, la bise descendant, le matin ft frd, kant s't ke, la bze dsandant,
VrVers le matin sus terre du ciel toil se rpandras le matin sus trre du sil tel se rpandra
Un Un air porte-froment au bon labourage des heureux,r portefrmant bon labraje dez rs,
Ki Qui se venant puiser de l'humeur des fleuves prannuels,se venant puizr de l'umr ds flves prannls,
HtHaut sus terre lev, dmen de la force du grand vent, sus trr' lev, demen de la forse du gran vant,
170
reOre devers la soire pleuvra fort, ores il ventera, devrs la ser' plvera fort, rez i vantra,
LrLorsque le Thracien Bore les nues mne bien dru.ke le Trsin Boras ls nu^s mne bindru.
MsMais par avant parfais ton affaire : et regagne la maison, paravant parf ton afr' : regane la mzon,
K'uQu'un tnbreux orage du ciel ne te couvre tout autour,n tnbrs raje du sil ne te kvre tttr,
nEt ne te mouille le corps, et ta robe ne trempe tout partout.e te me le kors, ta rbe ne tranpe tpartt.
175
r Or il te faut y pourvoir : car c'est un mois le plus fcheuxi te ft i prvr : kar s't un ms le plufa^s
An En tout l'hiver : fcheux au bergeail, aux hommes fcheux.tl'ivr : fa^s brja, z omes fa^s.
LorLors donneras aux boeufs la moiti plus, aux hommes aussi,s doneras s bs la miti plus, z omes ssi,
PrPour le repas. Car alors les nuits fort longues les aideront. le repas. Kar alors ls nuis forlonges lez idront.
GaGardant bien tout ceci tout du long, comme l'an mne son tour,rdant bien tsesi tdulong, kome l'an mne son tr,
180
gagaleras les nuits et les jours, tant que de ses fruitsleras ls nuis ls jrs, tant ke de ss fruis
ViVienne la terre, la mre de tous, la mlange rapporter.ne la trre, la mre de ts, la mlanje raportr.
KaQuand aprs le retour du soleil Jupiter te fera voirnt aprs le retr du sl Jupitr te fera vr
ParPar six fois achevs dix jours de l'hiver : comme, laissant sis fs aevs dis jrs de l'ivr : kome, lssant
LorLors le courant sacr d'Ocan, d'Arcture le clair feus le krant sakr d'Osan, d'Arktu^re le klr f
185
LrLors prime tout luisant au soir de la nuit apparatra.prime tt luizant sr de la nuit apartra.
AprAprs lui le lamente-matin pandionin oiseaus lui le lamantematin Pandionin ze
z Aux hommes voir se fera. De nouveau recommence le printemps.omes vr se fera. De nve rekomanse le printans.
TaTaille ta vigne devant : car c'est le meilleur de faire ainsi.Σe ta vie davant : kar s't le mir de fr' insin.
MsMais si le porte-manoir dans terre aux arbres s'agrippant si le portemanr dan trr' z a^bres s'agrinpant
190
LsLes Pliades fuyait, le labour de la vigne ne vaudrait. Pliades fuit, le labr de la vie ne vdrt.
LsLes faucilles aiguise, et soigneux emploie tous tes gens. fsiez guz', sos anplie tts jans.
[f 10 r]
FuiFuis les siges l'ombre, et le lit sur l'aube la saison lz sijez a l'onbr', le lit sur l'b' a la szon
DsDes moissons, encore que l'pre soleil sche les corps. mssons, ankre ke l'a^pre sl se ls krs.
HaHter lors il te faut, et mener les fruits la maisontr lors i te ft, menr ls fruis a la mzon
195
DsDs le matin te levant, pour avoir ton vivre devant toi. le matin te levant, pr avr ton vivre davant t.
KarCar l'aurore emporte le tiers de l'ouvrage de ton jour : l'rr' anporte le tirs de l'vraje de ton jr :
lEt l'aurore te gagne chemin, ta besogne te gagnant :'rre te gane emin, ta bezone te ganant :
SlCelle aurore de prix qui se montrant maints hommes soigneux' rre de pris ki se montrant mins omes ss
MtMet en voie, et qui fait sur maints boeufs mettre le dur joug. an vi', ki ft sur mins bs mtre le dur jg.
200
LoLors que le chardon ira se fleurir, la cigale s'gayantrs ke le ardon ira se florir, la sigale s'giant
SurSur les arbres assise une note clatante rpandra lz a^brez asiz' une nt' klatante rpandra
DruDru de dessous ses ailes au temps de l't le travailleux : de dess sz lez o tans de l't le travas :
LorLors bien grasse la chvre, et le vin lors plus que jamais bon.s bin gra^sse la vr', le vin lors plus ke jams bon.
LsLes femmes lors aimeront le dduit, mais les hommes fort vains fames lors meront le dduit, ms lz omes forvins
205
N'aN'en voudront. Car lors le soleil leur tte et genoux cuit :n vdront. kar lors le sl lr tt' jens kuit :
tEt tout le corps est sec de chaleur. Mais lors il te faudraitle krs t sk de alr. Ms lors i te fdrt
L'oL'ombre de-sous le rocher, et le vin du vignoble de Biblo,nbre de-ss le roir, le vin du vible de Biblo,
DsDes bons flans, et du lait des chvres qui cessent de nourrir, bons flans, du lt ds vres ki ssset de nrrir,
dEt de la chair d'une vache aux bois nourrie, qui n'a vl,e la r d'une va' s bs nrr, ki n'a vl,
210
dEt du chevreau primerain : et dessur tout boire du bon vin,u evre primerin : desur tt bre du bon vin,
SsSous la frescade assis gogo de viande se gorgeant, la frskad' asis agog de vande se gorjant,
KonContre le vent gracieux de Zphyr le visage prsentant :tre le vant grasis de zfir le vizaje przantant :
dEt de la fontaine vive, qui court belle et nette jetant l'eau,e la fontne vve, ki krt bl' nte jetant l'e,
VrVerser les trois parts, et le quart y remettre du bon vin.sr ls trs pars, le kart i remtre du bon vin.
215
MMais fais par tes gens la sacre mangeaille de Crss f par ts jans la sakr' manja^e de Srs
BiBien battre, lors que premier se lvera la force de Orion,n batre, lors ke premir se levra la forse d'Oron,
An En quelque place au vent dans l'air aplanie comme l'on doit :kke plass' vant dans l'r' aplan kome lon dt :
tEt trs bien de mesure la serre en ses propres vaisseaux.rbin de mezure la srr' an ss propres vsses.
PuPuis quand ton vivre point tu auras chez toi tout tuy,is kant ton vivr' apint tu aras s t tttui,
220
VarValet sans foyer, sans train servante tu querras,lt san fir, san trin srvante tu krras,
SSi tu me crois : c'est peine d'avoir servante qui a train. tu me krs : s't pine d'avr srvante ki a trin.
PuPuis un chien mordant tu auras : et n'pargne le manger,is un in mordant tu aras : n'pare le manjr,
K'uQu'un qui repose le jour drober ne te vienne de ton bien.n ki repze le jr drobr ne te vine de ton bin.
MsMais du fourrage et du foin serrer faut pour toute l'anne du fraj' du fin srrr ft pr tte l'ann'
[f 10 v]
225
PrPour tes boeufs et mulets : et cela fait, laisse de tes gens ts bs muls : sela ft, lsse de ts jans
RafRaffrachir les bras et genoux : et dsattelle tes boeufs.rir ls bras jens : dezatle ts bs.
MMais quand Orion du ciel, et le Sirien auronts kant ron du sl, le Srin ront
PriPris le milieu : quand l'aube la main rosine, regarderans le mili : kant l'b' a la min Rzne, regardra
ArkArcture, Perss, toutes les grappes serre la maison :tu^r', Prss, Ttels grapes srr' a la mzon :
230
MsMais il faut qu'au soleil dix jours les montres et dix nuits. il ft k'o sl dis jrs ls montrez dis nuis.
SinCinq les ombroieras. Le sixime jour entonner il fautk lz onbrras. Le szime jr antonr il ft
LsLes riches dons du gaillard Bacchus. Mais quand ne se montreront ries dons du gaard Bakkus. Ms kant ne se montrront
LsLes Pliades Hyades avec la force d'Orion, pliadez Iades avke la forse d'Oron,
LrLors en aprs il te faut de nouveau le labour recommencers an aprs i te ft de nve le labr rekomansr
235
An En saison. L'anne pleinement sus terre s'accomplit.szon. L'ann' plnemant sus trre s'akonplt.
R Or si te vient envie de courir fortune dessus mer,SI TE vint anv de krir fortune desus mr,
LsLes Pliades allant de la force orageuse d'Orion Pliadez alant de la frs' orajze d'Oron
SSoi cacher, en l'ocan tnbreux quand elles descendront : kar, an l'osan tnbrs kant les dsandront :
LorLors toute sorte de vents furieux temptes mouvront :s tte srte de vans furis tanptez mvront :
240
lEt lors plus il ne faut les naufs tenir au pril en mer.ors plus i ne ft ls ns tenir pril an mr.
MsMais du labour des champs ainsi que je dis te souviendra : du labr ds ams insin ke je di te svindra :
sEt sus terre ta nef tireras, et de pierres tout partoutus trre ta nf tireras, de pirres tpartt
L'aL'assureras, qui du vent pluvieux l'injure dfendra :ssureras, ki du vant pluvis l'injure dfandra :
tatant son tampon que la pluie ne la pourrisse y dormant,nt son tanpon ke la plu ne la prris' i dormant,
245
TtTout l'quipage mettras en sauf au couvert de ta maison : l'kipaje mtras an sf o kvrt de ta mzon :
BiBien proprement de ta nef vague-mer les ailes tu ploieras :n propremant de ta nf vagemr ls les tu plras :
lEt le timon bien fait haut sur la fume tu le pendras.e timon binft ht sur la fum' tu le pandras.
inAinsi attends que du bon navigage revienne la saison :sin atan ke du bon navigaje revine la szon :
LorLors ta navire lgre jette en mer : puis l'quipant biens ta navre lejire jt' an mr : puis l'kipant bin
250
RanRange sa charge dedans que rapportes du gain la maison,je sa arje dedans ke raportes du gin a la mzon,
inAinsi que fit mon pre et le tien, Perss mal avis.si ke fit mon Pr' le tin, (Prss mal aviz.)
KanQuand naviguait dmenant son fait pour vivre de bon gain :t navigt demenant son ft pr vivre de bon gin :
kEt quelquefois ici vint une mer bien grande traversant,kefs isi vint une mr bin grande travrsant,
KuCumes quittant d'olie, une noire navire le portant :me kitant d'ol', une nre navre le portant :
255
NonNon ni richesse esquivant, ni avoir, ni chevance ne fuyait, ni riss' evant, ni avr, ni evanse ne fuit,
MsMais la mchante pauvret qu'aux humains Jupiter donne fch. la mant' povret k'oz umins Jupitr done fa^.
sEt s'habitue auprs d'Hlicon dans un malheureux bourg,'abitu^ prs d'likon danz un malurs brg,
[f 11 r]
AskAscra mauvaise l'hiver, fcheuse l't, bonne nul temps.re movze l'ivr, faze l't, bone nul tans.
Perss, te souvienne toujours de tout oeuvre la saisonPrss, te svine tjrs de tt vre la szon
260
GarGarder bien propos : mais au navigage dessur tout.dr bin aprops : ms navigaje desur tt.
L'Loue le petit vaisseau, mais charge le grand si tu m'en crois. le petit vsse, ms arje le grand si tu m'an krs.
PluPlus grand charge dedans tu mettras, plus grand du premier gains gran arje dedans tu mtras, plus grand du premir gi
GiGain par aprs viendra, si le vent contraire se contient. paraprs vindra, si le vant kontrre se kontint.
KanQuand l'esprit remuant la marchandise tu mettrais :t l'sprit remuant a la marandize tu mtrs :
265
KanQuand te voudrais diligent de disette et de dette garantir :t te vdrs dilijant de dizt' de dte garantir :
AnkEncore t'enseignerais-je le temps mesur de la grand mer,r t'anser-je le tans mezur de la gran mr,
MMoi qui ne sais navigage quelconque, ni usage de vaisseaux. ki ne s navigaje kkonk, ni uzaje de vsses.
KarCar dans barque jamais je ne fis voyage de sus mer, dans barke jams je ne fi viaje de sus mr,
ForFors une fois d'Aulis dans Eube, o les Achenss unefs d'lis danz b', les Ains
270
ArrArrts un hiver grand peuple ensemble s'amassaient.tz un ivr gran ppl' ansanble s'amasst.
DsDes contres de la Grce au sige de Troie s'apprtant. kontr's de la Grss' sije de Trie s'aprtans.
LaL j'allai aux tournois du bon Amphidamas : et je passai j'al s trns du bon Anfidamas : je pass
DanDans Chalcis l o c'est que ses enfants nobles avaient miss kalsis la s't ke sez anfans nblez avt mis
MiMaint prix pourpens : de l o je me vante que, vainqueurnt prs prpans : Dela je me vante ke, vinkr
275
GanGagnant l'hymne, un vase trpied double anse rapport :ant L'inn', un va^ze trepi a dbl' anse raport :
VaVase, que moi le vouant d'Hlicon aux muses prsentai,ze, ke m le vant d'likn' s Muzes przant,
tO tout premier elles m'ont aux chansons douces avoy.premir les m'ont s ansons dsez avi.
S'C'est toute l'exprience que j'ai des naufs mille-clouts :t tte l'ksprianse ke j' ds ns mileklt's :
sEt si dirai l'entente du grand Jupiter chvre-nourri.i dir l'antante du gran Jupitr vrenrri.
280
KarCar les muses m'apprirent chanter un hymne de haut sens. ls Muzes m'aprindret a antr un inne de ht sans.
SICinq jours par dix fois aprs le retour du soleil chaud,NK jrs par dis fs aprs le retr du sl d,
inAinsi que vient la fin de l't le pnible la saison,si ke vint a la fin de l't le pnible la szon,
S'C'est l'heure aux mortels de voguer : ni ta nef tu ne romprast l'r' s mortls de vogr : Ni ta nf tu ne ronpras
LorLors, ni la mer tes gens ne fera lors perdre dedans l'eau,s, ni la mr ts jans ne fera lors prdre dedans l'e,
285
Si Si Neptune lui mme qui branle la terre, de son veuil,Nptun' lui mme ki branle la trre, de son vl,
JOu Jupiter qui commande aux immortels, ne te perdaient :upitr ki komand' z inmortls, ne te prdt :
KarCar dans eux la fin est des biens ainsi comme des maux. danz s la fin t ds bins insin kome ds ms.
LorLors sont les bons vents, et la mer bonne et calme ne malfait :s sont ls bons vans, la mr bon' kalme ne malft :
LorLors de ta barque lgre aux vents te fiant, tire-l'en mer :s de ta barke lejir' s vans te fant, tire-l' an mr :
290
tEt trs bien y agence y mettant telle charge que verras.rbin i ajans' i metant tle arje ke vras.
[f 11 v]
MsMais diligente plus tt que plus tard le retour de ta maison. dilijante plutt ke plutart le retr de ta mzon.
LsLes vendanges n'attends, ni la pluie d'automne : et n'attends pas vandanjes n'atan, ni la plu d'tonn' : n'atan pas
LsLes tourmentes venant : ni du sud les orages et l'horreur, trmantes venans : ni du Sut lez orajez l'rrr,
KanQuand il brasse la mer suivant une pluie qui s'pandrat il brasse la mr suivant une plu ki s'pandra
295
GraGrande coup automnale et qui fait la marine malaise.nd' akp tonnal' ki ft la marne malz'.
PPour naviguer les humains au printemps ont une saisonr navigr lez umins printans ont une szon
trAutre, qui est quand c'est que premier, autant que dmarchante, ki t kant s't ke premir, tant ke dmarant
UneUne chouette fera son trac, autant l'homme verra te fera son trak, tant l'ome vra
GraGrande la feuille au plus haut du figuier : lors on flotte sus mer.nde la f' o pluht du figir : Lorz on flote sus mr.
300
TlTel navigage se fait au printemps : mais je ne pourrais-z navigaje se ft printans : ms je ne prr-z
An En dire bien. Car point il ne m'est agrable mon esprit,dire bin. kar pint i ne m't agrabl' a mon sprit,
TroTrop violent. Le pril tu ne fuirais. Mais ce dangerp volant. Le pri tu ne fuirs. Ms a se danjir
LzLes hommes vont se jeter par grande sottise de leur sens. omes vont se jetr par grande sotze de lr sans.
KarCar dceptant aux humains malheureux c'est l'me que les biens. desetans oz umins malurs s't l'a^me ke ls bins.
305
S'C'est grand mal de mourir dans les flots : mais je t'avertist gran mal de mrir dans ls fls : Ms je t'avrti
KonConsidrer tout ceci dans toi mme ainsi que l'orras.sidrr tsesi dan t mm' insi|n| ke l'orras.
DanDans les vaisseaux creux le mettant ne hasarde tout ton bien,s ls vsses krs le metant ne hazarde tton bin,
MsMais la plupart laissant, quelque peu moins charge dessus mer. la plupart lssant, kke p mins arje desus mr.
S'C'est grand mal faire perte au milieu des flots de la grand mer.t gran mal fre prt' o mili ds fls de la gran mr.
310
S'C'est mal surcharger tellement une charrette, qu'en fint mal surarjr tlemant une arrte, k'an fin
RonRompe l'esseuil, et la charge se verse, et se gte rpandue.pe l's, la arje se vrs', se ga^te rpandu'.
GAGarde mesure en tout : l'occasion est bonne sur tout.RDE mezur' an tt : L'kazion t bone sur tt.
PrPour chez toi la menant te pourvoir d'une femme de saison, s t la menant te prvr d'une fame de szon,
Ni Ni fort loin si me crois au dessous ne demeure de trente ans,forlin (si me krs) odess ne demre de trant'ans,
315
Ni Ni les passe de loin. Ce serait mariage de saison.ls passe de lin. Se sert maraje de szon.
UneUne femelle quatorze puboie pour pouser quinze ans. feml' a katorze pub' pr pzr a kinz' ans.
PraPrends la pucelle : ainsi bonnes moeurs li apprendre tu pourrais.n la pusl' : insin bones mrs li aprandre tu prs.
MsMais surtout prendras celle-l qui demeure joignant toi : surtt prandras slela ki demre joant t :
MsMais guette tout que de tes voisins tu n'pouses le plaisir. gt' a tt ke de ts vzins tu n'pzes le plzir.
320
KarCar l'homme rien de meilleur ne saurait qu'une femme recouvrer lome rin de mir ne sart k'une fame rekvrr
KanQuand bonne elle est : rien pis qu'une femme mauvaise ne pourrait,t bon' l t : rin pis k'une fame movze ne prt,
SaSafre goulue : qui son homme quelque fort qu'il soit grille, brlfre glu^ : ki son Om' kke fort kil st grie, bru^l
SanSans tison : qui le baille tout vert la vieillesse ronger. tzon : ki le bae tvrt a la vis' a ronjr.
[f 12 r]
BIBien comme dois des heureux immortels garde le respect.N kome ds dez urs Inmortls garde le rspt.
325
tAu tien frre pareil ne feras nul ami que tu prendras :in frre parl ne feras nul ami ke tu prandras :
sOu si le fais, le premier ne commence de lui faire nul mal :i le fs, le premir ne komanse de lui fre nul mal :
nEt ne lui faux de ta langue et ne mens. Toutefois si commenais,e li f de ta lang' ne man. Ttefs si komanss,
TanTant qu'ou tu disses ou fisses lui quelque chose qui dplt,k' tu dissez fissez a lui kke ze ki dplu^t,
dAu double sois souvenant de l'amender. Mais si repentantble s svenant de l'amandr. Ms si repantant
330
PrPour se rabienner toi te voulait bien faire la raison, se rabinr a t te vlt bin fre la rzon,
O-Ois-le et reois. Le homme vain puis l'un puis l'autre se changeantl' res. L'ome vin puis l'un puis l'tre se anjant
FtFait son ami. L'apparence jamais ne dmente ta pense. son ami. L'aparanse jams ne dmante ta pans'.
FuiFuis le renom que tu sois un ami ni de trop ni de trop peu. le renom ke tu ss un ami n de trop n de trop p.
A k qui que soit ne reproche jamais, la ruine des esprits,i ke st ne repre jams, la rune dez spris,
335
La La pauvret nuisante, prsent des heureux qui toujours sont.povret nuizante, przant dez Urs ki tjrs sont.
z Aux hommes c'est le trsor le meilleur, que la langue s'pargnantomes s't le trezr le mir, ke la lange s'parant
iChiche toujours. Toute grce la suit si elle marche de moyene tjrs. Tte grasse la suit sle mare de min
MsMais si tu dis quelque mal, bien pis toi mme tu orras. si tu dis kke mal, bin pis t mme tu orras.
bAu banquet o s'assemblent amis ne dgaigne d'assister :ankt s'asanblet amis ne ddie d'asistr :
340
KarCar de l'cot, petite est la dpense et la grce de grand prix. de l'kt, petit' t la dpans' la grasse de granpris.
NiNi Jupiter ni aux autres heureux quand grce tu rendras a Jupitr ni z trez Urs kant grasse tu randras
SanSans te laver les mains ds l'aube ne libe le beau vins te lavr ls mins ds l'be ne libe le bevin
inAinsi ne t'orrait pas, et rejetterait tout ce que prierais.si ne t'orrt pas, rejtrt tt se ke prirs.
s Aux rayons du soleil tout debout n'urine retourn,raions du sl tdebt n'urne retrn,
345
DsDs que lev luira le ramentant jusques au coucher. ke lev luira le ramantant juskez o kr.
AnmEmmi la voie ni dehors de la voie ne pisse dmarchant,i la v' n dehors de la vie ne pisse dmarant,
NonNon tout nu dcouvert : les nuits sont encore aux dieux, tt a nu dkvrt : ls nuis sont ankorez s Dis,
MsMais l'homme bien appris tout divin accroupi s'en acquiterait, l'ome bin apris t divin akrpi s'an akitrt,
bOu bien contre le mur de la cour bien clos se pressant.in kontre le mur de la kr bin klze se prssant.
350
ssAussi ta honte souille de semence au dedans de ta maisoni ta honte s' de semans' o dedans de ta mzon
PrPrs du foyer dcouvrir tu ne viendras : mais tu le fuiras.s du foir dkvrir tu ne vindras : ms tu le fuiras.
NonNon du malencontreux convoi revenant tu n'essaieras du malankontrs konv revenant tu n'sras
FrFaire ligne : mais bien au retour d'une fte des heureux.e li' : ms bin o retr d'une fte dez rs.
s Aux fontaines ton eau ne feras : mais fort tu le fuiras.fontines ton e ne feras : ms fort tu le fuiras.
355
GarGarde que l'eau belle et claire coulant des fleuves prannuelsde ke l'e bl' klre klant ds flves prannls
PasPasses pied, que ne fasses devant ta prire, tenant l'oeilsez a pi, ke ne fasses davant ta prire, tenant l'
[f 12 v]
DanDans le courant, et lavant tes mains de son eau claire et plaisante.s le krant, lavant ts mins de son e klr' plzant'.
Un Un qui le fleuve gant ses mains ne lavera de mauvaiti,ki le flve gant ss mins ne lavra de movti,
DiDieux s'en courrouceront, et mauvais encontre lui donneront,s s'an krrseront, movs ankontre li donront,
360
OnkOnques du cinq-ramelet des dieux la fte de respecte du Sinkramelt ds Dis a la fte de rspt
OnkOnques le sec d'avec le vert d'un fer tu ne couperas.e le sk d'avke le vrt d'un fr tu ne kpras.
MtMettre plus haut au dessus que le broc, le godet tu ne dois pasre pluht odesus ke le brk, le godt tu ne ds pas
AntEntre buvants. De cela viendrait quelque grande malheurt.re buvans. De sela vindrt kke grande malurt.
KanQuand tu feras btir demi faite ne laisse ta maison,t tu feras ba^tir demi fte ne lsse ta mzon,
365
K'aQu'en s'y venant percher le choucas n'y croasse le jasard.n s'i venant prr le ukas n'i kroasse le jazart.
Ni Ni paravant que prier le potage ne mange de ton pot,paravant ke prr le potaje ne manje de ton pt,
Ni Ni ne te lave devant. Car mme ceci du malheur a.ne te lave davant. kar mm' a ses du malr a.
SurSur ce qui n'est mouvoir car c'est le meilleur tu n'assiras se ki n't a mvr (kar s't le mir) tu n'asras
Un Un garon douzanier ce qui fait l'homme dshomme languirgarson dzanir (se ki ft l'ome dzome langir)
370
N'N'aussi le douzelunier : car c'est tout de mme ce fait ci.ssi le dzelunir : kar s't tdemme se ft si.
NonNon d'un bain fminin l'homme plong point ne nettoieras d'un bin fminin l'ome plonj pint ne ntras
ParPar tout le corps. Car mme temps de ceci du malheur vient. tle kors. kar mmez a tans de sesi du malr vint.
NonNon, quand aux sacrifices assistant les faire verras,, kant s sakrifissez asistant ls fre vras,
RiRien n'y reprends de secret : car Dieu de ceci te reprendrait.n n'i repran de segrt : kar Di de sesi te reprandrt.
375
DanDans le courant des fleuves qui vont la mer se dgorgers le krant ds flves ki vont a la mr se dgorjr
dEt dans les fontaines ne pisse : et te garde d'y faillir :ans ls fontines ne piss' : te garde d'i fair :
ssAussi n'y va-z l'bat. Car bien ne ferais si le faisais.i n' va-z a l'bat. kar bin ne fers si le fzs.
IAinsi feras : du renom mauvais des humains tu te garderas :NSI feras : du renom mvs dez umins tu te gardras :
KarCar le renom mauvais est fort lger s'lever sus le renom mvs t forlejr a s'levr sus
380
zAisment : souffrir fcheux : dmettre malais.mant : a sfrir fa^s : a dmtre malz.
PuiPuis le renom ne se perd tout fait : quand mme de plusieurss le renom ne se prt ttaft : kant mme de pluzirs
PpPeuples il est renomm. Le renom lui mme il est Dieu.lez il t renom. le Renom lui mmez il t Di.
Mtre : Dactylique. Tous les vers sont des hexamtres.
v. 66 : fait exceptionnel, le cinquime pied est un sponde.
v. 207 : la dernire syllabe est brve, ce qui est exceptionnel.
v. 306 : le n final de insin est manifestement de trop.
v. 341 : Synrse sur Ni a et ni z.

Variantes et remarques :
v. 25 : coquille : se.
v. 27 : coquille : perdant.
v. 56 : coquille : zment.
v. 66 : antandras. Le second n est suscrit.
v. 122 : vaezkorans : l'n est suscrit.
v. 147 : au premier mot, on lit Kr, mais c'est probablement une coquille.
v. 165 : coquille : froid.
v. 180 : coquille : d ss fruis.
v. 214 : coquille : l'a de pars est coiff d'un micron.
v. 223 : coquille : repse.
v. 262 : dedans, l'n est suscrit. grand, l'n est suscrit.
v. 314 : coquille probable : dmre.
v. 322 : autre accent aigu compltement isol mais qui, cette fois-ci, pourrait tre compatible avec la pratique de Baf dans le psautier B.
v. 328 : coquille : se.
v. 334 : coquille : james.
v. 336 : coquille : tresr.
v. 347 : coquille : ls nuis.
v. 375 : coquille : ds.