PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
retour
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

SME XXXVIII

DE Trikle, le I. asynartte anbedaktylik,
de deus pnthmimres.
- - U - , - , - U U , - U U , - ,
Le II, prosodiake khoranbnike du mineur
dimtre.
- U U - , U U - - ,
Le III , trokake dimtre krkadans
- U - U , - - :~
 
SiSeigneur ne m'argu en ta bouillante fureur :eur ne m'argu^' an ta bante fureur :
NoNon ne me viens punir aigrin ne me vin punir gri
AnEn ton ire flambant. ton ire flanbant.
TsTes flches en moi sont affiches avant. flez an m sont afi^ez avant.
5
TrTrop raggrave dessur moip ragrav^e desur m
Est ta main de courroux.t ta min de krrs.
RiRien sain ni entier par mon offense je n'ain sin n antir par mon ofanse je n'
AnEn cette chair toute fondant : sete r tte fondant :
AnEn mes os je n'ai paix, mez s je n' ps,
10
LaLas, mes pchs sont plus que ma tte levs !s , ms pes sont plus ke ma t^tɇ levs !
TaTant ils se sont appesantis,nt i se sont apezantis,
SSous le faix je fonds tout.s le fs je fon tt.
LaLas par mon erreur ulcres ords et puants,s par mon rreur ulsrez rs puans,
[f 160 v]
FoFont de la bourbe tout partoutnt de la brbe tpartt
15
RuRuisselante sur moi !iselante sur m !
KrCourb dmarchant, triste de deuil abattu,b dmarant, triste de deu abatu,
MMorne je vais de dconfortrne je va^ de dkonfort
AnEmpirant tous les jours.pirant tljjrs.
MsMes flancs traverss sont d'une grive chaleur flans travrss sont dune grive aleur
20
AnEnvironns : et je n'ai partvirons : je n' part
SuSur le corps qui n'ait mal.r le krs k n't mal.
UzUs travaill trop misrable je suis. trava trp mizrable je suis.
KrCris dolances et sanglotsis dolansez sangls
BrBruient hors de mon coeur.uiet hrs de mon keur.
25
SiSeigneur, devant toi mon dsir est dcouvert.eur, devant t mon dezir ^t dkvrt.
Et recels ne te sont tousresels ne te sont ts
MMes soupirs de langueur.s spirs de langeur.
MonMon coeur me bondit : presque ma force me faut. keur me bondt : pr^ke ma forse me ft.
MMme la lampe de mes yeuxme la lanpe de ms ieus
30
PlPlus ne peut me servir.us ne peut me srvir.
MsMes compagnons tous : tous mes amis l'cart konpaons ts : ts mez amis alkart
VoVont de ma plaie, et le plus loinnt de ma plɇ, le plus li
KQui me sont de plus prs. me sont de plus pr^s.
TanTandis me font leur tente de piges et lacsdis me font leur tante de pijez la^s
35
LLes aguetteurs de mon me,s agteurs de mon a^me   ,
SeCeux qui mort me voudraient.us k mrt me vdrt.
TsTous ceux qui mon mal vont pourchassant malement, seus k mon mal vont prasant malemant,
MaMentent et janglent, et toujoursntet janglet, tjjrs
GrGrondent en trahison :ondet an trazon :
40
KanQuand moi comme un sourd rien je ne montre en our.d m kom'un srd rin je ne montr' an r.
MMme muet je demeuraime mut je demeur
SaSans le bec dfermer ;n le bk dfrmr ;
An En tout ressemblant au misrable qui n'oit,tt resanblant mizrable k n't,
[f 161 r]
Et qui n'a mot de rponsek n'a mt de rponse  
45
DaDans la bouche pour lui.n la bce pr lui.
MMais j'espre en toi, mon secourable Seigneur.s j'spr' an t, mon sekrable Sieur.
DDoux et bnin tu rpondras,s bni tu rpondras,
MoMon Seigneur et mon Dieu.n Sieur mon DIEU.
An En moi je pensai, point je ne puisse jouirm je pans, Pint je ne puiss' jr
50
SeCeux qui soudain que je broncheus k sdin ke je brune  
VoVont de moi se vanter.nt de m se vantr.
PrPrt clocher suis sans fin atteint de douleurs.t a klor suis sanfin atint de dleurs.
PoPoint ne renie le forfait,int ne rene le frft,
MoMon pch me point trop.n pe me pint trp.
55
TanTandis vivants sont mes ennemis vigoureux.dis vivans sont ms nemis vigreus.
SeCeux qui tort me courent susus k a trt me kret sus
KrCrotre vois devant moi.tre v devant m.
sEt ceux qui rendent l'injure pour le secours,eus k randet l'injure pr le sekrs,
PaParce que j'aime la bontrse ke j'ime la bont
60
KoContre moi ligus sont.ntre m ligs sont.
mon Seigneur Dieu point ne me laisse tout seul : Mon Sieur DIEU pint ne me lsse tseul :
PoPoint ne t'loigne : secours-moiint ne t'le : sekr-m
MoMon Seigneur et sauveur.n Sieur sveur.
Mtre : Strophe de trois vers dont le premier est un iamblgiaque, le second un prosodiaque associant un choriambe et un ionique du mineur (cf. ps. 30, 4e vers de l'pode), le troisime un dimtre trochaque court-cadenc.
Aux vv. 35, 44 et 50, la dernire syllabe est fminine, avec un  silence  compensatoire. Au v. 58, une syllabe fminine occupe une position longue.