PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
retour
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
 
pdfFichier pdf
mtriqueMasquer mtrique
mtriqueLgende

SME .XIIII.

An son a^me le st mant panse k'il n'i a nul Di.
Tt le monde se la^' a mal gzkrable db.
On ne trve ki t de bin fre nulle vlont.
Di regarde du ht du sil antre lz omez anbas,
5
Pr trvr ki konsse Di, k l'ae rerant.
Ts se sont avois a mal : Ts se sont apuantis :
Il ne trve ki t de binfre nulle vlont.
sse fte d'avr konu k'il se prdet an rrr ?
L_ mans tle-pple min manjet insi ke lr pin ;
10
Sanz avr ne l'onr de Di n la krinte davant s.
La trets de sdin fr tunberont tt prdus.
[f 10 r]
An la rasse du bin vivant, Di i t s'i tindra.
Vs moks du bon aflij par se k'il se f' an Di.
ke Di de Sion vlu^t L'Isralite svr !
15
Kand le ppl' il art tir hrs de tant dure prizon,
Jakop an resevrt slas, Isral s'an g^rt.
Mtre : Baf (psautier A) analyse ce vers tout d'abord comme des trochaques mls par kontrarit, appellation qu'il biffe pour la remplacer par celle d'antispastiques. Il s'agit de ttramtres cadencs. On n'y trouve pas l'antispaste sous sa forme pure : plus que l'alternance iambe-troche, c'est ici l'alternance double troche-double iambe qui est considre comme antispastique.
Au v.13, dans le mot f', l'accent aigu, en lieu et place du circonflexe qu'on attendrait, indique probablement que cette syllabe doit ici tre considre comme brve dans le contexte de l'hiatus.

Variantes et remarques :
v. 9 : Pt aprs L. t le est runi par une marque de liaison.