PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
retour
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔÎME ,II.

Ôde Monokôle d'Anapèstikes Dimétres
nonkadansés, fôrs le dèrnier ki è^t
kadansé, é lès deus premiérs ki sont
prokéleusmatikes Tétramétres kadansés.
Les II, premiérs
U U U U , U U U U , U U U U , U U - ,
U U U U , U U U U , U U U U , U U - .
Lès ôÎtres
- - U U - , U U - - - ,
- - - U U , - U U - - .
Le dernier.
- - U U - , U U - - .
 
KÉLQuelle subite furie ces hommes a élevés ?E subite furÍÛe sez omez a élevés ?
[f° 123 v°]
KélQuelle folle rage pique cette foule de mutins ?e fole raje pike séte fùle de mutins ?
LèsLes grands de la terre se sont bandés : grans de la tèrre se sont bandés :
LèsLes rois font ligue contre le Seigneur, Røs font lige kontre le Séiñör,
5
É lEt le Christ aimé de ce grand Seigneur,e Khrist éimé de se grand Séiñör,
DizDisant. Que ne rompons nous le lienans . Ke ne ronponsÄ_nùs le lìåén
Du Du quel on nous veut attacher ? Brisons,kél on nùs veut ataçér ? Brizon,
SekSecouons le chevêtre, le joug rejetons.ùon le çevè^tre, le jùg rejeton.
De De ce vain langage le Dieu des cieuxse véin langaje le DIÖ dès sieus
10
Ne Ne fera qu'en rire : Dieu s'en moquera :fera k'an rire : DIÖ s'an mokera :
PuiPuis en sa fureur les ira tancer,s an sa fureur lez ira tansér,
É dEt de son courroux les épouvanter.e son kùrrùs lès épùvantér.
J'èJ'ai ce dira-t-il fondé mon roi (se dirat-il) fondé mon Rø
[f° 124 r°]
SurSur mon saint mont de Sion à jamais. mon séint mont de Sìåôn ajamès.
15
Je Je dirai son édit comme il arrêta,dirè son édit kom' il arrèta,
TèlTel le prononçant. Et tu es mon fils, le prononsant . É tu è^s mon Fisã,
É sEt ce jour d'hui même t'ai engendré.ejùrdui mè^me t'èã anjandré.
Fais-moi ta demande, et tu l'obtiendras.Î-møã ta demand', é tu l'ôtiéndras.
An En propre tous peuples je te donnerai.propre tùs peuples je te donrè.
20
Tu Tu auras l'entier empire sur tout,aras l'antìåér anpire sur tùt,
JusJusqu'aux bouts de la terre commandant.k'ôs bùs de la tèrre komandant.
KomComme des vaisseaux d'argile cassant,e dès vèsseôs d'arjile kassant,
D'uD'un sceptre de fer les dissiperas.n sèptre de fèr lès dissiperas.
DonDonc ô rois soyez entendus :k ôÎ RúÎS sûiés antandus :
25
ÔÎÔ vous juges de la terre apprenez. vous jujjes de la tèrr' aprenés.
SèrServez tous en crainte le Seigneur.vés tùs an kréinte le séiñeur.
An En Dieu le craignant réjouissez-vous.DIEU le kréñant réjùìåsés-vùs.
FètFaites hommage au fils de ce grand roi,es omaj' ôá fisã de se grand RøÎ,
K'iQu'il ne se courrouce, et que mouriez tousl ne se kùrrùss', é ke mùrriés tùs
30
Égaégarés du chemin que tenir convient,rés du çemin ke tenir konviént,
S'iS'il vient allumer tout à coup sa fureur.l viént alumér tùtakùp sa fureur.
EurHeureux qui se peut fier en Dieu.eus kìÁ se peut fìåér an DIEU.
Mètre : Anapestique. Dimètres dont le dernier est cadencé. Les deux premiers vers sont des tétramètres procéleusmatiques cadencés.
Au v. 19, une syllabe féminine occupe une position longue.

Variantes et remarques :
vv. 4 et 8 : les g de lige et de jùg ont été surchargé avec la graphie ultérieure de Baïf, celle évoquant un kappa.
vv. 9 et 10 : pour DIÖ, on lit une ligature Ö, le second jambage du U ayant été gratté.
v. 11 : dans lez, on a l'impression qu'un s final a été surchargé en z.
v. 25 : on lit bien vous et non vùs.
v. 27 : on a l'impression que Baïf avait d'abord écrit rèjùisés (trois syllabes lourdes), puis qu'il a maquillé le premier è en é et, logiquement, ajouté le tréma. Un second s a été biffé et il y a un trait horizontal dessous.