PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
retour
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SEÔME ,XXIIII.

ÔDE Dikôle d'ìåônikes du majeur, le I. trimétre
kùrkadansé.
- - U U , - U - U , - -,
Le II. tétramétre nonkadansé.
- - U U , - - - , - U - U, - - - .
 
TÙTTout tant que la terre ronde contient, TANT ke la tèrre ronde kontiént,
Tous les habitants mondains, terre et monde sont à Dieu,s lès abitans mondéins, Tèrrɇ é monde sont aÿ DIEU,
Joignant de la mer sa masse fonda :ñant de la mèr sa masse fonda :
JoJoignant le courant des rivières il la surplanta.éñant le kùrant dès riviéres il la surplanta.
5
ÔáAu mont du Seigneur qui montera donc ? mont du Siñeur kìÁ montera donk ?
KQui donc dedans son haut sanctuaire parviendra ?ìý donke dedans soÿn hôt santuèære parviéndra ?
KikQuiconque aura le coeur et les mainskonkes ara le keur é lès méins
PPures de toute offense, entier et net dedans l'esprit.uýres de tùtɇ ôfansɇ, antiér é nètã dedan l'ésprit.
Qui l'âme de Dieu ne prend ni en vainý l'a^me de DIEU ne prand nìÁ an véin
[f° 146 v°]
10
NNi pour le prochain tromper : qui ne jure pour mentir,ìý pùr le prùçéin tronpér : kìþ ne juÿre pùr mantir,
PraPrendra bénédiction du Seigneurndra bénédixìåon du Séiñeur
Tous biens recevant. Dieu sauveur sa grâce lui donnera.s biéns resevant. DIEU sôveur sa grase lui donra.
VrèVraiment ce sera le sang de Jacob,mant se sera le sang de Jaÿkkôb,
ÇèCherchant le Seigneur son Dieu, pour venir devant tes yeux.rçant le Siñeur son DIEU, pùr venir devant tès ieus.
15
PorPortails élevez plus haut le linteau :tôs élevés pluhôÎt le linteô :
ÔÔ portes éternelles votre tympan haussez haut,Î portes étèrnèles vôtre tinpaÂn hôssés hôÎt,
AffAfin que le roi de gloire y entre.in ke le Rø de glørɇ i antre.
Quel roi glorieux veut entrer dedans ce lieu sacré ?l Rø glorìåeus veut antrér dedan se lieu saÿkré ?
S'C'est c'est le Seigneur et preux et vaillant :èÎt s'è^t le Siñeur é preus é va££ant :
20
S'C'est c'est le Seigneur aux faits d'armes estimé très grand.è^t s'è^t le siñeur ôsã fèdarmes éstimé trègrand.
PorPortails élevez plus haut le linteau :tôs élevés pluhôt le linteô :
ÔÔ portes éternelles votre tympan haussez haut,Î portes étèrnèles vôÎtre tinpaÂn hôssés hôÎt,
AffAfin que le roi de gloire y entre.in ke le Rø de glørɇ i antre.
Quel roi glorieux veut entrer dedans ce lieu sacré ?l Rø glorìåeus veut antrér dedan se lieu saÿkré ?
25
S'C'est le glorieux le preux le vaillant :èÎt leÿ glorìåeus le preus le va££ant :
S'C'est c'est le Seigneur des armées estimé très grand.è^t s'è^t le siñeur dès armé^eæs éstimé trègrand.
Mètre : Ionique. Distiques formés d'un trimètre court-cadencé d'ioniques du majeur et d'un tétramètre non-cadencé d'ioniques du majeur. Les mètres sont sujets à des substitutions, notamment par des doubles iambes ou des molosses, mais ils ont tous six temps.
Aux vv. 8, 16 et 22, une syllabe féminine occupe une position longue. Aux vv. 17 et 23 (identiques), la dernière syllabe est féminine.

Variantes et remarques :
v. 10 : présence d'un x.
v. 12 : le premier k de Jaÿkkôb est empâté et souligné. On ne sait pas si Baïf le conserve ou non.