PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
retour
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueChanson 62
rubriqueChanson 63
rubriqueChanson 64
rubriqueChanson 65
rubriqueChanson 66
rubriqueChanson 67
rubriqueChanson 68
rubriqueChanson 69
rubriqueChanson 70
rubriqueChanson 71
rubriqueChanson 72
rubriqueChanson 73
rubriqueChanson 74
rubriqueChanson 75
rubriqueChanson 76
rubriqueChanson 77
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

XXXX.

ANT .I.
TETe connatre m'est si grand heur, KONTRE m't s grant r,
belle tant gracieuse, ble tant grasze,
KQue pour vie avouer ne puise pr v avr ne pus
SCe que j'ai vcu sans te voir.e ke j' vku san_ te vr. <
REANT.
5
DeDe te voir ne puis me saouler ; ni me lasser te vr ne pus me slr ; n me lassr ><
2.
TlTelle Dieu cra ta beaut,e Di kra ta bet,
TaTant unique en toute chose,nt unk' an tte ze,
DeDe la chosette moindre qu'as, la zte mindre k'as,
MiMille beauts se parferaient.le bets se parfert. <
3.
10
pEt par ainsi j'estimai-tantarinsi j'stim-tant
DDs que te vis te connatre,s ke te v te kontre,
KeQue pour vie avouer ne puis, pr v avr ne puis,
SeCe que j'ai vcu sans te voir. ke j' v^ku san te vr. >< <
Mtre : Le rechant se compose d'un trimtre ionique du mineur rebris. Pour la strophe, on a successivement un anacrontique, un trimtre dactylique (fait trs rare, Baf place une syllabe fminine en fin de vers : en thorie, la dernire syllabe est indiffrente), un dimtre antispastique et un dimtre ionique du mineur.