PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
retour
rubriqueLivre II
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME XXXXI.

ÔDE Dikôle d'antispastikes, le I, glikonìåén
dimétre nonkadansé
X X - U , U - U X ,
Le II. trimétre nonkadansé
X X - U , U - - U , U - U X .
 
BIÉBienheureux qui soigneusementNEUREUS kìÁ soñeuzemant
PrPrend garde au souffreteux quand malade il le voit.and gard' ôá sùfreteus kand malad' il le vøt.
Si Si contraire le temps se fait,kontrère le tans se fètã,
Des dangers le Seigneur Dieu le délivrera.s danjérs le Siñeur DIEU le délivrera.
5
A DÀ Dieu plaise le maintenirIEU plè^ze le méintenir
AnEn santé, jouissant d'un vivre bienheureux, santé, jùìåsant dun vìÁvre biénureus,
Sauf sur terre : et ne souffre pasfá sur tè^rrɇ : é ne sùfre pas
K'Qu'il tombe à l'appétit des ennemis qu'il a.il tunb' aÿ l'apétit dès énemis k'il a.
DieDieu tout bon son appui sera :u tùt bon son apui sera :
[f° 163 v°]
10
S'S'au lit par maladie il se trouvait lié,ôá lit par maladìî' il se trùvøt lìåé,
TùtTout son lit de piteux état son lit de piteus état
AnEn santé désirable en fin échangera. santé dezirablɇ an fin éçanjera.
ÉinAinsi moi désolé je dis :sin mø dézolé je di :
ÔÔ Seigneur gracieux aie pitié de moi.Î Séiñeur grasìåeus aìÎeæ pitié de mø.
15
MonMon las coeur guéris consolé. las keur géri konsolé.
J'J'ai j'ai contre ta loi trop malement péché.èã j'èã kontre ta lø trôp malemant peçé.
MèsMes haineux me priaient malheur. héineuÎs me priøÎt maleur.
KaQuand mourra ce chétif ? Quand périra de lui,nd mùrra se çétif ? kand périra de lui,
(DiDisaient-ils le nom étouffé ?zøÎt-il) le nom ètùfé ?
20
S'S'aucun d'eux me venait voir en adversité,ôkun d'eus me venøtã vørã an avèrsité,
Il Il disait toute fausseté :dizøt tùte fôsseté :
DaDans son coeur il couvait tout mal amoncelé,n son keur i kùvøt tùt mal amonselé,
PùrPour jangler par après dehors. janglér paraprès dehôÎr.
AnEntre eux mes ennemis d'envie contre moitr' eus mès énemis d'anvìËeæ kontre mø
25
An En grondant chuchotaient tout bas.grondant çuçetøÎt tùbas.
DaDans l'esprit me brassaient envenimés du mal.n l'ésprit me brasøÎt anvenimés du mal.
KèlQuelque grande méchancetékeã grande méçanseté
TiTient au lit ce chétif, d'où relever ne doit.ént ôá lit se çétif, dùÿ relevér ne døtã.
Même un dont me fiais le plus,Îm' un dont me fìåø le plus,
30
UnUn au quel découvert plus familier j'étais, ôá kèl dékùvèrt plus familiér j'étø,
Ki Qui mangeait et buvait du mien,manjøt é buvøt du mién,
AnEn trahison me ruant tâche de m'outrager. tréizon me ruant ta^çe de m'ùtrajér.
Sois-moi donc gracieux, Seigneur :-mø donk grasìåeus, Siñeur :
SuSur pieds redresse moi, puis me revancherai.r piés redrese mø, puis me revançerè.
35
LôrLors au vrai ta faveur saurai,z ôá vrèã ta faveur sarè,
KaQuand nul mien ennemi point ne rira de moi.nd nul mién énemi pûint ne rira de mø.
TùjToujours sauf tu m'affermirasjùs sôf tu m'afèrmiras
[f° 164 r°]
AnEntier en ta présence assuré à jamais.tiér an ta prézans' assuré ajjamè^s.
DieDieu Seigneur de son Israëlu Séiñeur de son Israèæl
40
D'D'âge en l'autre à jamais soit loué. Ainsi soit.a^j' an l'ôÎtrɇ ajamè^s søt lùéæ . Éinsi søt.
 
FIN DU PREMIÉR LIVRE
DÈS SÉÔÎMES DE DAVID.
Mètre : Antispastique. Distiques à base d'antispastes dont le pemier vers est un dimètre non-cadencé(glyconien) et le second un trimètre non-cadencé.
Au v. 27, une syllabe féminine occupe une position longue. Au v. 34, une syllabe dont la voyelle est un e féminin occupe une position longue.

Variantes et remarques :
v. 23 : par après, réuni par une marque de liaison.