PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
retour
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME .XXXVII.

PARPar dépit au pervers ne te mêle : et ne ronge ton esprit DÉPIT ôá_ pèrvè^rs ne te mè^l' : é ne ronje ton ésprit
ÇChaud de jalouse fureur contre qui fait le méfait.ôÎd de jalùze furör kontre ki fètã le méfèt.
ÉinAinsi que foin fauché se fanit, leur force décherra :si ke féin fôçé se fanìît, lör fôrse déçè^ra :
IlIls sécheront flétris, ainsi que l'herbe du pré. séçeront flètris, éinsi ke l'èrbe du pré.
5
ÉspEspère donc en Dieu : fais bien, exerce la vertu :ére donk an Diö : fè^_ bién, égzèrse la vèrtu :
SoSois de la terre habitant : nourris et pais vérité.è de la tèrr' abitant : Nùrri é pè^ vérité.
ParPar ce moyen du Seigneur gracieux toute joie te viendra. se moÂién du Siñör grasiös tùte jøÎie te viéndra.
Tout ce que ton doux coeur peut requérir, tu l'auras.t se ke ton dùÿ_ kör pöt rekerir, tu l'aras.
ÔáAu Seigneur de ta voie remets toute l'adresse. Toujours Séiñör de ta vøÎie remè^ tùte l'aÿdrése. Tùÿjùrs
10
FFais ta défense de lui : prospérer il te fera.èÊ ta défanse de lui : prôspérér il te fera.
KlClaire apparaître il fera, comme luit une flamme, ta bonté :èÊr' aparør i fera, kome luìÎt uÂne flanme, ta bonté :
ÉiAinsi que luit le midi, tes équités éclairer.nsi ke luìÎt le midìþ, tèz ékités éklérér.
Tais toi : attends le Seigneur. Ne te fâche : ne hante le perversÊ_tøÀ : Atan le Siñör. Ne te fa^çe : Ne hante le pèrvèrs
BiBien que l'heureux succès semble le suivre du tout.én ke l'urös suksès sanble le suivre dutùt.
15
ÔÎÔte du coeur ce dépit : ne te fâche : relâche ta rancoeur :te du kör se dépit : ne te fa^çe : rela^çe ta rankör :
É Et ne te brouille entre eux tant que te lâches à mal.ne te brù^£' antr' ös tant ke te la^çez aã mal.
TùsTous pervers périront extirpés. Ceux qui se fieront pèrvèrs périront ékstirpés . Sös ki se fìîront
ÔAu Seigneur, de la terre ils jouiront héritiers.á Séiñör, de la tèrr' il jùìåront éritiérs.
TarTarde un peu : le méchant ne sera-plus sa place cherchantd' un pö : le méçant ne seraÿ-plus saÿ plaÂse çèrçant
20
VuVide tu la trouveras : il sera évanoui.ide tu laÿ trùveras : il sera éÿvanùìå.
Mais les bons à jamais héritiers de la terre, la tiendront :sá lè^_ bons ajamès éritiérs de la tèrre, la tiéndront :
[f° 29 r°]
É Et jouiront d'une paix longue et profonde, joyeuxjùìåront d'une pèsã long' é profonde, joiös
KonContre le juste le faux brasse toujours quelque malheurté :tre le juste le fôsã braÂse tùÿjùrs kèlke malörté :
KoContre le bon le méchant grince malin de la dent.ntre le bon le méçant grinse malin de la dant.
25
Mais le Seigneur s'en rit prévoyant la ruine du pervers,sá le Siñör s'an rit prévoæiant la ruÍÆne du pèrvèrs,
LuLui qui de loin paravant son jour avise venir.i ki de lûiñ paravant son jùÂr avìîze venir.
PèrPervers ont bandé leur arc et le glaive dégainé,vèrs ont bandé lör ark é le glè^ve dégéìÎné,
Pour le bon égosiller et massacrer l'affligé.r le bon éÿgùzi£ér éÿ masakrér l'aÂflijé.
AntEntre dedans leurs coeurs malheureux leur glaive dégainé :re dedans lörs körs malurö^s lör glè^ve dégéìÎné :
30
SSoient rompus leurs arcs en mille éclats dépecés.øÎt ronpus lörz ars an mil éklas dépesés.
Ôr Or le petit que le juste jouit, surpasse la plentéle petit ke le juste jùÍÞt, surpasse la planté
Des grands biens que méchants tiennent en autorité._ gran_ biéns ke méçans tiénet an ôtorité.
ParParce que des pervers les bras forts rompre se verront :se ke dè_ pèrvèrs lè_ bra^s fôrs ronpre se vè^ront :
Mais le Seigneur des bons est le support assuré.sã le siñör dè_ Bons è^t le supôrt asuré.
35
Il Il sait bien et le cours et la saison des hommes entiers :sètã bién é le kùrs é la sèzon dèz omez antiérs :
Leur héritage sera perpétuel à jamais.r éritaje sera pèrpétuèl ajamès.
HonHonte n'auront confus au temps contraire délaissés :te n'aront konfu^s ôá tans kontrère délèssés :
Mais ils seront saoulés quand la famine serait.sã i seront sù^lés kand la famìþne serøt.
Lè_Les mauvais, ennemis du Seigneur, périront : et se fondront môvè^s, anemis du Siñör, périront : é se fondront
40
ÉiAinsi que graisse d'agneaux en la fumée s'écoulant.nsi ke grè^sse d'éñeôs an la fumé^ s'ékùlant.
SanSans qu'il se puisse acquitter le malheureux s'endette sans fin :s k'i se puiss' akitér le malörös s'andéte sanfin :
Mais l'homme droit a de quoi être donneur libéral.sã l'ome drøt a de kø è^tre donör libéral.
SösCeux que bénit le Seigneur héritiers de la terre, la tiendront : ke bénìît le Siñör éritiérs de la tèrre, la tiéndront :
PaPar lui les maudits tous s'en iront arrachésr lui lè_ môdis tùs s'an iront araçés
45
S'C'est le Seigneur qui soigneux de l'homme entier adresse les pas :èÎt le Siñör ki soñös de l'om' antiér aÿdrése lè^_ pa^s :
S'C'est le Seigneur qui sa voie approuve telle qu'elle est.è^t le Siñör ki sa vøÎi' aÿprùve tèle k'él è^t.
ÔkuAucune fois l'homme juste méchoit : mais il n'y demeurera :ne føsã l'ome juste méçètã : mèsã il n'i demùrra :
KaCar le Seigneur gracieux prend et supporte sa main.r le Siñör grasiös prand é supôrte sa méin.
JönJeune je fus : vieux suis : et le bon ne vis onques délaissé :e je fu : vié£ suis : é le bon ne vìÁ onke délèssé :
[f° 29 v°]
50
MMême le pain quêter onques à sa race ne vis.èÎme le péin kè^tér onk' a sa rasse ne vi.
Mais a de quoi toujours libéral donner et prêter heureux.sá a de kø tùÿjùrs libéral donér éÿ pretér örös.
VoVoire sa postérité bien renommée fleurira.èreã sa pôstérité bién renomé^ florira.
LèsLaisse le mal : fais bien : à jamais sur terre demeureras.se le mal : fè^ bién : ajamès sur tèrre demùrras.
KaCar le Seigneur très juste aime la droite équité.r le Siñör trèjust' éime la drøÊt' ékité.
55
Sè_Ses favoris le Seigneur ne délaissera. Eux à jamais sont favoris le Siñör ne delè^sseraÂ. Ös ajamès sont
KoConservés, que le sang des réprouvés périra.nsèrvés, ke le sang dè_ réprùvés périra.
Lè_Les bons droits héritiers jouiront de la terre : et demeureront Bons drøsã éritiérs jùìåront de la tèrr' : é demùrront
úHoirs de la race d'iceux d'elle à jamais jouissant.rs de la rasse d'isös d'èl' ajamès jùìåsans.
RiéRien que sagesse et prudence ne sort de la bouche du prud'hommen ke sajéss' é prudanse ne sôrt de la bùÿçe du prödom
60
É Et de sa langue ne part rien que la sainte équité.de sa lange ne part rién ke la séint' ékité.
An En son coeur il porte la loi très sainte de son Dieu :son kör il pôrte la lø trèsséinte de son Diö :
SoSon pas ferme assuré n'achoppera cheminant.n pas fèrm' asuré n'aÿçopera çeminant.
PùrPour le tuer le malin guettera sans cesse l'homme entier : le tuéær le malin gétera sansèsse l'om' antiér :
Mais aux mains du méchant Dieu ne l'abandonnera.sã ôá méins du méçant Diö ne l'abandonera.
65
DiöDieu ne le lairra-pas condamner à cause de forfait ne le lè^ra-pas kondannér akôÎze de fôrfèt
AnEn jugement, quand bien on l'il aurait appelé. jujemant, kanbién on l'i arøt apelé.
ÉspEspère : attends le Seigneur : tiens son chemin. Il te mettra-susér': atan le Siñör : tién son çemin. Il te métra-sus
Pour de la terre hériter d'où le méchant périra.r de la tèrr' éritér dùÿ le méçant périra.
J'J'ai vu en autorité le méchant redoutable bobancer,èá vu an ôtorité le méçant redùtable bobansér,
70
Verdoyant comme fait quelque laurier vigoureux.rdûiant kome fèt kèlke loriér vigùrös.
Il Il passe : il n'est plus. Je le cherchai : point ne se montrapass' : il n'è^_ plus . Je le çèrçè : pûint ne se montra
FFais bien : vise au droit. Paix il aura qui le fait.èÎ_ bién : vìîz' ôá drøt. Pèsã il ara ki le fètã.
TùsTous pervers périront : et la fin d'eux manque demeurera. pèrvèrs périront : é la fin d'ös manke demùrra.
S'C'est du Seigneur qu'aux bons vient le salut désiré.è^t du Siñör k'ôá Bons viént le salut deziré.
75
S'C'est le Seigneur leur force et valeur en contraire saison,èÎt le Siñör lör fôrs' é valör an kontrére sè^zon,
LuLui qui les aide bénin, lui qui les ôte du mal.i kìÁ lez éide bénin, lui ki lez ôÎte du mal.
LuiLui qui le ôte et défend des pervers. Lui les avouera ki lez ôÎt' é défand dè_ pèrvèrs . lui lez avùra
[f° 30 r°]
Tous sauvés pour avoir espéré en sa faveur.s sôvés pùr avør éspéré an sa favör.
Mètre : Dactylique. Distiques élégiaques.

Variantes et remarques :
v. 22 : la version initiale, biffée, donne S'éjùìåront à la place de É jùìåront.