PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueChanson 1
rubriqueChanson 2
rubriqueChanson 3
rubriqueChanson 4
rubriqueChanson 5
rubriqueChanson 6
rubriqueChanson 7
rubriqueChanson 8
rubriqueChanson 9
rubriqueChanson 10
rubriqueChanson 11
rubriqueChanson 12
rubriqueChanson 13
rubriqueChanson 14
rubriqueChanson 15
rubriqueChanson 16
rubriqueChanson 17
rubriqueChanson 18
rubriqueChanson 19
rubriqueChanson 20
rubriqueChanson 21
rubriqueChanson 22
rubriqueChanson 23
rubriqueChanson 24
rubriqueChanson 25
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
retour
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueLivre III
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

XXXVIII.

Un jour ma belle Françonn jùÿr ma Bèÿle Fraÿnsoÿn
[f° 343 r°]
Un Un poil tirant de son chef,pøl tirant de son çèf,
D'ôD'or trait et long et luisant,r trètã é long é luizant,
Me Me vint étreindre les mainsvint étréindre lè_méins
5
Me Me les liant comme en jeu :lè_liant kom' an jö :
É pEt puis me dit se vantantuis me dit se vantant ·><·
Je Je t'ai lié, tu es pris :t'èã liéæ, tu è^_ pris :
MonMon prisonnier avoue-toi. prizzoniér avù^-tø. ·><·
Je Je m'en riais cuidant bien,m'an riø kudan_ bién,
10
Ke,Que, quand voudrais m'en ôter, kant vùdrøÎ m'an ôÎtér,
Si Si faible chaîne romprais.føble çè^ne ronprøÎ.
Mè_Mais quand je viens regarder kant je vién regardér
Le Le beau lien qui m'étreint,beô lìåén ki m'étréint,
TaTâchant à m'en délivrerÎçant a m'an délivrér
15
Je Je perds et coeur et vertu.pèr é kör é vèrtu. <·
Je Je vais jeter soupirs chauds,va^ jetér sùpìrÎ_ çôs,
ÉinAinsi que si me voyaissi ke sìþ me vûiøÎ
De De fers pesants arrêté.fèrs pezans arè^té. ·><·
DonDonc maintenant éperduk méintenant épèrdu
20
ParPar un cheveu je suis-pris : un çevö je sui-pris :
É dEt dis, je meure plutôtìþ, je möre pluÿtôÎt
Ke Que rompe telle prison.ronpe tèle prizzon. <·
ÉinAinsi ma belle à son grésin ma bèl' a son gré
LiLié me mène d'un poil :éæ me méine d'un pøl :
25
ParPar tout me traîne d'un poil : tùt me tréìÎne d'un pøl :
Ma Ma vie ne pend que d'un poilvìî ne pant ke d'un pøl ·><· <·
Mètre : Tous les vers sont des dimètres iambiques cadencés.