PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
retour
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueChanson 62
rubriqueChanson 63
rubriqueChanson 64
rubriqueChanson 65
rubriqueChanson 66
rubriqueChanson 67
rubriqueChanson 68
rubriqueChanson 69
rubriqueChanson 70
rubriqueChanson 71
rubriqueChanson 72
rubriqueChanson 73
rubriqueChanson 74
rubriqueChanson 75
rubriqueChanson 76
rubriqueChanson 77
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

LIII.

REÇANT
ÔÔ rose reine des fleurs,Î RÔZE réine dè_flörs,
[f° 317 v°]
KaQuand je te vois quand je te sens,nt je te vø kant je te san,
AnEn amour fin tu me confis. amùr fin tu me konfis. ·><·
ÇANT.I.
SétCette bouche pleine toujours et d'odeur rare et de douceur,e bùÿçe pléine tùjùrs é d'odör rar' é de dùsör,
5
É Et de son ris et de son chant et de son devis si plaisant,de son ris é de son çant é de son devis si plèzant,
É Et de son baiser adoucit toute l'aigreur que l'amour faitde son bè^zér adùsìît tùte l'égrör ke l'amùr fèt ·><·
2
Se Ce bel oeil d'amour le carquois, d'où aveint ces chaleureux traits,bél ö£ d'amùr le karkøs, dù avéint sè_ çalurö^_ très,
ÇaChasse d'autour le brouillard noir sérénant le ciel de son feu :se d'ôtùr le brù£a^_ nør sérénant le siél de son fö :
É Et me dardant mille beaux feux pique mon coeur, grille mon sangme dardant mile beô_ fös pike mon kör, gri£e mon sang ·><·
3.
10
DonDonne quelque doux réconfort à mon ardeur et ma langueur :e kèlke dùs rékonfôrt a mon ardör é ma langör :
É Et cet espoir, qui m'a nourri de l'accueil de tes privautés,set éspør, ki m'a nùrri de l'akö£ de tè_privôtés,
NeNe me permets dire trompeur t'appelant ingrate à bon droit me pèrmè dire tronpör t'apelant ingraÂt' abondrøt ·><·
4.
Ne Ne me fais soupirs élancer : ne me fais plus crier en vain :me fè sùpirs élansér : ne me fè plus kriéær an véin :
SiSi amour doux me donne un jour que de toi jouisse à mon gré, amùr dùs me don' un jùr ke de tø jùìåss' a mon gré,
15
LeLe jour après si mourir faut belle trop aise je mourrai jùr après si mùrir fôÎt Béle trôp è^ze je mùrrè ·><· <·
Mètre : Le rechant se compose d'un dimètre iambique cadencé, d'un dimètre choriambique et d'un dimètre ionique du majeur. Pour la strophe, on a trois tétramètres ioniques du mineur : le premier est rebrisé entre le premier et le deuxième pied, le deuxième est rebrisé entre le troisième et le quatrième pied et le troisième est pur.