PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriquePsaume 42
rubriquePsaume 43
rubriquePsaume 44
rubriquePsaume 45
rubriquePsaume 46
rubriquePsaume 47
rubriquePsaume 48
rubriquePsaume 49
rubriquePsaume 50
rubriquePsaume 51
rubriquePsaume 52
rubriquePsaume 53
rubriquePsaume 54
rubriquePsaume 55
rubriquePsaume 56
rubriquePsaume 57
rubriquePsaume 58
rubriquePsaume 59
rubriquePsaume 60
rubriquePsaume 61
rubriquePsaume 62
rubriquePsaume 63
retour
rubriquePsaume 64
rubriquePsaume 65
rubriquePsaume 66
rubriquePsaume 67
rubriquePsaume 68
rubriquePsaume 69
rubriquePsaume 70
rubriquePsaume 71
rubriquePsaume 72
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME .LXIII.

ÔÎÔ Dieu tu es mon Dieu : de matin te cherchant DIÖ TU ÈS mon Diö : de matin te çèrçant
[f° 48 r°]
MoMon âme a soif, et ce charnel te convoitant :n a^m' a søáf, é se çèrnèl te kùvøtant :
DeDedans ce maigre pays désert et brûlé,dans se mègreã paìås dezèrt é bru^lé,
Sec de soif, qui n'est d'eau nulle part arrosé :kã de søfã, ki n'è^t d'eô nulle part aÂrôÎzé :
5
PùrPour bien te voir au lieu de ta grand majesté : bién te vør ôá liö de ta gran majésté :
É Et ton pouvoir et ta grandeur y découvrir.ton pùvør é ta grandör ìÁ dékùÿvrir.
LaLa vie tant désirer ne faut, que l'on doit vìîeæ tant dezirér ne fôÎt, ke lon døtã
ImImplorer ta bonté. Mes lèvres te loueront.plorér ta bonté . Mèã_ léÂvreÿs te lù^ront.
ÉinAinsi te louerai tant que vivant demeurerai :sin te lù^rè tant ke vivant demùrrè :
10
LaLa main levée je saluerai ton honneur saint. méin levé^' je salu^rè ton onör séint.
J'J'aurai comme en pleine graisse l'âme saoulée,arèã kom' an pléne grèÌsse l'a^me sùÿlé^,
KaQuand ma lèvre louera, quand ma bouche louera,nd ma lèvreã lù^ra, kand ma bùÿçe lù^ra,
É kEt quand dessur mes lits ta faveur recorderai,and desur mè_ lisã ta favör rekôrdrè,
A À chaque guet te repensant et resongeant,ça^ke gètã te repansant é resonjant,
15
KiQui m'as été secourable et doux réconfort. m'as été sekùrabl' é dùs rékonfôrt.
Sous ton aile chantant ombroyé te louerai.s ton èleã çantant onbroÜié te lù^rè.
An En toi d'amour grand s'est attaché mon esprit :tø d'amùr grand s'è^t ataçé mon ésprit :
TaTa dextre main me supportant m'a défendu : dè^tre méin me supôrtant m'a défandu :
É Et les méchants qui mon âme perdre cherchaient,lèÿ_ méçans ki mon a^me pèrdreã çèrçøÎt,
20
SSous la terre là en bas entreront abîmés.ùý_ la tèrre lanbas antreront abìîmés.
TùsTous passeront au fil de l'épée détranchés, passeront ôá fil de l'épé^' détrançés,
É Et les renards y auront part. Liesse en Dieulè^_ renars i aront part . LiéÜs' an Diö
ArAura le roi : tout honneur, qui jure par lui.a le Rø : Tùt onör, kìÁ juÿre par lui.
Ceux qui mentent auront tous la bouche fermée.s ki mantet ôÎront tùs la bùÿçe fèrmé^'.
Mètre : Strophe de quatre vers dont le premier est un trimètre épiionique du majeur non-cadencé, le deuxième un trimètre épiionique du mineur non-cadencé, le troisième un trimètre épiionique du mineur rebrisé non-cadencé(cf. ps. 32), le dernier un asynartète composé de deux dimètres trochaïques court-cadencés (cf. ps. 32).
Au v. 8, fait exceptionnel dans le psautier B et survivance du psautire A, la syllabe féminine de levres occupe une position longue.

Variantes et remarques :
v. 1 : Au troisième mot, Baïf écrit TV.