PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriquePsaume 42
rubriquePsaume 43
rubriquePsaume 44
rubriquePsaume 45
rubriquePsaume 46
rubriquePsaume 47
rubriquePsaume 48
rubriquePsaume 49
rubriquePsaume 50
rubriquePsaume 51
rubriquePsaume 52
rubriquePsaume 53
rubriquePsaume 54
rubriquePsaume 55
rubriquePsaume 56
rubriquePsaume 57
rubriquePsaume 58
rubriquePsaume 59
rubriquePsaume 60
rubriquePsaume 61
rubriquePsaume 62
rubriquePsaume 63
retour
rubriquePsaume 64
rubriquePsaume 65
rubriquePsaume 66
rubriquePsaume 67
rubriquePsaume 68
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME ,LXIII.

ÔDE TÉTRAKÔLE, le I. Épiônike du majeur
Trimétre nonkadansé
X - U - , - - U U , - U - X |
Le .II. Epiônike du mineur dimétre nonkadansé.
U - U - , U U - - , U U - X |
Le .III. Epiônike du mineur rebrizé dimétre nonkadansé.
U - U - , U U - U , - U - X |
Le IIII, Trokaìåk Asynartète de deus dimétres kùrkadansés.
- U - U , - - | - U - U , - - |
 
ÔÎÔ Dieu tu es mon Dieu : de matin te cherchant DIEU TU ès mon DIEU : de matin te çèrçant
[f° 180 r°]
MoMon âme a soif, et ce charnel te convoitant,n a^m' a søf, é se çarnèl te kùvûtant,
DeDedans ce maigre pays désert et brûlé,dan se mègre paìås dezèrt é bruÿlé,
Sec de soif, qui n'est d'eau nulle part arrosé.k de søf, kìÁ n'è^t d'eô nulle part arôzé.
5
TanTant tant je t'ai au lieu de ta sainteté vu,t tant je t'èã ôá lieu de ta séinteté vu,
KeQue ton pouvoir et ta grandeur je découvrais. ton pùvør é ta grandeur je dékùvrø.
LaLa vie tant désirer ne faut, que l'on doit vìîeæ tant dezirér ne fôÎt, ke lon døt
InImplorer ta bonté. Mes lèvres te loueront.plorér ta bonté . Mès léÂvres te lùÿront.
TanTandis que vivrai si bénirai ta douceur.dis ke vivrè sìþ bénirè ta dùseur.
10
LaLa main levée saluerai ton honneur saint. méin levé^eæ saluÿrè ton oneur séint.
MoMon esprit de moëlle et graisse saoulé,n ésperit de mùèl' é grèsse sùÿlé,
Mes lèvres te loueront : et ma bouche chantera.s léÂvres te lùÿront : è ma bùcçe çantra.
Si Si tôt que sur mes lits je t'irai ramentant,tôÎt ke sur mès lis je t'irè ramantant,
A À chaque veille de nuit veux te repenser.ça^ke vè£eã de nuit veu te repansér.
15
TuTu m'as été secourable et doux réconfort. m'as eté sekùrabl' é dùs rékonfôrt.
Sous ton aile chantant ombroyé m'égaierai.s ton èle çantant onbroæié m'égèrè.
An En toi d'amour grand s'est attaché mon esprit.tø d'amùr grand s'è^t ataçé mon ésprit.
TaTa dextre main me supportant m'a défendu. dètre méin me suportant m'a défandu.
É Et les méchants qui mon âme perdre cherchaient,lès méçans kìÁ mon a^me pèrdre çèrçøÎt,
20
Sous la terre là en bas entreront abîmés.s la tèrre lanbas antreront abìþmés.
TùsTous passeront au fil de l'épée tranchés : passeront ôá fil de l'épé^eæ trançés :
D'D'eux les renards se repaîtront. Le roi en Dieueus lès renars se repètront. Le Rø an DIEU
ArAura soulas : et honneur quiconque le craindra.a sùlas : é oneur kìÁkonk le kréindra.
SeCeux qui mentent enfin tous auront le bec closus kìÁ mantet anfin tùs aront le bèk klôsã
Mètre : Strophe de quatre vers dont le premier est un trimètre épiionique du majeur non-cadencé, le deuxième un trimètre épiionique du mineur non-cadencé, le troisième un trimètre épiionique du mineur rebrisé non-cadencé(cf. ps. 32), le dernier un asynartète composé de deux dimètres trochaïques court-cadencés (cf. ps. 32).
Au v. 5, il n'y a pas de correption de je t'èã. Aux vv. 8 et 12, une syllabe féminine occupe une position longue. Au v. 22, la première syllabe n'est pas compatible avec le schéma et la correption devant voyelle de n'est pas signalée par un micron.