PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriquePsaume 42
rubriquePsaume 43
rubriquePsaume 44
rubriquePsaume 45
retour
rubriquePsaume 46
rubriquePsaume 47
rubriquePsaume 48
rubriquePsaume 49
rubriquePsaume 50
rubriquePsaume 51
rubriquePsaume 52
rubriquePsaume 53
rubriquePsaume 54
rubriquePsaume 55
rubriquePsaume 56
rubriquePsaume 57
rubriquePsaume 58
rubriquePsaume 59
rubriquePsaume 60
rubriquePsaume 61
rubriquePsaume 62
rubriquePsaume 63
rubriquePsaume 64
rubriquePsaume 65
rubriquePsaume 66
rubriquePsaume 67
rubriquePsaume 68
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME ,XXXXV.

ÔDE TÉtrakôle D'épikorianbikes trimétres safikes
kadansés, é dun monométre korianbike surkadansé.
- U - X , - U U - , U - - ,
- U - X , - U U - , U - -
- U - X , - U U - , U - -
- U U - , -
 
KèlQuelque beau discours coulera de mon coeur :ke beô diskùrs kùlera de mon keur :
AÿÀ ce roi sacré je dédie mes vers. se Rø sakré je dédìîeæ mès vèrs.
ÔsAussi tôt les mots de ma langue courront,ìÀ tôÎt lès môsã de ma lange kùrront,
KQu'un écrivain prompt'uÿn ékrivéin pront
5
SurSur papier licé tracerait couramment. papiér lisé traserøt kùranmant.
BeôBeau tu es sur tous les humains. La grâce tu è^s sur tùs lez uméins . La gra^se
Noue dans tes lèvres. À tout jamais DieuÎeæ dan tès lèvrez . A tùt jamès DIEU
TT'orne de ses dons.'ôrne de sès dons.
SurSur ta cuisse ô preux ton épée ceignant ta kuiss' ôÎ Preusã ton épé^eæ séiñant
10
SéiCeins la gloire aussi, tout honneur et grandeur :ñ la glør' ôssi, tùt oneur é grandeur :
SéiCeins la resplendeur de royale vertu :ñ la réplandeur de roæiale vèrtu :
SCeins la majesté.éiñ la majésté.
An En la resplendeur de ta grand majestéla réplandeur de ta gran majésté
MarMarche bien heureux, vérité te portantçe bién eureus, vérité te portant
15
JusJustice et douceur. De ta dextre par làtis' è dùseur. De ta dètre parlaã
MMerveille apprendras.èrvé£' aprandras.
TèsTes flèches pointues iront traverser fléçes pûintu^eæz iront travèrsér
[f° 168 r°]
JusJusque dans les coeurs ennemis de mon roi.ke dan lès keurs anemis de mon Rø.
PeuPeuples effrayés te craignant se rendrontplez éfrûiés te kréñans se randront
20
SSous ta majesté.ùs ta majésté.
AjjÀ jamais ton trône établi, Seigneur Dieu,amés ton trôÎn' établi, Siñeur DIEU,
AjjÀ jamais fondé durera pérannuel.amès fondé durera pérannèl.
S'C'est le sceptre heureux d'équité, que l'heureuxèÎt le sèptr' eureus d'ékité, ke l'eureus
SSceptre de mon roi.èptre de mon Rø.
25
JusJustice aimant bien, la méchance abhorrant,tis' éimant bién, la méçans' abôrrant,
DIEDieu t'a fait régner : t'a sacré dessur tousU t'a fèt rèñér : t'a sakré desur tùs
AntEntre tes consorts de tout huile choisire tès konsôrs de tùt uìÎle çûzi
DD'aise et de plaisir.'è^zɇ é de plèzir.
TèzTes habits royaux, aloès de grand prix, abis Rûiôs, Aloæès de gran pris,
30
KasCasse bien flairant, et la myrrhe sentant,se biénflèrant, é la mirre santans,
DèsDes ivoirins coffres ores tirés sont ivûrins kofrez ores tirés sont
PPour t'en égayer.ùr t'an égèiér.
AntEntre les dames, de ta cour l'honneur beau,re lès Dames, de ta kùrt l'oneur beô,
SonSont filles des rois. Ton épouse compagnet fi£es dès Røs. Ton épùze konpañ'
35
A tÀ ta dextre on voit, revêtue d'or fin,a dè^tr' on vøt, revetu^eæ d'ôr fin,
BBrave t'assister.raÿve t'asistér.
Vois ma fille : entends : ton oreille tends nous. ma fi££' : antan : ton orè£e tan nùs.
ÙblOublier ton peuple te faut : et ses moeursìåér ton peuple te fôÎt : é sès meurs
Il Il te faut laisser. Le palais paternelte fôÎt lèssér. Le palèsã patèrnèl
40
ÙOublier il faut.blìåér il fôÎt.
Lors le roi surpris de ta douce beautéÎr le Rø surpris de ta dùse beôté
T'éT'aimera bien fort. Chèrement te tiendra.imera bién fort . çéremant te tiéndra.
TonTon Seigneur il est, tout honneur tu lui dois. Siñeur il è^t, tùt oneur tu lui døsã.
PPloie devant lui.løìÎeæ devant lui.
45
LèsLes filles de Tyr te feront de beaux dons. Fi£es de Tir te feront de beôs dons.
Voire les plus grands de ce peuple gagné,reã lès plus grans de se peuple ganñé,
TùsTout riches qu'ils sont, révérer te viendront riçes k'il sont, révérér te viéndront
UHumbles abaissés.nblez abèssés.
TùtTout l'honneur plus grand de la fille royale l'oneur plus grand de la Fi££e Røial'
[f° 168 v°]
50
ÔáAu dedans on voit. En habits tout partout dedans on vøt . An abis tùpartùt
RebRebrodés d'or trait, et piqués de bel artrodés d'ôr trètã, é pikés de bèl art
OOn la mène au roi.n la mén' ôá Rø.
SèsSes filles d'honneur pas à pas la suivront. fi£es d'oneur pazapas la suivront.
An En soulas bien grand et liesse et plaisirsùlas bién grand é lìåéss' é plèzir
55
ÔáAu palais royal s'en iront la conduire palèsã Røial s'an iront la konduir'
Au préparé lieu.Ôá preparé lieu.
PùrPour tenir le trône de tes devanciers, tenir le trôÎne de tès devansiérs,
È tEt te succéder, tu auras des enfants.e suksédér, tu aras dez anfans.
ParPartout en la terre établis de par toitùt an la tèrr' établis de par tø
60
LL'empire tiendront'anpire tiéndront
AjjÀ jamais ton nom mémorable sans finamès ton nom memorable sanfin
D'D'âge en âge il faut que je vante partout.aÎj' an a^j' il fôÎt ke je vante partùt.
PùrPour ce tous peuples célébré te louerontse tùs peuples sélébré te lùront
SSans fin et sans fin.anfin é sanfin.
Mètre : Strophe saphique.
Au v. 6, la dernière syllabe est féminine. Aux v. 17, 31, 33, 34, 45, 47, 53 et 63, une syllabe féminine occupe une position longue. Au v. 31, la graphie de la première syllabe de kofrez n'est pas compatible avec le schéma qui exige une syllabe longue. Au v. 51, une syllabe dont la voyelle est un e féminin occupe une position longue.

Variantes et remarques :
v. 15 : par laã, réuni par une marque de liaison.