PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
retour
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME .XXXVI.

ÔáAu coeur me revient : et me dit KÖR me reviént : é me dit
L'L'impiété du méchant. Devant ses yeux n'est aucune crainte de Dieu :inpiéæté du méçant. Davant sez iös n'è^t ôkune kréinte de Diö :
Mais il se blandit en sa maligne façon.sã il se blandìît an sa malìþne fason.
IlIl hait et déteste la vertu, tant qu'il est détesté. hètã é détéste la vèrtu, tant k'il è^t détésté.
5
Lè_Les mots de sa bouche ne sont môsã de sa bùÿçe ne sont
RiRien que méchance et que fraude. Il cesse d'apprendre à faire bien, et le fuit.én ke méçans' é ke frôÎd'. Il sèsse d'aÿprand' aÿ fére bién, é le fuit.
ÔAu lit se couchant il ne repense que mal :á lit se kùÿçant il ne repanse ke mal :
É Et tient le chemin qui ne vaut rien : et ne fuit le forfait.tiént le çemin ki ne vôÎt rién : Éÿ ne fuit le fôrfètã.
ÔáAux cieux ta clémence Seigneur,s siös ta klémanse Siñör,
10
TTa vérité pourvoyante est jusques aux cieux. Et l'équité que tu tiensaý vérité provoiant' è^t juskez ôs siö^s. Éÿ l'ékité ke tu tiéns
SaSemble aux plus hauts monts. C'est tout abîme profondnbl' ôá pluhôÎ_ mons . s'è^t tùt abìîme profond
KeQue ta pourvoyance : qui nourris et l'homme et le bétail. taÿ prùvoæianse : ki nùrris éÿ l'om' éÿ le bèta£.
ÔÎÔ Dieu que ta grâce et faveur Diö ke ta grass' é favör
ÈEst de remarque et de prix ! Dessous ton aile enfants des humains, retirésÎt de remark' é de pris ! Desùs ton èl' anfans dez uméins, retirés
15
A À l'ombre, attendront. Puis ils seront enivrésl'onbr', atandront . Puis ìÁ seront anivrés
DuDu bien de ta maison, et gorgés d'un courant de plaisirs. bién de ta mè^zon, é gôrjés d'un kùrant de plèzirs.
An En toi de la vie la source,tø de la vìîeæ la sùrs',
[f° 28 v°]
AnEn ta lumière lumière aurons. Répands sur qui te connaît ta faveur. ta lumiére lumiér' arons . répan sur kìþ te konøÎt ta favör.
ÔAux gens de coeur droit juste ta justice étends.á_ jans de kör drøtã juste ta justis' étan.
20
LeLe pied du félon ne se rue pas contre moi par orgueil. pié du felon ne se ru^ pas kontre mø par ôrgö£.
Dè_Des gens dévoyés et méchants jans dévoÂiés é méçans
PoPoint ne m'ébranle le main. Tous ceux qui font mal sont déjetés et chasséséint ne m'ébranle la méin. Tùs sös ki font mal sont déjetés é çasés
LLà même tombés où me voulaient déjeter.aý mè^me tunbés ùÿ me vùløÎt déjetér.
I Ils sont tout à plat bouleversés, d'où resourdre n'ont pu.sont tùtaplat bùlevèrsés, dùÿ resùrdre n'ont pu.
Mètre : Strophe de quatre vers complexes. Le premier est un prosodiaque (cf. ps. 30), décomposé en un ionique du majeur et un choriambe, le deuxième un asynartète dans lequel se succèdent un penthémimère dactylique, un penthémimère iambique et un second penthémimère dactylique (cf. ps. 28), le troisième un asynartète associant un penthémimère iambique et un penthémimère dactylique, soit un iambélégiaque, le dernier un asynartète associant un tronçon anapestique et un dimètre trochaïque court-cadencé (cf. ps. 28).