PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
retour
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME ,V.

ODE Trikôle d'ìåônikes du mineur,
les deus premiérs vèrs Trimétres nonkadansés,
U U - - , U U - - , U U - - ,
U U - - , U U - - , U U - - .
Le III, Tétramétre nonkadansé,
U U - - , U U - - , U U - - , U U - - .
 
ÉKÙécoute, ô Dieu, mon oraison que je dis bas.T', ÔÎ DIEU, mon orèzon ke je di bas.
[f° 126 r°]
MaMa clameur ois : ta faveur soit toute pour moi. klameur øã : ta faveur søtã tùte pùr mø.
JeJe te supplie, comme mon roi, comme mon Dieu que je crains seul. te supli, kome mon Rø, kome mon DIEU ke je kréin seul.
De De matin donc tu m'orras crier à toi.matin donke tu m'ôras krìåér aÿ tøã.
5
DeDe matin donc j'irai prompt te repenser, matin donke j'irè pront te repansér,
É Et me ranger m'adonnant tout de vouloir prêt à te servir.me ranjér m'adonant tùt de vùlør prè^t a te sèrvir.
Tu Tu ne pourrais le vice aimer, ne le pervers :ne pùrrøs le visɇ éimér, ne le pèrvèrs :
KQui avec toi ne demeurera : tu le hais trop.ìÀ avèk tø ne demùrra : tu le hèsã trôp.
KaCar à tes yeux qui le mal fait ne reviendra se présenter.r a tès ieus kìÁ le mal fèt ne reviéndra se prezantér.
10
Tu Tu abhorres l'homme trompeur et le menteur.abôrres l'ome tronpeur é le manteur.
L'L'homme meurtrier te déplaît trop, et le perdras.ome meurdrier te deplè^t trôp, é le pèrdras.
JeJe me fierai me tenant sûr de la grandeur de ta bonté. me firè me tenant seur de la grandeur de ta bonté.
SétCette sûreté me guide au temple ta maison.e surté me gid' ôá tanple ta mèzon.
DeDe ce lieu saint t'adorant Dieu révéremment, se lieu séint t'adorant DIEU révéranmant,
15
JeJe te rendrai tout honneur tel comme craintif je te devrai. te randrè tùt oneur tèl kome kréintif je te devrè.
De De ta douceur guide, Seigneur, guide mes pas,ta dùseur gide, Séiñeur, gide mès pa^s,
É Et me conduis le chemin droit de ta bonté,me kondui le çemin drøt de ta bonté,
KeQue ne sois mis à la merci de mon haineux qui me poursuit. ne sø mis a la mèrsi de mon héìÎneus kìÁ me pùrsuit.
VerVérité vraie ne sort point de sa bouche.ité vrèìÎeæ ne sôrt pûint de sa bùcçe.
[f° 126 v°]
20
É Et ce n'est rien que trahison que de son coeur,se n'è^t rién ke traìåzon ke de son keur,
DeDe sa gorge un sépulcre ouvert, et sa langue flatte toujours. sa gorjɇ un seÂpuÿlkr' ùÂvèÿrt, é sa langeÿ flate tùjjùrs.
Ke Que périr les fasse mon Dieu comme damnés !périr lès fase mon DIEU kome dannés !
Toute l'emprise qu'ils ont faite ne soit rien !te l'anprize k'il ont fète ne søtã rién !
JeJette les Sire : ce n'est d'eux que malheurtés et que forfaits !te lès Sire : se n'è^t d'eus ke malurtés é ke fôrfès !
25
JetJette les eux, qui se sont pris à ta grandeur.e lès eus, ki se sont pris a ta grandeur.
É Et que les tiens s'en allégrant fassent un cri.ke lès tiéns s'an alégrans fasent un kri.
DoDonne joie à qui se fait fort de ta douceur la bénissant.ne jøÎi' aÿ kìÁ se fèt fôrt de ta dùseur la bénissant.
Qui de ton nom studieux est, se récréera.À de ton nom studÍÛeus è^t, se rékréÿra.
TuTu feras prospérer en toi l'homme juste, feras prospérér an tøã l'ome juste, Â,
30
KeQue le bouclier de ta bonté de toute oppresse garantit. le bùkliér de ta bonté de tùt' ôprèsse garantìît.
Mètre : Ionique. Strophes de trois vers ioniques du mineur dont les deux premiers sont des trimètres non-cadencés et le troisième un tétramètre non-cadencé.
Aux vv. 10, 15 et 21, une syllabe féminine occupe une position longue. La dernière syllabe du v. 19 est féminine. Idem au v. 29, mais avec un « silence » compensatoire.

Variantes et remarques :
v. 4 : dans ôras, un second r a été souligné et biffé.
v. 9 : on lit prezanter.
v. 18 : le premier e de héìÎneus est raturé.
v. 19 : version biffée : Verité pure. La première voyelle de bùcçe a été corrigée.