PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
retour
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME .XXIII.

LE Le Dieu le Seigneur le bon Dieu,DIÖ le Siñör le bon Diö,
[f° 18 v°]
MoMon pâtre il est, il me garde :n pa^tr' il è^t, il me garde :
PaPar quoi je ne manquerai plusr kø je ne mankerè plus
DeDe pâture, lui me gardant. pa^tuÂre, lui me gardant.
5
DedDedans pâturages herbeuxans paturaÿjez èrbö^s
KCoucher me faisant à même,ùýcçér me fèzant aã mè^me,
ÔpAuprès de la coux-coulante eaurès de la dùÿkùlant' eô
IrIra me mener reposer.aÿ me menér repôzér.
MonMon âme à-recoi remettra. a^m' a-rekø remétra.
10
D'D'antière justice et droiteantiére justiss' é drøÊte
IlIl m'adressera le sentier, m'aÿdrésera le santiér,
Pour être à l'honneur de son nom.r è^tr' a l'onör de son nom.
É kEt quand aller il me faudraitand alér il me fôdrøt
DaDans un vallon d'ombre noire,nz un valon d'onbre nøre,
15
ÔsObscur ténébreux toute horreur,kur ténébrös tùt' ôrrör,
JeJe n'ai nulle peur d'avoir mal : n'èã nuÂle pör d'avør mal :
É sEt c'est que tu es avec moi.'è^t ke tu èsã avèk mø.
ToTon ferme bâton m'assure.n fèrme ba^ton m'asöre.
J'J'ai par ta houlette confortèã par ta hùlète konfôrt
20
KiQui m'ôte et défend du danger. m'ôÎt' é défand du danjér.
La La table feras devant moitable feras davan_ mø
TrTrès bien apprêter : et mettre,è^bién aprè^tér : é mèÌtre,
VoVoire en la présence et malgréèr' an la prézans' é malgré
DeDe mes ennemis qui mourront. mèz anemis ki mùrront.
25
D'D'un huile de rare parfumuÀn u^ile de raÿre parfum
Oindras ma tête arrosée.indras ma tè^t' aÿrrùÂzé^eæ.
SiSi plein mon hanap tu tiendras pléin mon hanap tu tiéndras
KeQue par tout en haut répandra. par tùt an hôÎt répandra.
FavFaveur et bonheur me suivrontör é bonör me suivront
30
TToujours heureux en ma vie.ùýjùrs urös an ma vìîeæ.
PuPuis, dans le palais de mon Dieuis, dan_ le palèsã de mon Diö
UrHeureux à jamais demeurerai.ös aÂjamès demùrrè.
Mètre : Ioniques. Strophe de quatre dimètres rebrisés, d'ioniques du majeur (le premier et le dernier sont semblables). Seul le premier mètre du troisième vers est pur. Le second mètre du deuxième vers requiert, en fin de vers, des mots à finale féminine (cf. ps. 22).

Variantes et remarques :
v. 6 : le caractère c, qui ne fait pas partie du système graphique de Baïf, apparaît ici exceptionnellement dans une ligature cch dont la fonction est de faire position.