PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueAu moqueur
rubriqueAu roi
rubriqueAux secrtaires
rubriqueL'AB
rubriqueA Catherine
rubriqueAu roi de Pologne
rubriqueA Nevers
rubriqueA du Guast...
rubriqueA la vertu
rubriqueAu peuple...
rubriqueAu duc d'Alenon
rubriqueAux potes...
rubriqueAu grand prieur
rubriqueAux trsoriers
rubriqueAux liseurs
rubriqueBesognes - prome
rubriqueBesognes
rubriqueJours
rubriqueAvis de lin
rubriqueVers dors
rubriquePhocylide
retour
rubriqueNaumachos
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

POME D'ANSEMANS DE FKILIDS.

DIDieu tout premier honorant, pre et mre en aprs honorer dois. TPREMIR onorant, pr' mr' an aprs onorr ds.
[f 16 r]
RanRends toute justice tous : et faveur ne te fasse juger mal. tte justis' a ts : favr ne te fasse jujr mal.
La La pauvret rejetant ne juge aucun contre la raison.povret rejetant ne juj' kun kontre la rzon.
KarCar si tu juges tort, Dieu doit te juger de ce tort fait. s tu jujez atrt, Di dt te jujr de se trft.
5
FuiFuis tout faux tmoignage : et ne dis que le droit et la raison. tt ftmoaj' : ne di ke le drt la rzon.
Di Dis vrit toujours ou te tais-z : et te sauve de mentir.vrit tjrs te t-z-: te sve de mantir.
GarGarde loyal le dpt : et ta foi tiens en tout et partout.de loal le dpt : ta f tin antt partt.
FrFournis la juste mesure : mesure bonne est belle toujours.n la juste mezure : mezure bon' t ble tjrs.
PPoint n'branle le poids d'une part : la balance soutiens droit.int n'branle le ps d'une part : la balanse stin drt.
10
ParParjure point ne commets le sachant bien, ni le sachant pas :jure pint ne kom le saant bin, n le saant pas :
KarCar Dieu l'immortel un parjure abhorre dessur tout. Di l'inmortl un parjur' abrre desur tt.
PPoint la semence ne va drober : maudit qui la soustrait !int la semanse ne va drobr : mdit ki la strt !
P Paie le salaire qui a besogn, l'homme pauvre n'oppressant.le salr' a ki a bezo, l'ome pvre n'oprssant.
M Mets ton sens ta langue : en l'esprit tiens le secret mis.ton sans a ta lang' : an l'sprit tin le segrt mis.
15
TToi, ni ne veuille outrager, ni ne laisse outrager qui le voudrait., ni ne v' trajr, ni ne lss' trajr ki le vdrt.
BaBaille soudain au pauvre, et si peux demain ne le renvoie.e sdin pvr', si ps a demin ne le ranv.
sAu souffreteux pleine main t'en iras l'aumone dlivrer.frets plne min t'an iras l'mne dlivrr.
sChez toi les dlogs logeras, et l'aveugle tu mneras. t ls dlojs lojeras, l'avgle tu manras.
LsLes mariniers prills soigneras. Nulle mer, nulle sret. marinirs pris soeras. nule mr, nule surt.
20
BaBaille la main qui choit : et relve si peux l'homme branl.e la min a ki t : relve si ps l'om' branl.
PrPour tous court le malheur : la vie est roue : l'heur non arrt. ts krt le malr : la v t r' : l'r non art.
SSi la richesse tu as, du secours aux pauvres largis : la risse tu as, du sekrs s pvrez larji :
s Aux souffreteux fais-part des biens que tu as de ce bon Dieu.sfrets f-part ds bins ke tu as de se bon Di.
SSoit tout le vivre commun : et d'accord toute chose, si l'on peut.t tle vivre komun : d'akord tte ze, si lon pt.
25
PrPour ta dfense l'pe, non pour faire meurtre tu ceindras : ta dfanse l'p', non pr fre mrtre tu sindras :
[f 16 v]
kOh que jamais tu n'en eusses besoin, ni tort ni selon droit.e jams tu n'an usses bezi, ni a trt ni selon drt.
BiBien que tu tues ton mme ennemi, tu ne laisses d'offenser.n ke tu tu^s ton mm' anem, tu ne lsses d'ofansr.
KarCar le tuant tu te souilles ta main. Tout meurtre tu fuiras, le tuant tu te ses ta min. Tt mrtre tu fuiras,
SSoit par toi que le fasses, ou soit que le fasses par autrui.t par t ke le fassez, st ke le fasses par trui.
30
NulNul meurtrier ne le peut chapper. Les justes rinyes, mrtrir ne le pt apr. Ls justez rinns,
TanTant tant vont talonnant le mchant qu'il paie le forfait.ttant vont talonant le mant k'il pie le forft.
Au champ proche du tien ne touchant, n'outrepasse le confin.am pre du tin ne tant, n'trepasse le konfin.
S'C'est belle chose mesure en tout : dmesure ne vaut rien.t ble ze mezur' an tt : dmezure ne vt rin.
GarGarde de faire dommage au fruit de la terre comme il crot.de de fre domaj' fruit de la trre kom' il krt.
35
FtFaut comme des citoyens honorer les pauvres trangers : kome ds sitoins onorr ls pvrez tranjirs :
KarCar pauvret nous peut quelquefois tous carter en exil : povret ns pt kkefs tz kartr an gzil :
nEt nulle terre aux humains pour ferme manoir ne demeurera.ule trr' oz umins pr frme manr ne demrra.
SCertes la sale avarice ici-bas est cause de tout mal !rte la sal' avariss' isibas t kze de tt mal !
L'L'or aux humains tout abus, et ce leur est fraude que l'argent !r oz umins tt abus, se lr t frde ke l'arjant !
40
L'oL'or capitaine de maux, corrompt-vie gte-tout en tout !r kapitine de ms, korronv ga^tett antt !
kOh qu'ils ne t'eussent jamais les mortels, chre malheurt !'i ne t'usset jams ls mortls, ire malurt !
ParPar toi sont et la guerre et le sac, et le meurtre tout partout. t sont la grr' le sak, le mrtre tpartt.
PAu pre les enfants, au frre le frre ennemis fais.re lz anfans, frre le frr' anems fs.
ToToi, recelant au coeur une chose, de l'autre ne dis pas :, reselant kr une ze, de l'tre ne di pas :
45
NNi comme fait un poulpe de roc, ne te change chacun lieu. kome ft un ppe de rk, ne te anj' a kun li.
Un Un qui de-gr fait tort, est pervers : mais, de qui envis,ki de-gr ft trt, t prvrs : ms, de ki anvis,
PPoint ne dirai le dcours. Conduis toute chose de conseil.int ne dir le dkrs. kondui tte ze de kons.
PluPlus glorieux ne te fais du savoir, de la force, ni des biens :s gloris ne te f du savr, de la forse, ni ds bins :
DiDieu seul est riche fort et savant ensemble dessur tous. sl t rie fort savant ansamble desur ts.
50
DDes ennuis passs ne te fche et ne consume ton coeur.z annuis passs ne te fa^' ne konsume ton kr.
KarCar ce qui est j chu, non chu plus tre ne pourrait. se ki t ja u, non u plus tre ne prt.
PrPrompt la main ne te lche : refrainds du courroux la cruaut :ont a la min ne te lae : rfrin du krs la krut :
TlTel frappe tant quelquefois, qu'il commet un meurtre n'y pensant. frape tant kkefs, k'i komt un mrtre n'i pansant.
PanPense commun tout le sort : et ne fais rien grand ni par excs :se komun tle srt : ne f rin grand ni par kss :
55
KarCar le profit trop grand, aux mortels n'est nullement bon. le profit trgrand, s mortls n't nulemant bon.
PuiPuis dsirs trop dmesurs la bobance nous attrait :s a dzirs trp dmezurs la bobanse nz atrt :
lEt la grande richesse augmente l'outrage et la fiert :a grande riss' gmante l'traj' la firt :
PuiPuis le courage trop haut engendre la perte de l'esprit.s le kraje troht anjandre la prte de l'sprit.
[f 17 r]
L'iL'ire ce n'est qu'apptit : se dbordant c'est rage et rancoeur.re se n't k'aptit : se dbordant s't raj' rankr.
60
LaLa jalousie des bons bonne elle est : mauvaise du mauvais. jalz ds bons bon'l t : mvze du mvs.
L'L'audace perd le mchant : et qui fait bien, l'aide et le maintient.dase prt le mant : ki ft bin, l'id' le mintint.
HonHonte l'amour de Vnus : tout honneur le dsir de la vertu.te l'amr de Vnus : Tt onr le dezir de la vrtu.
AntEntre tous les citoyens l'amour est doux gentil et courtois.re tls sitoins l'amr t ds jantil krts.
BoBois de mesure et mange de poids, et parle de compas : de mezur' manje de ps, parle de konpas :
65
S'C'est belle chose mesure en tout : dmesure ne vaut rien.t ble ze mezur' an tt : dmezure ne vt rin.
PPoint n'envie les biens aux amis : grand blme tu courrais.int n'anv ls bins oz amis : grand bla^me tu krrs.
LzLes habitants du ciel sans envie rgnent par entre eux : abitans du sil sans anv ret parantr's :
KarCar ni la lune ne porte envie au soleil qui reluit plus : ni la lune ne port' anv o sl ki reluit plus :
NonNon cette terre aux cieux, voyant elle basse le ciel haut : ste trr' s sis, viant le basse le sil ht :
70
NonNon les fleuves petits la grand mer. Paix jamais ont. ls flves petis a la gran mr. Ps ajamz ont.
KarCar si la noise mouvait les heureux, un monde ne ft pas. si la nz' mvt lez Urs, un monde ne fu^t pas.
L'L'attrempance tudie : et de honteux actes retiens-toi :atranpans' tud : de honts aktes retin-t :
D'uD'un mariage ne romps le lien : ton genre ne corromps :n mariaje ne ron le lin : Ton janre ne korron :
FuiFuis toute fraude mchante : et ta main n entache d'humain sang : tte frde mant' : ta min n'antae d'umin sang :
75
PPoint ne te fais riche tort : mais fais que tu vives de ton bienint ne te f ri' a trt : ms f ke tu vives de ton bin
BiBien revenant ou acquis. Content du prsent, quitte l'autrui.n revenant akis. Kontant du przant, kite l'trui.
N'aN'ensuis pas la mchance : au bon droit laisse te venger.nsui pas la mans' : bondrt lsse te vanjr.
DsDouceur passe rigueur. De querelle querelle se nourrit.r passe rigr. De kerle kerle se nrrt.
SajSage ne crois de lger, paravant que tu voies la vraie fin.e ne kr de lejir, paravant ke tu vies la vr fin.
80
SsCeux-l qui bien te feront, essaie de vaincre de bien fait.-la ki bin te feront, ssie de vinkre de bin ft.
S'C'est belle chose l'ami festoyer tt, sans vivres exquis :t ble ze l'am ftir tt, sans vivrez skis :
VVoire meilleur que de mets affts qui retardent trop longtemps.re mir ke de ms afts ki retardet trolontans.
sAu souffreteux ne te montre jamais trop rude crancier.frets ne te montre jams trop rude kransir.
N'N'te jamais tous les oisillons ensemble de leur nid :te jams ts ls ozions ansanble de lr ni :
85
LsLaisse la mre, que puisses avoir encore des enfants.se la mre, ke puisez avr ankre dez anfans.
N'N'endure les ignorants dcider quelque affaire de haut prix.andure lz iorans dsidr kk' afre de hpris.
S'C'est au savant de juger du savoir : et de l'oeuvre, son ouvrier.t o savant de jujr du savr : de l'vr', a son vrir.
UnUn qui jamais n'en apprit, ne reoit grand doctrine, l'oyant. ki jams n'an aprit, ne rest gran doktrine, l'iant.
SsCeux qui jamais ne l'apprirent, le bien comprendre ne pourraient. ki jams ne l'aprindret, le bin konprandre ne prt.
90
ToToi, ne reois pour amis les cornifleurs et flatteurs vains :, ne res pr amis lez korniflrs flatrs vins :
KarCar prou d'amis il y a, qui ne sont que du boire et du manger, pr d'amis il i a, ki ne sont ke du br' du manjr,
[f 17 v]
L'L'heur et la place piant pour bien se repatre et se gorger :r la plass' pians pr bin se reptr' se gorjr :
MsMais tous ceux qui se fchent de peu, ne se saoulent de beaucoup. ts ss ki se fa^et de p, ne se slet de bekp.
PoPoint ne te fie au peuple : il remue et se change volontiers :int ne te f ppl' : i remu^ se anje vlontirs :
95
KarCar ni le peuple ni l'eau ni le feu ne se peuvent arrter. ni le pple ni l'e ni le f ne se pvet artr.
MsMais te sant au feu, pour nant ne te consume ton coeur, te sant f, prniant ne te konsume ton kr,
FFais la mesure aux dieux : la mesure est trs bonne partout. la mezur' s Dis : la mezur' t trs bone partt.
s Aux morts laisss nus donne tt de la terre l'honneur d.mors lsss nus done tt de la trre l'onr du.
DsDes morts point ne refouille la tombe : et ne montre au soleil saint mors pint ne refe la tunb' : ne montr' o sl sint
100
zChose qui voir ne se doit, que de Dieu tu n'meuves le courroux.e ki vr ne se dt, ke de Di tu n'mves le krrs.
S'C'est mal fait de l'humain corps l'assemblage dmembrer.t mal ft de l'umin krs l'assanblaje dmanbrr.
KanQuand nous avons espoir qu'au jour quelquefois ils reviendrontd nz avons spr k' jr kkefs i revindront
LsLes demeurants des morts : et que lors en aprs ils seront dieux. demrans ds mors : ke lrzanaprs i seront Dis.
KarCar les mes de ceux qui se meurent, demeurent en entier, ls a^mes de ss ki se mret, demret an antir,
105
PrPrt qu'elles sont aux humains, de l'image et du souffle du grand Dieu.t k'les sont oz umins, de l'imaj' du sfle du gran Di.
KarCar nous avons de la terre le corps : et en elle dfaits, tous nz avons de la trre le kors : an le dfs, ts
PdPoudre serons : et le ciel recevant notre me, la prendra.re serons : le sil resevant ntr' a^me, la prandra.
PrPour ce n'pargne le bien : et n'oublie que tu es homme mortel.se n'pare le Bin : n'bl ke tu s ome mortl.
kEt que l-bas ne se possde rien : que l'avoir ne s'y portera.e labas ne se pssde rin : ke l'avr ne s'i portra.
110
LsLes morts sont tout gaux. Dieu sur les mes commandera. mors sont ttgs. Di sur lz a^mes komandra.
S'C'est la commune demeure et patrie jamais, que de Plutont la komune demr' patr ajams, ke de Plu^ton
L'aL'empire, place commune de tous, des pauvres et des rois.npire, plasse komune de ts, ds pvres ds Rs.
NsNous ne vivons beaucoup nous humains, mais nous sommes un temps : ne vivons bekp nz umins, ms ns somez untans :
L'L'me toujours immortelle vit, qui jamais ne se vieillit.ame tjrs inmortle vit, ki jams ne se vit.
115
ToToi, ne te fche du mal : et du bien ne t'gaie par excs., ne te fa^e du mal : du bin ne t'gie par kss.
An En cette vie plus souvent les plus assurs se dfieront.ste v plusvant ls plus asurs se dfront.
SrSers au temps : encontre le vent ne t'amuse de souffler. tans : ankontre le vant ne t'amuze de sflr.
s Aux chanceux et la perte et le gain surviennent en un rien.anss la prt' le gin survinet an un rin.
GaGarde de t'enfurier vantard toi mme par orgueil :rde de t'anfurir vantard t mme par org :
120
PanPense de bien parler dont pourras aider chacun.se de bin parlr dont pras idr a a^kun.
S'C'est la parole que le arme de l'homme tranchante comme un fer.t la parle ke l'arme de l'om' tranante kom' un fr.
DiDieu donne l'arme chacun : aux oiseaux qu'ils volent en l'air : done l'arm' a kun : z zes k'il volet an l'r :
z Aux terribles lions la vitesse et la force dessur tous :trribles lons la vitss' la frse dsur ts :
s Aux farouches taureaux les cornes retorses leur front :farres tores ls krnes retrsez a l' front :
[f 18 r]
125
LsLes piquerons aux mouches miel. Mais les hommes arms, pikerons s mez a mil. Ms lz omez arms,
OntOnt la parole, qui trs bonne vient du savoir qui de Dieu part. la parle, ki trsbone vint du savr ki de Di part.
TroTrop mieux vaut l'homme sage et savant, que le fort et le vaillant.p mis vt l'ome saj' savant, ke le fort le vaant.
amChamps et cits la sagesse rgit, et gouverne la grand nef.s Sits la sajsse rjt, gvrne la gran nf.
S'C'est mal fait receler pour n'tre puni l'homme pervers :t mal ft reselr pr n'tre puni l'ome prvrs :
130
KarCar faut par contrainte, qui fait la mchance, divertir. ft par kontrinte, ki ft la manse, divrtir.
PrPerdre souvent l'on voit les assistants quand-et le pervers.dre svant lonvt lez asistans kant- le prvrs.
DDes larrons ne reois le dpt en garde, si m'en crois :s larrons ne res le dpt an garde, si m'an krs :
TsTous deux sont larrons, tant son receleur que le larron. ds sont larrons, tant son reselr ke le larron.
BaBaille sa part chacun : car l'galit mne amiti.e sa part a kun : kar l'galit mn' amiti.
135
FtFaute la fin tu n'auras, si toujours tu pargnes commenant.' ala fin tu n'aras, si tjrs tu pares komansant.
r Or la bte qui meurt tout fait, ne mesure le manger.a la bte ki mrt ttaft, ne mezure le manjr.
MMoins la bte dedans la mesure le vivre ne prendras.ns a la bte dedans la mezure le vivre ne prandras.
KaQuand une bte du tien ennemi cherrait, la lever dois :nd une bte du tin anem rt, la levr ds :
MiMieux vaut faire un ami de ton ennemi, ainsi le gagnant.s vt fr' un ami de ton annemi, insi le ganant.
140
PoPoint ne refuis l'homme qui vaguera par terre et dessur mer.int ne refui l'ome k vagera par trr' desur mr.
An En lieu qu'il te serait ennemi, ton ami tu le rendras.li k'il te sert anemi, ton ami tu le randras.
KCoupe le mal naissant : et guris l'ulcre commenant.pe le mal nssant : gri l'ulsre komansant.
PPoint ne te sers de la chair qu'une bte dlaisse mi-mange :int ne te sr de la r k'une bte dlsse mi-manj' :
BaBaille le reste aux chiens : une bte une bte pourvoira.e le rst' s ins : une bt' une bte prvra.
145
LLes poisons ne manie. De magie les livres ne tiens point.s pzons ne man. De maj ls livres ne tin pint.
LsLes petiots enfants rudement de ta main ne manieras. petis anfans rudemant de ta min ne manras.
FuiFuis toute noise et dbat quand c'est que la guerre tu verras. tte nz' debat kant s't ke la grre tu vras.
BiBien au mchant ne feras : autant vaudrait semer en mer.n o mant ne feras : tant vdrt semr an mr.
FFais quelque fait, que du fait que feras vivre puisses travaillant. kke ft, ke du ft ke feras vivre puisses travaant.
150
KarCar tout humain fainant il faut qu'il vive de larcin. tt umin fniant il ft k'il vve de larsin.
TToi de la table d'un autre ne mange le reste du banquet : de la table d'un tre ne manje le rste du bankt :
MsMais sans tre mpris librement vis, et mange de ton bien. sanz tr' a mpris libremant v, manje de ton bin.
rOr si quelqu'un quelque art ne savait, qu'il bche du hoyau. si kkun klk' art ne savt, k'il be du hi.
PrProu de labours la vie trouveras, si tu daignes travailler. de labrs a la v trveras, si tu dies travar.
155
Si Si marinier il te plat naviguer, vois large la grand mer.marinir i te plt navigr, v larje la gran mr.
SSi le labour de la terre te plat, les champs comme ils sont grands ! le labr de la trre te plt, ls ams kom' i sont grans !
RiRien sans peine aux humains : rien d'ais faire ils ne pourront.n sans pin' oz umins : rin d'z fr' i ne pront.
[f 18 v]
NonNon les mmes heureux. Le labeur augmente la vertu. ls mmez urs. Le labr gmante la vrtu.
LLes fourmis la demeure cache sous terre dlaissant,s frmis la demre ka' ss trre dlssans,
160
VonVont soigneux de la vie la reserrer, l'heure que les champst ss de la v la resrrr, alre ke ls ams
DsDes grands bls dpouills emplissent les aires de beaux fruits. grans bls dps anplisset lez res de bes fruis.
LorLors eux-mmes le faix du froment et de l'orge battu fraiss mmes le fs du frmant de l'rje batufrs
VonVont tranant : et qui porte toujours il presse le portant :t trinant : ki porte tjrs il prsse le portant :
KanQuand l'hiver de l't s'en iront leurs vivres amassert a l'ivr de l't san iront lrs vivrez amassr
165
NonNon lasss. Le petit btail grand peine se donnera. lasss. Le petit bta gran pine se donra.
ssAussi l'abeille, qui peine si bien, voletante dedans l'air,i l'abe, ki pine si bin, voletante dedans l'r,
dOu de la roche cave aux trous, ou par entre l'paisseure la re kav' s trs, parantre l'pssr
DsDes roseaux, ou du vieil chne au ventre, ou dedans leurs rzes, du vi n' vantr', dedans lr
RuRuches, de cire aux essaims des gaufres troues elle btit.es, de sr' oz sins ds gfres tr's le batt.
170
A marier ne demeure, que toi tu ne meures et ton nom.marir ne demre, ke T tu ne mrez ton nom.
RanRends ce que dois nature : engendre ainsi que tu naquis. se ke ds a natur' : anjandr' insin ke tu na^kis.
PoPoint ne produis ton pouse l'honneur honnissant de tes enfants :int ne produi ton pze l'onr honisant de tez anfans :
KarCar tel lit profan ne ferait une race ressemlant. tl lit profan ne fert une rasse resanblant.
TaTa belle mre ne touche de ton pre craint le second lit : ble mre ne te de ton pre krint le segond lit :
175
FtFaut comme mre honorer, qui de mre la trace tenir vois. kome mr' onorr, ki de mre la trasse tenir vs.
NiNi de ta soeur tu ne dois l'inceste lit tre sduisant : de ta sr tu ne ds l'insste lit tre sduizant :
NNi tu ne dois aux lits drobs d'un pre te mler. tu ne ds s lis drobs d'un pre te mlr.
NuNulle femelle, de-gr ne se perde au ventre son enfant :le femle, de-gr ne se prd' vantre son anfant :
NNi dlivre ne le jette la proie des chiens et milans glouts. dlivr' ne le jte la pr ds ins milans gls.
180
NNul sa femme enceinte ne fasse outrage de ses mains.ul a sa fam' ansinte ne fass' traje de ss mins.
NulNul n'outrage sa femme en lit dshonnte en abusant : n'traje sa fam' an lit dezont' an abuzant :
NulNul n'outrepasse le droit de nature en norme volupt n'trepasse le drt de natur' an nrme volupt
AnEmporter ne te laisse l'amour d'une femme tout entier.portr ne te lss' a l'amr d'une fame tt antir.
NonNon non, amour n'est Dieu ! Mais c'est une peste des esprits ! Non, Amr n't Di ! ms s't une pste dez spris !
185
MsMais ni de tes belles soeurs t'oubliant n'entache le saint lit : ni de ts blesrs t'blant n'antae le sint lit :
imAime ta femme, et t'y tiens. Et qu'est ce qui passe le plaisire ta fam', t'i tin. k't se ki passe le plzir
D'uD'un mariage o l'pouse aime son mari jusques au dernier,n mariaj' l'pz' me son mar juskez o drnir,
lEt le mari son pouse ? Et que sans dbat ils se feront vieux ?e mari son pz' ? ke sans debat il se feront vis ?
HoHors mariage que nul d'une fille ne force l'honneur cher.rs mariaje ke nul d'une fie ne forse l'onr ir.
190
Ni Ni quelque pouse mchante ne prends, le malheur de ta maison,kk' pze mante ne pran, le malr de ta mzon,
[f 19 r]
TToi valet d'une femme au prix d'un faux malheureux bien. Varlt d'une fam' pris d'un fs malurs bin.
D'D'un bon haras le cheval pour nous monter pourchassons tous :un bon haras le eval pr ns montr prasons ts :
BonBons gros boeufs de travail : des chiens de vitesse et de bon nez.s grs bs de trava : ds ins de vitss' de bon ns.
MsMais une femme qui soit de valeur ne qurons malaviss. une fame ki st de valr ne kerons malavizs.
195
ssAussi la femme, s'il a de l'avoir, ne refuse le poltron.i la fame, s'il a de l'avr, ne refu^ze le poltron.
NNoce ne fais sur noce : et le mal n'entasse dessur mal.sse ne f sur nss' : le mal n'antasse desur mal.
SanSans t'arer contre eux, tes enfants use de douceur.s t'arr kontr' s, a tez anfans uze de dsr.
KanQuand ton fils faillira, que ta mre corrige son enfant,t ton fis faira, ke ta mre korije son anfant,
dOu des vieux de ta race ou des vieillards autoriss.s vis de ta rass' ds viars otorizs.
200
SuSur le petit garon fminin poil crotre ne lairras :r le petit garson fminin pl krtre ne lras :
Ni Ni tresseras son chef, ni l'attiferas de liens tors.trseras son f, ni l'atiferas de lns trs.
LaLa chevelure au mle messied : aux femmes tout est bon. eveu^r' ma^le msit : s fames tt t bon.
D'uD'un beau fils, y veillant la primeur de la jeunesse choieras :n be fis, i vant la primr de la jnse ras :
KarCar beaucoup d'une male Vnus enragent dbords. bekp d'une ma^le Vnus anrajet dbords.
205
lEt la pucelle sa fleur, bien close en chambre tenir dois :a pusl' a sa flr, bin klz' an anbre tenir ds :
JusJusques tant qu'elle soit marie ne la souffre se montrer.kezatant k'le st mari' ne la sfre se montrr.
s Aux pre et mre toujours donne soin le bel ge des enfants.pr' mre tjrs done sin le bl a^je dez anfans.
SCeux qui cousins te seront rends-leur toute sainte volont.s ki kzins te seront ran-lr tte sinte vlont.
SSois rvrant les tempes-chenus : respecte les anciens rvrant ls tanpeenus : rspkte lez ansins
210
An En tout honneur comme dois. Et le vieil que de l'ge tu verrastt onr kome ds. le vi ke de l'a^je tu vras
K'Qu'est ton pre, il te faut comme ton cher pre le priser.t ton pr', i te ft kome ton ir pre le przr.
BaBaille le d de la panse tous ceux qui te servent tous les jours.e le du de la pans' a tss ki te srvet tljrs.
sAu servant donne lui son taux, qu'il te garde loyaut.rvant done lui son t, k'i te garde loit.
PPoint l'esclave ne marque, une tache de honte lui faisant.int l'sklave ne mark', une tae de honte li fzant.
215
PPoint n'outrage le serf envers son matre l'accusant.int n'traje le srf anvrs son mtre l'akuzant.
D'uD'un servant qui aura bon avis prends mme le conseil.n srvant ki ara bon avis pran mme le kons.
LsLes nettets de ton me seront la repurge de ton corps. ntets de ton a^me seront la repurje de ton kors.
SOSont les enseignements d'quit, que tenant d'un heureux cours,NT LS ansemans d'kit, ke tenans d'un urs krs,
AAchverez bonne vie, au seuil de la vieillesse rendus.vers bone v, s de la vise randus.
FIN.
Mtre : Dactylique. Tous les vers sont des hexamtres.
v. 21 : plutt que l'accent circonflexe qui figure dans l'dition, on attendrait un micron pour signaler la correption (plutt exceptionnelle) du mot vie.

Variantes et remarques :
v. 59 : coquille probable : dborbant.
v. 105 : coquille maj'.
v. 105 : gran, l'n est suscrit.
v. 157 : on attendrait plutt : pin'
v. 173 : coquille probable : Pint n
v. 174 : on attendrait plutt krint