PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriquePsaume 42
rubriquePsaume 43
rubriquePsaume 44
retour
rubriquePsaume 45
rubriquePsaume 46
rubriquePsaume 47
rubriquePsaume 48
rubriquePsaume 49
rubriquePsaume 50
rubriquePsaume 51
rubriquePsaume 52
rubriquePsaume 53
rubriquePsaume 54
rubriquePsaume 55
rubriquePsaume 56
rubriquePsaume 57
rubriquePsaume 58
rubriquePsaume 59
rubriquePsaume 60
rubriquePsaume 61
rubriquePsaume 62
rubriquePsaume 63
rubriquePsaume 64
rubriquePsaume 65
rubriquePsaume 66
rubriquePsaume 67
rubriquePsaume 68
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔÎME XXXXIIII,

ÔDE Tétrakôle, le I. Épiônike du majeur
non kadansé trimétre.
U - U - , - - U U , - U - - ,
Le II, Épiônike du mineur trimétre nonkadansé.
- - U - , U U - - , U U - - ,
Le III, Epiônike du mineur rebrizé trimétre
nonkadansé.
U - U - , U U - U , - U - - ,
Le IIII. korìåanbìåônike du mineur dimétre nonkadansé.
- U U - , U U - - .
 
DE De nos oreilles, Dieu, nous avons tout au vraiNÔS orè£es, DIEU, nùÂz avons tùt ô vrè
AnEntendu, nos pères à nous le racontant,tandu, nôs pérez aÿ nùs le rakontans,
KeQue c'est alors que tu fis pour eux de leur temps, s'è^t alôrs ke tu fisã pùr eus de leur tans,
VoVoire jadis paravant eux.èreã jadis paravant eus.
5
Tu Tu as chassé gentils de ta main, et plantéas çasé jantis de ta méin, é planté
LeLe plant de nos pères en leur place hébergés. plant de nôs pérez an leur plas' ébèrjés.
TuTu as le peuple des autres endéserté, a^s le peuple dez ôÎtrez andezèrté,
Mais jetonner tu nous as fait.s jetonér tu nùz a^s fètã.
De De leur épée ils n'ont celle terre conquis :leur épé^' il n'ont séle tèrre konkis :
[f° 166 v°]
10
LeLeur bras ne les a grarantis ne préservés.ur bras ne lès a garantis ne prézèrvés.
SeCe fut le bras et la dextre tienne, bon Dieu, fut le bras é la dètre tiéne, Bon DIEU,
É Et la lueur de ton aspect.la lueur de ton aspèt.
Tu Tu les aimais ainsi favorable toujours.lès émøs éinsin favorable tùjjùrs.
ÔÔ Dieu tu es et le roi mien, et le mien Dieu.Î DIEU tu è^s é le Rø mién, é le mién DIEU.
15
KoCommande donc le salut que fis à Jacob :mande donk le salut ke fis a Jaÿkôb :
GaGarde le peuple de Jacob.rde le peuple de Jaÿkôb.
AvèAvec toi hardis nous irons aheurterke tø hardis nùz irons ahurtér
NNos ennemis : et supportés de ta vertuôÎs annemis : é suportés de ta vèrtu
IrIrons sur eux trépigner, pilant de nos piedsons sur eus trepiñér, pilans de nôÎs piés
20
SeCeux qui levés nous assaudront.us kìÁ levés nùz aÂsôdront.
KarCar en mon arc l'espoir je ne mets du combat : an mon ark l'éspør je ne mèã du konbat :
È Est ce que mon coutelas point ne me sauvera.sè ke mon kùtelas pûint ne me sôvra.
SiSeigneur de nos ennemis tu nous défends seul :ñeur de nôÎs énemis tu nùs défans seul :
NNos ennemis tu ahontis.ôÎs énemis tu ahontis.
25
De De Dieu tous les jours notre support et gloireDIEU tùlèjjùrs nôÎtre suport é gløreã   Â
DoDonc nous ferons ? Et ta sacrée majesténk nùs ferons ? é ta sakré^eæ majésté
Célébrerons à jamais ? Et mon Seigneur Dieulèbrerons ajamès ? é mon Siñeur DIEU
LoLoin rejetés de ta douceur,éiñ rejetés de ta dùseur,
SerSerons repoussés loin de ta grâce honteux !ons repùssés lûiñ de ta gra^se honteus !
30
AnEn notre camp comme faisais tu ne viens plus. nôtre kam kome fèzøs tu ne viéns plus.
ÇaChassés devant l'ennemi fuir tu nous fais :sés devant l'énemìþ fuìår tu nùs fèsã :
NNotre dépouille il départit.ôÎtre dépù££ɇ i départìît.
KomComme au boucher l'on baille à tuer les agneaux,' ôá bùçér lon ba££' a tuéær lez éiñeôs,
Des nations tu nous as mis à l'abandon.s nasìåons tu nùz a^s mis alabandon.
35
É Et parmi barbare peuple nous épandant,parmi barbare peuple nùÿs épandant,
LoLoin tu nous as tous écartés.éiñ tu nùz a^s tùz ékartés.
Le Le peuple tien livras et quittas à non non prix :peuple tién livras é kitas aÂnonpris :
SaSans endurer faire l'enchère le vendis.ns andurér fére l'ançiére le vandis.
DeDe nos prochains le jouet et ris tu nous fais, nôs proçéins le jùètã é ris tu nùs fèsã,
40
È Et le mépris tout alentour.le mépris tùtalantùr.
Le Le sobriquet des barbares être nous fais :sobrikèt dès barbarez è^tre nùs fèsã :
[f° 167 r°]
Des peuples être la risée tu nous fais.s peuplez è^tre la rizzé^eæ tu nùs fès.
A À tout propos mon honneur blessé devant moitùt propôsã mon oneur blésé devant mø
VVient se présenter à mes yeux.ìéÎnt se prézantér a mès ieuÎs.
45
La La honte voilant tout ce visage saisit,honte vølant tùt se vizaje sèzìît,
Pour les propos de qui m'outrage méchamment :r lès propôÎs de kìÁ m'ùÿtraje méçanmant :
É Et par le vindicatif et traitre haineuxpar le vindikatif é tréìÎtre héineus
AÀ toute outrance m'assaillant.ý tùt' ùÂtranse m'asa££ant.
É bEt bien que tous ces maux nous ayons supportés,ién ke tùs sès môÎs nùz aæions suportés,
50
NiNi pour cela ne t'avons su mettre en oubli, pùr sela ne t'avons seu métr' an ùbli,
NeNe pour cela ne t'avons été déloyaux, pùr sela ne t'avons éÂté délûiôs,
NNi l'alliance défraudé.ìý l'alìåanse défrôdé.
Ne Ne notre coeur ailleurs ne se peut détourner.nôÎtre keur a££eurs ne se peut détùrnér.
NNi fourvoyant du chemin droit de ta bonté,ìý fôrvoæiant du çemin drøt de ta bonté,
55
DeDehors n'avons égaré le trac de nos pas,hôÎr n'avons égaré le trak de nôÎs pa^s,
Quelque désastre qui nous vînt.lkeã dezastre kìÁ nùs vìînt.
An En un pays peuplé de dragons, tu nous asun paìås peuplé de dragons, tu nùÿs a^s
AnEn poudre mis bouleversés et atterrés. pù^dre mìîs bùlevèrsés é atèrrés.
DeDe l'ombre noire de mort tu nous affublas l'onbre nøreã de môrt tu nùÿs aÂfublas
60
AnEnveloppés de toute horreur.velopés de tùt' ôrreur.
Si Si nous avions pervers oublié le saint nomnùÿs avions pèrvèrs ùblìåé le séint nom
DeDe notre Dieu, déloyalement le délaissant : nôÎtre DIEU, déloæiômant le delèssant :
SiSi nous avions à un autre Dieu étendu nùs avions a uÂn ôÎtre DIEU étandu
Pour faire service les mains,r fére sèrvise lès méins,
65
DIEDieu n'en ferait-il pas la recherche sur nous ?U n'an ferøt-il pas la reçèrçe sur nùs ?
LuLui seul connaît ce que nos coeurs cachent en nous.i seul konøÎt se ke nôÎs keurs kaçet an nùs.
ElHélas tués sommes encore tous les joursaÌs tuéæs somez ankores tùlèjjùrs
Pour le devoir que te rendons.r le devør ke te randons.
TenTenus pour un bétail sommes à tuer prêt.us pùr un bèta£ somez aÿ tuéær prè^t.
70
Pour quoi Seigneur de sommeil es-tu alenti ?r kø Siñeur de somè£ è^s-tu alanti ?
Réveille toi : ne t'éloigne pas à toujours.vè£e tø : ne t'élûñe pas aÂtùjjùrs.
Veille : ne nous rejette au loin.£e : ne nùs rejét' ôlûiñ.
SiñSeigneur, et pour quoi tiens-tu caché ton aspect ?eur, é pùr kø tiéns-tu kaçé ton aspét ?
[f° 167 v°]
KoComment oublies-tu cette oppresse que souffrons ?mant ùblìîs-tu sét' ôprèsse ke sùfrons ?
75
DeDedans la poudre la vie et l'âme vautrons,dan la pù^dre la vìî' é l'a^me veôtrons,
Sous le malheur acravantés.s le maleur akravantés.
É nEt notre ventre est contre la terre gisantôÎtre vantr' è^t kontre la tèrre jizant
KoCollé tout plat. Lève toi donc, secours-nous.lé tùplat . leve tø donke, sekùr-nous.
Délivre nous rachetés dehors de prison,livre nùs raçetés dehôÎr de prizon,
80
PaPar le support de ta bonté.r le suport de ta bonté.
Mètre : Strophe complexe de 4 vers dont le premier est un trimètre épiionique du majeur non-cadencé (cf. ps. 27), le second un trimètre épiionique du mineur non-cadencé (cf ps. 32), le troisième un trimètre épiionique du mineur rebrisé non-cadencé (cf. ps. 32) et le dernier un dimètre dit choriambionique du mineur prosodiaque (cf. ps. 30, 4e vers de l'épode).
Aux vv. 1 et 67, une syllabe féminine occupe une position longue. Au v. 25, la dernière syllabe est féminine, avec « silence » compensatoire. Au v. 41, on aimerait lire sôbrikèt pour que le vers entre dans le schéma. Tout comme dans le psautier B, Baïf a pris des liberté avec son schéma quant à la première position, qui accueille des syllabes qui n'entrent pas dans le schéma (vv. 6, 62, 65, 74 et 78). On a considéré ici cette position comme indifférente.

Variantes et remarques :
v. 12 : Au premier mot, E hybride avec crochets supérieur et inférieur.