PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriquePsaume 90
rubriquePsaume 91
rubriquePsaume 92
rubriquePsaume 93
rubriquePsaume 94
rubriquePsaume 95
rubriquePsaume 96
rubriquePsaume 97
rubriquePsaume 98
rubriquePsaume 99
rubriquePsaume 100
rubriquePsaume 101
rubriquePsaume 102
rubriquePsaume 103
rubriquePsaume 104
rubriquePsaume 105
rubriquePsaume 106
retour
rubriqueLivre V
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

SME .CVI.

STROFE .I.

GRAGrces Dieu protestez,SSEZ A DI protsts,
PuiPuis qu'il est bon, puis que sans fins k'il ^_ bon, puis ke san fin
DuDure sa clmente bont.re sa klmante bont.
MMais qui dirait du Seigneurs ki dirt du Sir
5
L_Les merveilleux et grands pouvoirs ? mrv^s grans pvrs ?
kEt qui entendre ferait bieni antandre fert bin
TtTout le los et l'honneur de lui ? le ls l'onr de lui ?
SsCeux qui le droit gardent bien, ki le drt gardet bin,
TroTrop heureux sont : et qui faitp ur^s sont : ki ft
10
BiBien la justice toujours.n la justse tjrs.
SSire, de moi resouviens toi,re, de m resvin t,
KomComme ton peuple tu veux bien.' a ton pple tu v^_ bin.
KonConforte moi par ton salut,frte m par ton salut,

ANTISTROFE .I.

TanTant que je puisse voir l'heurke je puisse vr l'r
15
DsDestin pour tes lus : ettin pr tz lus :
De De ta gent jouir le plaisir :ta jant jr le plzir :
Et la louange chrir la lanje rir
AvAvec l'hritage tien.ke l'ritaje tin.
KomComme nos pres, offense n_ Prez, ofans
20
NsNous t'avons ; nous avons pch : t'avons ; nz avons pe :
TrTrop nous avons trop mfait.p nz avons trp mft.
DedDedans gypte jadisan jipte jadis
NzNos aeux ne repesaient ai^s ne repezt
LsLes rarets que tu leur fis : rarits ke tu lr fis :
25
tEt ta grand faveur ne songeaient.a gran favr ne sonjt.
MzMais ont rebell prs la mer, ont rebl pr_ la mr,

PDE .I.

PrPrs de la mer rouge, et les dlivras de la mr rj', l_ dlvra
[f 83 v]
s Eux rescous pour son nom, afin qu'il montrtrk^s pr son nom, afin k'i montra^t
KlClaire sa vertu.re sa vrtu.
30
I kIl commande la mer rouge, et son flotomand' a la mr rj', son flt
TarTarit : et dans l'abme creuxt : dans l'abme krs
KomComme par quelque dserte par klke dezrt
L_Les passe : et du poing du haineux pass' : du pi du hins
LzLes te : et des mains d'un flon ennemi t' : d_ mins d'un felon annemi
35
L_Les tire : et ceux qui couraient aprs eux tir' : ss ki krt aprz s
SonSont couverts d'eaux. Un tout seul d'entre eux ne resta.t kvrs d'es. Un tsl d'antr' s ne rsta. ><

STROFE .II.

LrLors sa parole ils ont cru :s sa parl' il ont kru :
InnHymnes ont chant de son los.ez ont ant de son ls.
ParPar aprs se sont trop hts,aprs se sont trop ha^ts,
40
VoVoire oublier ses effets :r' blir sez fs :
N'oN'ont pas attendu son vouloir :nt pas atandu son vlr :
De De convoitise convoitantkvtze kvtans
MMme aux solitaires lieuxmez s solitre_ lis
trOutrecuids font essaiekuds font s
45
De De Dieu dans le dsert.D dan_ le dezrt.
LrLeur demande il octroya. demand' il otroa .
Et tout soudain une langueur tsdin une langr
mEt maigreur, qui les abaisst,grr, k lz abssa^t,
SurSur l'me d'eux il envoya. l'a^me d's il anvoia.

ANTISTROFE [.II.]

50
PuiPuis mutins par envies mutins par anv
DanDans le camp sont enjalouss,_ le kam sont anjalzs,
AtaAttaquant Mose, et Aaronkans Moz', A^ron
PrPrtre sacr du Seigneur.tre sakr du Sir.
La La terre be, gloutit Dathan :trre b^, gltt Dathan :
[f 84 r]
55
D'AD'Abiram couvre l'assemble.biram kvre l'asanbl^.
ParPar mi eux comme ils s'levaient, mi s kom' s'levt,
Un Un violent feu s'prend :volant f s'prand :
DvDvora les malheureux.ora l_ malur^s.
SurSur la montagne d'Horeb la monte d'Orb
60
SsCes dpravs firent un veau : dpravs firet un ve :
dEt devant le bronze moulavant le bronze m^l
KrCourbs se sont genoux plis.bs se sont jens pls. ><

PDE .II.

A l'effigie du bouvart pturant l'fij du bvard paturant
OntOnt l'honneur trs saint du Seigneur chang : l'onr trssint du Sir anj :
65
OntOnt oubli Dieu, bli Di,
Ki Qui bnin les aidait comme sauveur :bnin lez dt kome svr :
Ki Qui fit dedans gypte tant :fit dedans jipte tant :
Ki Qui de Cham dans le paysde Kham dans le pas
FitFit tant de miracles exprs, tant de mira^klez spr^s,
70
dEt dans la mer rouge oeuvres de grand frayeur.ans la mr rj' vres de grand frair.
ParParle de les abolir : ce qu'et fait,le de lz abolir : s k'u^t ft,
SanSans que Mose serviteur choisi du Seigneur,s ke Mzs srvitr z du Sir,

STROFE .III.

An En ce dbat devant luise debat davant lui
S'S'est prsent, pour divertirt przant, pr divrtir
75
Sa Sa fureur de les abmer.furr de lz abmr.
AnkEncore ils ont rejetor' il ont rejet
La La terre tant requise d'eux,trre tant rekze d's,
Ne Ne donnant pas foi son mot :donant pas f a son mt :
AntEntre leurs pavillons, grognantre lrs pavions, groans
80
N'oN'ont du Seigneur cru la voix.nt du Sir kru la vs.
sEt sur eux haute levaur s hte leva
LrLors sa main, pour abattuss sa min, pr abatus
ParPar le dsert les atterrer, le dezrt lez atrrr,
AbaAbattant dedans le gentiltant dedans le jantil
85
LrLeur race : et par divers pays rass' : par divrs pas

ANTISTROFE .III.

LsLes dissiper, qui coupls disipr, k kpls
[f 84 v]
OntOnt le joug de Baal por pris : le jg de Balpr pris :
De De chair immole des mortsr inmol^' a d_ mrs
MMme repus ils se sont.me repus i se sont.
90
DiDieu courrouaient de leurs mfaits : krrst de l^_ mfs :
Et la plaie leur recommena. la pl^ l^r rekomansa.
FPhines se levant jugea :nhas se levant juja :
Et cette plaie fut gurie : ste pl^ fut gr :
Se Ce qui lui fut rputki lui fut rput
95
vrOeuvre juste tout jamais.e just' atjams.
AnkEncore aux eaux de la tensonor' oz es de la tanson
L'iLe irritaient : et pour l'amour d'euxritt : pr l'amr d's
MzMose ptit beaucoup de mal.s patit bekp de mal.

PDE .III.

LrLors que son esprit ont enaigri,s ke son sperit ont angri,
100
TanTant que mots fcheux de sa lvre lcha.t ke ms fa^s de sa lvre la^a.
Il Ils ne dfont pasne dfont pas
L_Les peuples, qu'avait le Seigneur dit : pples, k'avt le Sir Dit :
sEt s'embrouillant dans les paiens,'anbrans dan l_ pains,
Se Ce qu'ils faisaient, apprenaient.k'i fzt, aprent.
105
OntOnt aux fatras du gentil s fatera^s du jantil
SrServi, qui leur fut pige : et si aux dmonsv, ki lr fut pij' : s _ Dmons
LrLeurs filles immol ont et leurs fils :s fiez inmol ont l^_ fs :
LaLas, le sang des innocents, ils ont rpandu !s, le sang dz innosans, ilz ont rpandu !

STROFE .IIII.

LrLeurs filles ont et leurs filss fiez ont l_ fs
110
MasMassacr pour les dieux fauxsakr pr l_ D_ fs
De De Canaan. Ce meurtre mauditKhanan . Se mrtre mdit
SSouille la terre du sang.e la trre du sang.
Se Se sont pollus de leurs mfaits :sont polus de lrs mfs :
dEt dbauchs ils-paillardaient.bs -paardt.
115
L'L'ire lors du Seigneur s'mutre lrs du Sir s'mut
[f 85 r]
KonContre sa gent : voire sontre sa jant : vre son
Hritage il rejeta.rtaj' l rejeta.
_ Aux paiens les a livrs.Pains lez a lvrs.
LrLeurs ennemis comme vainqueurs,z anemis kome vinkrs,
120
RudRudoys-les ont : et domptsois-lez ont : donts
RanRangs dessous leur main se sont.js dess lr min se sont. ><

ANTISTROFE .IIII.

PluPlus d'une fois il les as d'une fs il lez a
s Eux rescous : mais eux tous coupsrks : mz s a t_ks
L'L'aigrissaient de leur trahison.grist de lr trazon.
125
SonSont abattus pour avoirt abatus pr avr
MfMfait. Il voit qu'ils ont du mal,t . I vt k'il ont du mal,
lEt les oit braire : et ramentoitez t brr' : ramantt
LaLa promesse qu'il leur devait. promsse k'i lr devt.
Il Il se ravise et repentse ravz' repant
130
KomComme il est plein de piti.' il ^t plin de piti.
FFait de sorte que trestoust de srte ke trets
SsCeux qui les ont, comme vaincus, ki lez ont, kome vinkus,
AmeAmens lis et captifs,ns ls kapts,
trOutrs en ont compassion.s an ont konpassion.

PDE .IIII.

135
SSauve-nous, secourable Seigneurve-nz, sekrable Sir
NNotre Dieu. Viens-nous rallier ramassstre Di . Vin-ns ralr ramasss
D_Des nations, viens : nasions, vin :
Si Si qu'honneur et louange protestionsk'onr lanje protstions
A t ton sacr nom saint et grand :on sakr nom sint grand :
140
Si Si que soyons glorieux,ke sions glori^s,
VanVants et lous de ton los.ts ls de ton ls.
SSoit donc le Seigneur, d'Isral le Dieu,t donk le Sir, d'Isseral le Di,
DsDs tout jamais jamais lou Dieu. tjams ajams l Di.
DDise tout peuple : ainsi soit-il, soit lou Dieu.ze tt ppl' : insi st-il, st l Di.
FIN DU .IIII. LIVRE.
Mtre : Forme strophique complte. Les strophes et antistrophes sont construites sur le schma suivant :
  • dimtre choriambique cadenc.
  • dimtre trochaque.
  • anacrontique.
  • penthmimre dactylique.
  • dimtre iambique.
  • dimtre ionique du mineur non-cadenc.
  • dimtre antispastique.
  • dimtre choriambique cadenc.
  • dimtre ionique du mineur cadenc.
  • dimtre crtique.
  • trimtre dactylique.
  • anacrontique.
  • dimtre iambique.

Les podes correspondent au schma suivant :
  • ttramtre dactylique cadenc.
  • hendcasyllabe saphique.
  • adonique.
  • dimtre anapestique cadenc.
  • dimtre iambique.
  • dimtre ionique du mineur cadenc.
  • dimtre ionique du majeur.
  • Hendcasyllabe alcaque.
  • ttramtre dactylique logadique (dernier vers de la strophe alcaque).
  • trimtre trochaque.

A la str. 1, l'anacrontique (v. 12) est remplac par un dimtre ionique du mineur non rebris.
Le v. 122 n'a pas exactement le mme schma que ses correspondants.

Variantes et remarques :
v. 54 : version biffe : La trre s'vr', prand Dathan.
v. 81 : Le vers est rcrit droite d'un gribouillis.
v. 84 : version biffe : Antre ls jants abssant.
v. 85 : Baf avait d'abord crit quelque chose comme Lr rasse, d's.