PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
retour
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔÎME XXXVII,

ÔDE Dikôle, par distikes éléjiakes.
- U U , - - , - U U , - U U , - U U , - X,
- U U , - U U , - , - U U , - U U , X .
 
ParPar dépit aux pervers ne te joins. Ne te ronge de rancoeur dépit ôsã pèrvèrs ne te jûiñ . Ne te ronje de rankeur
ÇôChaud de jalouse fureur contre qui oeuvre le mal.d de jalùze fureur kontre kìÁ euvre le mal.
ÉinAinsi que foin tout soudain se fanant leur force décherra.si ke féin tùsùdéin se fenant leur forse déçèra.
EuEux sécheront flétris ainsi que l'herbe du pré.s séçeront flètris éinsi ke l'èrbe du pré.
5
ÉspEspère donc en Dieu : fais-bien : exerce la vertu.ére donk an DIEU : fè^-bién : ékzèrse la vèrtu.
SSois de la terre habitant : espère : nourris ta foi.øÎ de la tè^rr' abitant : éspére : nùrri ta føá.
ParPar ce moyen du Seigneur gracieux toute joie te viendra : se moæién du Siñeur grasìåeus tùte jøìÎeæ te viéndra :
Tout ce que ton doux coeur peut requérir tu auras.t se ke ton dùs keur peut rekerir tu aras.
ÔáAu Seigneur de ta voie remets toute l'adresse. Toujours Séiñeur de ta vøìÎeæ remè^ tùte l'adrése . Tùjjùrs
10
FFais ta défense de lui : prospérer il te fera.èÎ ta défanse de lui : prospérér il te fera.
KlèClaire apparoir il fera, comme luit une flamme, ta bonté :r' aparør i fera, kome luìÎt une flanme, ta bonté :
VoVoire comme un plein jour tes équités éclairer.èreã kom' un pléin jùr tè^s ékités éÂkléÂrér.
Tais-toi : attends le Seigneur. Ne te fâche : ne hante le perversÎ-tøÀ : atan le Siñeur . Ne te fa^çe : ne hante le pèrvèrs
[f° 159 r°]
BiBien que l'heureux succès semble le suivre du tout.énke l'ureus suksèsã sanble le suivre dutùt.
15
ÔÎÔte du coeur ce dépit : ne te fâche : relâche le courroux :te du keur se dépit : ne te fa^çe : rela^çe le kùrrùs :
Mais ne te brouille entre eux si que te lâches à mal.s ne te brù££ɇ antr' eus sìþ ke te la^çez a mal.
TùsTous pervers périront extirpés. Ceux qui se fieront pèrvè^rs périront ékstirpés . Seus kìÁ se firont
ÔAu Seigneur, de la terre ils jouiront héritiers.á Séiñeur, de la tèrr' il jùìåront éritiérs.
TarTarde un peu, le méchant ne sera plus. Son place cherchantd' un peu, le méçant ne sera plus. Saÿ plase çèrçant
20
VuVide tu la trouveras : il sera évanoui.ide tu laÿ trùveras : il sera évanùìå.
MèsMais les bons à jamais héritiers de la terre, la tiendront. lès Bons ajamès éritiérs de la tè^rre, la tiéndront.
S'S'éjouiront de la paix où fleurira le bonheur.èjùìåront de la pèsã ùÿ florira le boneur.
KonContre le juste le faux brasse toujours quelque malheurté :tre le juste le fôás brase tùjjùrs kèlkeã malurté :
KoContre le bon le méchant grince malin de la dent.ntre le Bon le méçant grinse malin de la dant.
25
MèsMais le Seigneur s'en rit prévoyant la ruine du pervers, le Siñeur s'an rit prévoæiant la ruìåne du pèrvèrsã,
LuLui qui de loin par avant son jour avise venir.i kìÁ de lûiñ paravant son jùr avìîze venir.
LèsLes pervers banderont leur arc, et l'épée dénueront pèrvèrs bandront leur ark, é l'épé^eæ dénuront
Pour le bon égosiller, et massacrer l'affligé.r le bon ègùzi£ér, è masakrér l'aÂflijé.
MèsMais leur coeur, de l'épée qu'ils ont dégainée, traverser leur keur, de l'épé^eæ k'il ont dégéné^eæ, travèrsér
30
LoL'on verra. Leur arc s'éclatera dépecé.n vèra . Leur ark s'èklatera dépesé.
Ôr Or le petit que le juste jouit surpasse la plentéle petit ke le juste jùÍÞt surpasse la planté
Des grands biens que méchants tiennent en autorité.s grans biéns ke méçans tiénet an ôtorité.
ParPar ce que des pervers les bras et la force se rompront : se ke dès pèrvèrs lès bra^s é la forse se ronpront :
Mais le Seigneur des bons est et la garde et l'appui.s le Siñeur dès Bons è^t é la gard' é l'apui.
35
Il Il sait bien et le cours et la saison des hommes entiers :sètã bién é le kùrs é la sèzon dès omez antiérs :
LeLeur héritage sera perpétuel à jamais.ur éritaje sera pèrpétuèæl ajamès.
HonHonte n'auront confus au temps contraire délaissés :te n'aront konfus ôá tans kontrère délèssés :
MMême au temps famineux pour se repaître ils auront.èÎm' ôá tans famineus pùr se repètr' il aront.
LèsLes mauvais, ennemis du Seigneur, périront : et se fondront môvè^s, énemis du Siñeur, périront : é se fondront
40
ÉiAinsi que graisse d'agneaux en la fumée coulant.nsi ke grè^sse d'éñeôs an la fumé^eæ kùlant.
SanSans se jamais acquitter le malheureux s'endette sans fin,s se jamès akitér le maleureus s'andéte sanfin,
[f° 159 v°]
Mais l'homme droit a de quoi être donneur libéral.s l'ome drøtã a de køã è^tre doneur libéral.
SeuCeux que bénit le Seigneur jouissant de la terre l'hériteront.s ke benìît le Siñeur jùìåsans de la tèrre l'éritront.
Les maudits raclés hors de la terre seront.s môdis raÿklés hôr de la tèrre seront.
45
Si quelquefois l'homme juste méchoit, ne sera tout accablé.ý kékeføsã l'ome juste méçèt, ne sera tùt akaÿblé.
KaCar le Seigneur aux bons propice prête la main.r le Siñeur ôsã bons prôpise prè^te la méin.
JeuJeune je fus, vieil suis : et le bon ne vis onques délaissé :ne je fu, vié£ suis : é le bon ne vìÁ onke delèssé :
NNi quêtant son pain pauvre la postérité.ìý kètant son péin pôÎvre la postérité.
ÉinAins a de quoi toujours libéral donner, et prêter heureux :s a de køã tùjjùrs libéral donér, è pretér eureus :
50
MMême sa postérité bien renommée sera.èÎme sa postérité bién renomé^eæ sera.
LèsLaisse le mal, fais bien, à jamais sur terre demeureras :se le mal, fè^ bién, ajamès sur tè^rre demùrras :
KaCar le Seigneur très-juste aime la sainte équité.r le Siñeur très-just' éime la séint' ékité.
SèsSes favoris le Seigneur ne délaissant, propice toujours favoris le Siñeur ne delèssant, prôpise tùjjùrs
Les gardera, du méchant morte la postérité.s gardra, du méçant môrte la postérité.
55
LèsLes bons droits héritiers jouiront de la terre, et demeureront Bons drøÎs éritiérs jùìåront de la tèrr', é demùrront
OHoirs dessur elle à jamais nés de la race d'iceux.ÈÎrs desur èl' ajamès nés de la rasse d'iseus.
RiéRien que sagesse et prudence ne sort de la bouche du prud'hommen ke sajéssɇ é prudanse ne sort de la bùcçe du preudom
É Et de sa langue ne part rien que la droite équité.de sa lange ne part rién ke la drøt' ékité.
ÔáAu coeur porte gravée la loi très sainte de son Dieu keur porte gravé^eæ la løã trèsséinte de son DIEU
60
SoSon pas ferme assuré n'achoppera cheminant.n pas fèrm' asuré n'aÿcçopera çeminant.
PùrPour le tuer le malin guettera sans cesse l'homme entier : le tuéær le malin gétera san sèsse l'om' antiér :
MMais aux mains du méchant Dieu ne l'abandonnera.èÎs ôsã méins du méçant DIEU ne l'abandonera.
DIEDieu ne le voudra pas laisser convaincre de forfaitU ne le vùdra pas lèssér konvéinkre de fôrfèt
AnEn jugement, quand bien on l'y aurait appelé. jujemant, kanbién on l'i arøtã aÂpelé.
65
ÉspEspère, attends le Seigneur, tiens son chemin : et te remontantér', atan le Siñeur, tién son çemin : è te remontant
úHoir te fera sur terre, où le méchant périra.r te fera sur tèrr', ùÿ le méçant périra.
J'èJ'ai vu en autorité le méchant redoutable bobancer, vu an ôtorité le méçant redùtable bobansér,
[f° 160 r°]
Verdoyant comme fait quelque laurier vigoureux.rdøìåant kome fètã kèlkeã loriér vigùreusã.
PasPassa tôt, et n'était. Je le cherchai, point ne le trouvai.sa tôÎt, é n'étøtã . Je le çèrçè, pûint ne le treuvè.
70
FFais bien, vise au droit, paix il aura qui le fait.èÎ bién, vìîz' ôá drøtã, Pèsã il ara kìÁ le fètã.
LèsLes mauvais périront, leur fin tranchée demeurera. môvè^s périront, leur fin trançé^eæ demùrra.
DIDieu le salut, des bons au péril est le secours.EU le salut, dès Bons ôá peri£ è^t le sekùrs.
DIEDieu secourable soigneux les bons de son aide garantit,U sekùrable soñeus lès bons de son éìÎde garantìît,
Sauvés des pervers pour la fiance qu'ils ont.vés dès pèrvè^rs pùr la fìåanse k'il ont.
Mètre : Dactylique. Distiques élégiaques.

Variantes et remarques :
v. 1 : le premier te a été ajouté au-dessus de la ligne.
v. 68 : version alternative à Vèrdøìåant : Brançoøìåant.