PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriquePsaume 42
rubriquePsaume 43
rubriquePsaume 44
rubriquePsaume 45
rubriquePsaume 46
retour
rubriquePsaume 47
rubriquePsaume 48
rubriquePsaume 49
rubriquePsaume 50
rubriquePsaume 51
rubriquePsaume 52
rubriquePsaume 53
rubriquePsaume 54
rubriquePsaume 55
rubriquePsaume 56
rubriquePsaume 57
rubriquePsaume 58
rubriquePsaume 59
rubriquePsaume 60
rubriquePsaume 61
rubriquePsaume 62
rubriquePsaume 63
rubriquePsaume 64
rubriquePsaume 65
rubriquePsaume 66
rubriquePsaume 67
rubriquePsaume 68
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔÎME XXXXVI.

ÔDE Dikôle . le I. asynartète daktylìåanbik.
- U U , - U U , - , X - U - , X - U - |
Le II. Daktylik tétramétre kadansé an deus syllabes.
- U U , - U U , - U U , - X .
 
Notre support et recours c'est Dieu, qui aux adversitésÎTRE suport é rekùrs s'è^t DIEU, kìÁ ôsã avèrsités
SSe trouve notre défense et secours prompt.e trùve nôÎtre défans' é sekùrs pront.
DonDonc nulle crainte n'aurons, non quand le monde il brouilleraitk nule kréinte n'arons, non kand le mond' il brù££erøt
DuD'lieu en autre la terre rechangeant,n lieu an ôÎtre la tèrre reçanjant,
5
DanDans le profond de la mer les monts déplantant sus dessous. le profond de la mèr lès mons déplantant susdesùs.
Bouillonne, gronde la mer, brasse les flots££one, gronde la mèr, brase lès flôs
TanTant et si haut élevés, que les coupeaux des monts plus hautst é si hôt élevés, ke lès kùpeôs dès mons pluhôs
SSoient étonnés, et tremblent ébranlés.øÎt étonés, è tranblet ébranlés.
ForForce courants de bonne eau de Dieu la ville égaieront,se kùrans de bon' eô de DIEU la vill' égèieæront,
[f° 169 r°]
10
È Et la demeure sacrée du très haut.la demeure sakré^eæ du trèshôÎt.
ÈleElle ne peut ruiner. Car Dieu se tient d'elle au milieu. ne peut ruìånér . kar DIEU se tiént d'èl' ôá milieu.
L'L'aube la verra, Dieu la secourra.ôÎbe la vèra, DIEU la sekùrra.
JanGens et pays s'élevant, soient les royaumes tous émus :s é paìås s'élevans, søÎt lès réæôÎmes tùs émus :
FoFonde la terre éclatante de grand bruit.nde la tèrr' éklatante de gran bruit.
15
NôtNotre retraite d'en haut c'est Dieu, de Jacob c'est le Dieu.re retrè^te dan hôÎt s'è^t DIEU, de Jaÿkôb s'è^t le DIEU.
È Et le Seigneur des camps tire pour nous.le siñeur dès kams tire pùr nùs.
SusSus, du Seigneur repesez les merveilleux faits. S'il lui plaît, du Siñeur repezés lès mèrvé£eus fès . s'il li plè^t
Couvre la terre de gât, la désertant.vre la tè^rre de ga^t, la dezèrtant.
ParPar tout apaise la guerre : il brise dards, dérompt les arcs, tùt apè^ze la gè^rrɇ : il brìîze dars, déront lez ars,
20
Les chariots brûlés anéantit.s çarìåôs bruÿlés anéæantìît.
K'oQu'on se désiste avouant que Dieu je suis puissant et hautn se dezist' avùant ke DIEU je suis puisant é hôÎt
SuSur toute terre et peuple commandant.r tùte tèrr' è peuple komandant.
Notre retraite d'en haut c'est Dieu, de Jacob c'est le Dieu.Ître retrète danhôÎt s'è^t DIEU, de Jaÿkôb s'è^t le DIEU.
È Et le Seigneur des camps tire pour-nous.le Siñeur dès kams tire pùr-nùs.
Mètre : Distiques dont le premier vers est un élégiambique et le second un trétramètre dactylique cadencé. Au v. 2, une syllabe féminine occupe une position longue. Au v. 4, la correption de lieu n'est pas signalée par un micron.

Variantes et remarques :
v. 10 : très hôÎt, réuni par une marque de liaison.