PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
retour
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

SME .XVIII.

PluPlus que jamais t'aimerai, Seigneur : et ma force t'avouerai :s ke jams t'mer, Sir : ma frse t'av^r :
PPour vrai le Seigneur est ma roche et mon recours.rvr le Sir ^t ma r' mon rekrs.
MonMon Dieu c'est ma retraite, ma force. En Dieu je me fierai. Di s'^t ma retrte, ma frs'. An Di je me fr.
MoMon fort et donjon, mon pavois, ma sauvet.n frt donjon, mon pav, ma svet.
5
J'iJ'invoquerai le Seigneur, le Seigneur trs digne je louerai :nvoker le Sir, le Sir tr^die je l^r :
SSoudain me verrai sauf de tous mes ennemis.din me v^r sf de ts mez annemis.
AnvEnvironn des lacs de la mort en peine je tranais :iron d_ la^s de la mrt an pine je trin :
TTorrents de grands maux m'effrayaient horriblement.rrans de gran ms m'froit rriblemant.
AnkEnclos tout partout me tenait l'enceinte de l'enfer,ls tpartt me tent l'ansinte de l'anfr,
10
PrPrs qu'attrap des noirs liens du froid trpas.s k'atrap d_ nrs lins du frd trpas.
AnpEmpress de mchef j'appelais mon aide le Seigneur :rss de mf j'apelz a mon ide le Sir :
[f 12 v]
KCourant mon Dieu tant que j'ai pu j'ai cri.rant a mon Di tant ke j' pu j' kri.
Il Il m'a de son saint temple exauc propice mon cri,m'a de son sint tanpl' gzss prpis' a mon kri,
SiSi tt que mon cri sez oreilles va toucher. tt ke mon kri sz ores va tr.
15
L_Les monts branls jusqu'aux pieds tremblrent outrs : mons branls jusk' pis tranblret trs :
LaLa terre trembla lors que Dieu se courroua. trre tranbla lrs ke Di se krrsa.
UUne fumire de ses naseaux montait et s'amassait.ne fumire de s_ nazes montt s'amasst.
SaSa gorge soufflait une flamme consumant. grje sflt une flanme konsumant.
Un Un brasier dvorant de sa bouche ardente s'pandait.brazir dvorant de sa b' ardante s'pandt.
20
IlIl baisse les cieux qui flchissent : il descend. bsse ls sis k flisset : il dsand.
SsSous les pieds il avait un brouillard : contre le ct l_ pis il avt un bras : kontre le kt
LeLes ailes au vent un chrub le soutenait.z lez vant un rub le stent.
PrPour sa cachette une nuit, pour son pavillon tout alentour. sa kat' une nuit, pr son pavion ttalantr.
D'D'eaux noires il tend un orage pais et pers.es nrez il tand un oraj' ps p^rs.
25
TtTout le nuage obscur se dpart sa forte resplendeur : le nuaj' skur se dpart a sa frte rplandr :
LaLa grle pleuvait parmi charbons allums. gr^le plvt parm arbons allums.
DanDans le ciel vot le Seigneur tonna. Ainsi le trs hauts le sil v^t le Sir tona. insi le tr_ ht
SaSa voix le trs haut fait our : quand tout soudain vs le tr_ht ft r : kand tt sdin
DarDarde menu ses traits de l-sus, la grle et le brasier.de menu s_ trs de lasus, la gr^l' le brzir.
30
ppart carts les perdus ennemis.art karts ls prdus annemis.
SanCent clairs redoubls cent foudres aigus il lana,t klrs redbls sant f^drez gus il lansa,
aChassant dconfits les perdus ennemis.sant dkonfis lz prdus annemis.
LrLors tout abme profond se dcouvrant les caves ouvrits tt abme profond se dkvrant l_ kavez vrit
DDes eaux : du monde sont ouverts les fondements,z es : du monde sont vrs l_ fondemans,
35
SiSeigneur au seul bruit que ta voix tonneresse retentit,r sl bruit ke ta vs tonersse rtantit,
Au vent qui soufflait hors de tes naseaux fumeux. vant ki sflt hrs de t_ nazes fum^s.
MMais de l-sus envoie sa main secourable dessur moi :s de lasus anve sa min sekrable desur m :
[f 13 r]
M'M'empoigne : et des flots dangereux me va tirer.anp' : d_ fls danjers me va tirr.
M'aM'enlve mes puissants ennemis : me dlivre du haineux :nlv' a m_ puissans anemis : me dlivre du hins :
40
M'M'en sauve combien qu'il part plus fort que moi.an sve konbin k'il paru^t plu_ frt ke m.
TanTant que j'tais de malheurs accabl, tous me couraient-sus :t ke j't de malrs aka^bl, ts me krt-sus :
MMais Dieu le bon Dieu fut ma force et mon support.s Di le bon Di fut ma frs' mon suprt.
LrLors au large me fit rcrer d'oppresse dlivr :s larje me fit rkrr d'prsse dlivr :
KaCar il se plaisait me prter ses faveurs.r il se plzt a me pr^tr s_ favrs.
45
DiDieu me rcompensa, le loyer de ma justice rendant : me rkonpansa, le loir de ma justise randant :
LuLui bon de mes mains guerdonna la nettet.i bon de m_ mins grdona la ntet.
KarCar le chemin du Seigneur je tenais : et pour autre le laissant le emin du Sir je tenz : pr tre le lssant
DeDe Dieu le parti point je n'ai voulu quitter. Di le parti pint je n' vlu kitr.
TsTous ses dits gards je tenais sans cesse devant-moi, sez dis gards je ten sanssse davant-m,
50
Et ses statuts saints n'ai jamais ts de moi.ss status sins n' jams ts de m.
MMais port je me suis, entier de reproche, devant lui,s prt je me suis, antir de repre, davant lui,
rOrn de candeur, maintenu d'intgrit.n de kandr, mintenu d'intgrit.
DiDieu me rcompensa le loyer de ma justice rendant : me rkonpansa le loir de ma justise randant :
LuLui bon de mes mains guerdonna la nettet,i bon de m_ mins grdona la ntet,
55
KlClaire devant ses yeux. Qui sera bon, bon te connatra :re davant sz is . ki sera bon, bon te kontra :
AnEnvers l'homme entier tout de mme entier seras.vrs l'om' antir tt de m^m' antir seras.
NNet au net tu seras : qui allant tors droit ne charriera,t nt tu seras : ki alant trs drt ne arra,
KoComme il sera tors, aussi tors tu marcheras.m' il sera trs, ssi trs tu mareras.
LrLors que le peuple ptit souffreteux, tu le sauves et maintiens,s ke le pple patt sfrets, tu le svez mintins,
60
LLes yeux rabaissant lors qu'ils sont plus levs.s is rabssant lrs k'i sont plus levs.
MonMon flambeau tu me tiens allum de ta douce resplendeur, flanbe tu me tins alum de ta dse rplandr,
SiSeigneur : le bon Dieu mes tnbres claircira.r : Le bon Di m_ tnbrez klrsira.
MarMarchant sous ta faveur, m'en irai fausser le bataillonant s ta favr, m'an ir fssr le bataon
[f 13 v]
DeDe l'ennemi fort : j'outresauterai le mur. l'annem frt : j'trester le mur.
65
KarCar le chemin du Seigneur est net : sa parole repurge. le emin du Sir ^t nt : sa parle repurj^.
KiQui espre en Dieu Dieu sera son fort pavois. spr' an Di Di sera son frt pav.
MMais qui serait si n'tait le Seigneur Dieu mais qui serait Dieus ki sert (si n'tt le Sir Di) ms ki sert Di
KiQui est la roche, qui le fort, si Dieu ne l'est ? ^t la re, k le frt, si Di ne l'^t ?
S'C'est Dieu qui de prouesse de coeur et de force me garnitt Di k de prsse de kr de frse me garnt
70
S'C'est lui qui mes pas dresse dans le net chemin :^t lui ki m_ pas drsse dans le nt emin :
LuiLui, qui a fait mes pieds aux pieds de la biche ressembler, ki a ft m_ pis pis de la be resanblr
PPour gagner aux monts un coupeau de sret.r ganr mons un kpe de sret.
PrPour venir au combat mes mains aux armes il instruit : venir konbat m_ mins z armez il instruit :
RaRenforce mes bras pour drompre un arc d'acier.nfrse m_ bras pr dronpr' un ark d'asir.
75
TonTon bouclier de salut tu me tends : et ta dextre me maintient bklir de salut tu me tans : ta d^tre me mintint
Et par ta douceur tu me fais auguste et grand.par ta dsr tu me fs gust' grand.
TToi tu me fais sous toi bravement et dmarcher grands pas tu me fs s_ t bravemant dmarr a granpas
SSous moi tu gardes mes genoux de chanceler :_ m tu gardes m_ jens de anselr :
PrPoursuivant l'ennemi je l'aconsuis : d'o ne retournaisuivant l'anemi je l'akonsui : d ne retrn
80
K'Qu'aprs que vaincus tous je les eus mis mort.aprs_ ke vinkus ts je lz u mis a mrt.
PrPour ne jamais relever dpecs par terre dconfits ne jams relevr dpess par trre dkonfis
BrBroncher je les fis les foulant dessous le pied.unr je l_ fi l_ flant des le pi.
Au combat tu me fais vaillant : la guerre tu m'instruis konbat tu me fs vaant : a la grre tu m'instruis
VVersant dessous moi ceux qui marchent contre moi.rsant des_ m ss ki maret kontre m.
85
DzDes ennemis rompus et le dos et la fuite me montrant, anemis ronpus le ds la fuite me montrant,
TuTu fais que par moi sont dfaits mes malvoulants. fs ke par m sont dfs m_ malvlans.
Il Ils crieront requrant d'tre aids, nul ne les aidera :krront rekerans d'^tr' ids, nul ne lez idra :
A Dieu recourront, Dieu ne les exaucera.Di rekrront, Di ne lz gzssera.
ssAussi menu que la poudre devant les vents les pardrai,i menu ke la p^dre davant l_ vans lez pardr,
[f 14 r]
90
PiPils comme on pile une fange aux grands chemins.ls kom'on pil' une fanj' grans emins.
HrHors de l'meute du peuple tu m'tas, quand se rvolta.s de l'mte du pple tu m'tas, kand se revolta.
TuTu m'as tabli chef dessur les nations. m'as tabli f desur l_ nassions.
MMme le peuple que point ne connaissais, m'ont reconnu roi :me le pple ke pint ne konss, m'ont rekonu R :
Au bruit de mon nom ils se sont donns moi. bruit de mon nom il se sont dons a m.
95
VVoire les trangers sont rangs sous ma royautre lez tranjrs sont ranjs s ma roit
FFaussant le serment qui premier les obligeait.ssant le srmant k premir lez blijt.
JusJusque dedans leur fort ce peuple courage dfaillit :ke dedans l fort a se pple kraje dfait :
TTous les trangers effrays perdaient le coeur.s ls tranjrs frois prdt le kr.
VVive le Seigneur Dieu : que lou soit Dieu qui me sauva,ve le Sir Di : ke l st Di ki me sva,
100
MoMon roc. Il est haut Dieu le Dieu de mon salut.n rk. Il ^t ht Di le Di de mon salut.
DiDieu qui m'a fait la faveur de me venger contre mon haineux, ki m'a ft la favr de me vanjr kontre mon hins,
KiQui range sous moi tant de peuples subjugus : ranje s_ m tant de pples subjugs :
LuiLui qui me sauve tir de mon ennemi. Haut lev m'as. ki me sve tir de mon annemi. Ht lev m'as.
TuTu m'as dlivr d'entre tous mes malvoulants : m'as dlivr d'antre ts m_ malvlans :
105
GarGard m'as de celui qui prtend m'offenser et forcer.d m'as de selui ki prtand m'fansr frsr.
PPour s'entre les gens ton renom je chanterai,r s'antre l_ jans ton renom je anter,
PrPour la faveur du salut qu' ton oint ton roi tu largis, la favr du salut k'a ton int ton R tu larjis,
SaSa race et David t'obligeant tout jamais. rass' David t'blijant a tt jams.
Mtre : Dactylique et iambique. Distiques forms d'un hexamtre dactylique et d'un trimtre iambique.
v. 99, on attendrait Sir (premire syllabe longue) plutt que Sir.

Variantes et remarques :
v. 99 : st, oubli, a t ajout au-dessus de la ligne.