PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueLivre I
rubriquePsaume 1
rubriquePsaume 2
rubriquePsaume 3
rubriquePsaume 4
rubriquePsaume 5
rubriquePsaume 6
rubriquePsaume 7
rubriquePsaume 8
rubriquePsaume 9
rubriquePsaume 10
rubriquePsaume 11
rubriquePsaume 12
rubriquePsaume 13
rubriquePsaume 14
rubriquePsaume 15
rubriquePsaume 16
rubriquePsaume 17
rubriquePsaume 18
rubriquePsaume 19
rubriquePsaume 20
rubriquePsaume 21
rubriquePsaume 22
rubriquePsaume 23
rubriquePsaume 24
rubriquePsaume 25
rubriquePsaume 26
rubriquePsaume 27
rubriquePsaume 28
retour
rubriquePsaume 29
rubriquePsaume 30
rubriquePsaume 31
rubriquePsaume 32
rubriquePsaume 33
rubriquePsaume 34
rubriquePsaume 35
rubriquePsaume 36
rubriquePsaume 37
rubriquePsaume 38
rubriquePsaume 39
rubriquePsaume 40
rubriquePsaume 41
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueLivre IV
rubriqueLivre V
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

SÉÔME .XXVIII.

Vers toi je m'écrie, Seigneur,ÎR Tú je m'ékrìîeæ, Siñör,
ToToi qui ma roche seras : pour moi ne sois pas coi ne muet que l'étantè ki ma rôçe seras : Pùr mø ne sø pas kø ne muèt ke l'étant
JeJe n'aille sembler ces déplorés malheureux n'a££e sanblér sès déplorés malurö^s
KQui dans le caveau du sépulcre sombre vont descendant.ìÀ dans le kaveô du sépulkre sonbre vont désandant.
5
ÉgzExauce ma plainte et ma voix :ôsse ma pléint' é ma vøsã :
J'J'adresse à toi ma clameur les mains levant au temple qui t'est dédié,adrés' aã tø ma klamör lè_ méins levant ôá tanple ki t'è^t dédiéæ,
Pour n'être pas mis entre méchants, qui malinsr n'è^tre pa^_mis antre méçans, ki malins
AvAvec le prochain de parole font la paix, du coeur malèk le proçéin de parôle font la pès, du kör mal
Fais leur comme ils ont besogné :Î_ lör kom' il ont bezoñé :
10
PPaie le traître désir qu'ils portent au coeur plein de vouloir déloyal.èÎie le tré^itre dezir k'il pôrtet ôá kör pléin de vùlør déloæial.
RaRends leur selon leurs mains le salaire et loyern_ lör selon lör_ méins le salèr' é loæiér
K'Qu'ils ont mérité. La pareille juste et digne rands leur.il ont mérité . la parè£e just' é diñe ran_ lör.
Il Ils n'ont le courage élevén'ont le kùraj' élevé
[f° 22 r°]
Pour du Seigneur le pouvoir contempler en tout tant que sa main a créé :r du Siñör le pùvør kontanplér an tùt tant ke sa méin a krééä :
15
IlIl les détruira pour ne jamais relever. lès détruira pùr ne jamès relevér.
A À Dieu tout honneur et louange : car ma plainte il entend.Diö tùt onör é lùanje : kar ma pléint' il antand.
DiöDieu c'est le pavois qui me couvre, s'è^t le pavø ki me kùvr',
ÈEst ma valeur toute. Mon coeur espérait en lui : je reçus le secours,Ît ma valör tùte . Mon kör éspérøt an lui : je resu le sekùrs,
DoDont tout le coeur encore me tressaute réjoui :nt tùt le kör ankôr me tresôÎt réjùìå :
20
KiQui fait que de Dieu la louange d'un bel hymne chanterai. fètã ke de Diö la lùanje d'un béÂl inne çantrè.
LörLeurs forces il est le Seigneur,s fôrsez il è^t le Siñör,
Force qui sauve son oint. Conserve bien ton peuple Seigneur, et bénisrse ki sôÎve son ûint. Konsèrve bién ton pöple Siñör, é béni
Les tiens, que pour ton propre voulus retenir._ tiéns, ke pùr ton prôpre vùlus retenir.
SiSeigneur, mène-les comme pâtre, et les avance toujours.ñör, mene-lèsã kome pa^tr', é lès avanse tùÿjùrs.
Mètre : Strophe de 4 vers complexes. Le premier vers est un dimètre non-cadencé (qualifié de prosodiaque) associant un ionique du majeur et un choriambe, le second un asynartète comprenant trois sous-vers, soit un penthémimère dactylique, un penthémimère iambique et un penthémimère dactylique, le troisième, aussi asynartète, fait se succéder un penthémimère iambique et un penthémimère dactylique (iambélégiaque), le quatrième, toujours asynartète, associe un sous-vers considéré comme anapestique (bien qu'il commence par un iambe) et un dimètre trochaïque court-cadencé.

Variantes et remarques :
v. 2 : ke l'étant est reporté à la ligne inférieure.
v. 6 : dédiéæ est reporté à la ligne inférieure.
v. 10 : Les deuxième et troisième lettres de pôrtet sont écrites au-dessus d'un gribouillis. Le mot déloæial est reporté à la ligne inférieure.