PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueChanson 1
rubriqueChanson 2
rubriqueChanson 3
rubriqueChanson 4
rubriqueChanson 5
rubriqueChanson 6
rubriqueChanson 7
rubriqueChanson 8
rubriqueChanson 9
rubriqueChanson 10
rubriqueChanson 11
rubriqueChanson 12
rubriqueChanson 13
rubriqueChanson 14
rubriqueChanson 15
rubriqueChanson 16
rubriqueChanson 17
rubriqueChanson 18
rubriqueChanson 19
rubriqueChanson 20
rubriqueChanson 21
rubriqueChanson 22
rubriqueChanson 23
rubriqueChanson 24
rubriqueChanson 25
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
retour
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueLivre III
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

XLVI.

DANDans le fort buisson d'amoureuses erreurs, Le fôrt buisson d'amùrözez èrrörs,
[f° 346 r°]
UneUne bête étrange veneur je poursuis. bè^t' étranje venör je pùrsui.
Mais, toujours faisant le devoir, je conduissá, tùjùrs fèzant le devør, je kondui
Mes chasses en vain._ çasez anvéin. <·
5
MonMon limier, trop persévérante bonté, limiér, trôp pèrsévérante bonté,
Quête, tins d'un trait que la crainte tordit.Îte, tins d'un trèt ke la kréinte tôrdit.
Deux levrons fautifs échappés, rider vontÎ levrons fôtis éçapés, ridér vont
LLa chasse troublant.aý çase trùblans. <·
S'C'est le faux espoir et désir le peu-caut.èÎt le fôs éspør é dezir le pö-kôÎt.
10
FùrFourvoyés les chiens se démeutent artés.voiés lè_ çiéns se démötet artés.
Mè_Mes clabauds sont, tout ce que j'ai de pensers, klabôs sont, tùt se ke j'èã de pansérs,
PrPrompts à s'écarter.ons a s'ékartér. <·
KanQuand j'aurai longtemps cette bête guettée,t j'arè lontans séte bè^te gèté^e,
PùrPourchassé sa prise, elle vite s'en fuit.çasé saÿ prizz', éle vìîte s'an fuit.
15
Loin devant mes deux levriers, devançantiñ davant mè_dös leveriérs, davansant
Leur courir isnel.r kùrir isnèl. <·
MèsMais, devant mes chiens la-courant ameutés,, davan_ mè_çiéns la-kùrans amötés,
RuRuse tant et tant que recrus relaissésÎze tant é tant ke rekrus relèssés
An En défaut les met : et toujours devant euxdefôÎt lè_mèt : é tùjùrs davant ös
20
SSauve se maintient.ôÎve se méintiént. <·
KanQuand voici mes chiens affamés, qui longtempst vesìþ mè_çiéns afamés, ki lontans
OntOnt couru sans prendre, et de moi déloyaux kùruÿ san prandr', é de mø délûiôs
FonFont un Actéon, déchirant et mangeantt uÂn Akté^on, déçirans é manjans
MoMon douloureux coeurn dùlùrö^_ kör ·><·
Mètre : Strophe saphique.

Variantes et remarques :
v. 14, version corrigée : prizze. L'e final a été biffé et remplacé par une apostrophe.