PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
retour
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔÎME ,VII.

ÔDE Tétrakôle d'Antispastikes, les II. premiérs
Trimétres nonkadansés,
- - - U , U - - U , U - U - ,
- - - U , U - - U , U - U - ,
Le III, Dimetre kadansé.
- - - U , U - X,
Le IIII, Dimetre nonkadansé,
- - - U , U - U X .
 
SÉISeigneur Dieu, je n'attends d'autre sinon de toi,ÑEUR DIEU, je n'atan d'ôÎtre sinon de tø,
[f° 127 v°]
AnEn toi seul je me fie : or tire moi dehors tø seul je me fìî' : ôr tire mø dehôrs
MoMon sauveur de ce dangern sôveur de se danjér
Ù Où mon fier ennemi me tient,mon fiér énemi me tiént,
5
K'iQu'il n'aille à la façon d'un lion affamél n'a^££ɇ aÿ la fason d'un lìåon affamé
S'S'engorger de mon âme en déchirant ce corps,angorjér de mon a^m' an déçirant se kôrs,
N'N'ayant pour me délivreraiant pùr me délivrér
NuNul qui près se trouve au secours.l kìþ près se trùv' ôá sekùrs.
ÔÎÔ Seigneur, si jamais tant oublié me suis, Séiñeur, sìÁ jamès tant ùblié me suis,
10
ÔÔ mon Dieu, si jamais j'ai projeté ce mal,Î mon DIEU, si jamès j'è projeté se mal,
SiSi tant lâche malheurté, tant la^çe malurté,
Pour souiller de ce fait ma main :r sù££ér de se fèt ma méin :
Si Si contre un, qui m'était joint d'alliance ami,kontr' un, kìÁ m'étøt jûint d'alìåansɇ ami,
D'D'un coeur traître malin j'ai machiné du mal :un keur trètre malin j'è maçiné du mal :
15
Mais, quand il m'a couru suss, kand il m'a kùruÿ sus
A À tort, si je ne l'ai choyé,tôrt, sìþ je ne l'è çoæié,
PùrPoursuivi d'ennemis jusqu'à la mort je sois.suivi d'énemis jusk' a la môrt je søÎ.
[f° 128 r°]
ÔAux pieds sois-je foulé par l'homme qui me hait,sá piés søÎ-je fùlé par l'ome kìþ me hètã,
FrFroissé contre la terre.øssé kontre la tè^rre.
20
MoMon nom soit à néant réduit.n nom søtã a neæant réduit.
ÔÎÔ Seigneur, lève toi dans ta fureur époint. Séiñeur, leve tø dan ta fureur épûint.
L'L'entreprise que font mes ennemis émus,antreprize ke font mès énemis émus,
MoMontrer puisse ta hauteur,ntrér puisse ta hôteur,
ÔAu bon droit que tu m'as donné.á bon drøtã ke tu m'as doné.
25
D'uD'un grand peuple l'amas environner te vientn grand peuple l'amas anvironér te viént
T'T'assiégeant comme moi. Pour ce remonte en hautassiéjant kome mø . Pùrse remont' an hôt
AnEntier juge de mon droit :tiér jujje de mon drøt :
KaCar juger tu le dois, Seigneur.r jujjér tu le døs, Siñeur.
SurSur tous peuples à Dieu vient la souveraineté. tùs peuplez a DIEU viént la sùÂvréineté.
30
ÔÔ Seigneur, si je suis entier, innocent,Î séiñeur, sìÁ je suis antìåér, innosant,
NoNon coupable du forfait,n kùpable du fôrfèt,
AbAbsous, juge moi innocent.sù, jujje møÀ innosant.
DIEDieu sondant le dedans, l'âme et le fond du coeur,U sondant le dedans, l'a^mɇ é le fons du keur,
ÔÔ très bon, la méchance aux malheureux défais,Î trèbon, la méçans' ôsã malureus défè,
35
Mais conduis l'homme juste.s kondui l'ome juste.
Bouclier autre je n'ai que Dieu,kliér ôÎtre je n'èã ke DIEU,
DIEDieu qui garde le bon, candide, droiturier,U kìþ garde le bon, kandide, drøturiér,
LuLui droit juge de tous : perpétuellementi drøt jujje de tùs : Pèrpetuèlemant
Doux sauveur de la bonté,s sôveur de la bonté,
40
EkExacteur rigoureux du mal.zakteur rigùreus du mal.
Si marri de sa faute il ne retourne à soi,ý marri de sa fôÎtɇ il ne retùrnɇ a sø,
[f° 128 v°]
Mais si continuant en ce méchant vouloirs sìþ kontinuant an se méçant vùlør
Fait son glaive raiguiser,t son glè^ve raguizér,
S'S'armant bande son arc tout prêt :armant bande son ark tùprè^t :
45
KanQuand bien, pour s'équiper d'armes outils de mort,bién, pùr s'ékipér d'armez ùtìîs de môrt,
MiMille flèches à feu fabriquer il ferait,lleÿ flèçes a feu fabrikér il ferøt,
IlIl n'encharge que vantise, n'ançarje ke vantiz',
IlIl n'enfante que fausseté. n'anfante ke fôsseté.
Il Il fossoie la fosse en la quelle il se perd.fôssûìÎeæ la fôÊssɇ an la kél' il se pèrd.
50
L'L'ennui qu'il machinait contre ma tête, vaannui k'il maçinøtã kontre ma tè^te, va
SuSur son chef se décharger :r son çèf se déçarjér :
SuSur son chef son outrage choit.r son çèf son ùtraje çètã.
J'aJ'en louerai le Seigneur : lui m'a donné secours :n lùrè le siñeur : luìý m'a doné sekùrs :
LuLui rendrai comme dois grâce de mon salut,i randrè (kome dø) grase de mon salut,
55
AÀ lui juge de mon droit,ý lui jujje de mon drøt,
DuDu très haut célébrant le nom. trèshôt sélebrant le nom.
Mètre : Antispastique. Strophe asclépiade B.
La dernière syllabe des vv. 19 et 35 est féminine. Aux vv. 22 et 46, la deuxième syllabe, dont la voyelle est un e féminin, sort du schéma donné par Baïf, mais une telle entorse est fréquente dans les vers antispastiques. Au v. 40, il faut probablement lire Ékzakteur.

Variantes et remarques :
v. 11 : on lit sù££er.
v. 28 : dans peuplez, un s final a été transformé en z.
v. 37 : version biffée Kìþ puÿnìît le malin : Perpetuèlemant.