PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueChanson 1
rubriqueChanson 2
retour
rubriqueChanson 3
rubriqueChanson 4
rubriqueChanson 5
rubriqueChanson 6
rubriqueChanson 7
rubriqueChanson 8
rubriqueChanson 9
rubriqueChanson 10
rubriqueChanson 11
rubriqueChanson 12
rubriqueChanson 13
rubriqueChanson 14
rubriqueChanson 15
rubriqueChanson 16
rubriqueChanson 17
rubriqueChanson 18
rubriqueChanson 19
rubriqueChanson 20
rubriqueChanson 21
rubriqueChanson 22
rubriqueChanson 23
rubriqueChanson 24
rubriqueChanson 25
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueChanson 62
rubriqueChanson 63
rubriqueChanson 64
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

II.

JeJe ne veux plus le tenir clos, ni le taisant ne v plus le tenr kls, n le tzant
MMon amour doubler, et l'ennui que d'amour j'ai :on amr dblr, l'annu ke d'amr j' :
SSe lamenter dire et chanter sa douleur, porte rconforte lamantr dr' antr sa dlr, prte rkonfrt ><
loloign suis d'une beaut, mon heureux bien : suis d'une bet, mon ur_ bin :
5
LeLe malheur, las, m'en a mis loin. Et ce m'est heur malr, las !, m'an a m_ li. se m'^t r
KeQue ce n'est faute que j'aie faite, ni forfait de la beaut se n'^_ fte ke j'^ fte, n frft de la bet ><
AmAmour, en tout ce regret long o je suis loin,r, an tt se regrt long je sui_ li,
DoDonne renfort et rconfort ma langueur,ne ranfrt rkonfrt a ma langr,
MeMe jetant au souvenir doux et de mon bien et de mon mal jetant svenir ds de mon bin de mon mal ><
10
Je Je ne vois point l'toil-ciel briller en feux,ne v pint l'tel-sil brir an fs,
SSrnant l'air de tout ombrage repurg,rnan_ l'r de tt onbraje repurj,
KeQue ne songe en celle clart que de deux yeux je vis sortir ne sonj' an sle klrt ke de dz is je v srtir ><
Le Le jour heureux que je fus pris, je vis flamberjr rs ke je fu pris, je v flanbr
SCelle clart qui m'aveuglait : et m'attisale klrt ki m'avglt : m'atizza
15
DeDe si beaux yeux et si doux feu l'amour ardente de mon coeur si bez is si d_ f l'amr ardante de mon kr ><
Du Du depuis, las ! Et voyant tout je ne vois rien,depuis, las ! voiant tt je ne v rin,
Et ne sais trouver mon coeur nulle fracheur,ne s trvr a mon kr nule fr^r,
NiNi mes yeux nulle clart, si-non aux rais de si beaux yeux a mz is nule klrt, si-non rs de si bez is ><
SSi je vois roses au jardin, si je vois lys, je v rzez o jardin, s je v lis,
20
JeJe m'y verrai tout l'instant reprsenter m' v^r ttalinstant reprzantr
SCelle beaut que le vermeil pare l'envi de la blancheurle bet ke le vrm par' alanvi de la blanr ><
dEt de son tendre visage un vigoureux teint,e son tandre vizaj' un vigr_ tint,
DeDe pudeur chaste reluisant et de gaiet, pudr aste reluizant de g^t,
Et de sa lvre et de ses dents et la fracheur et la blancheurde sa lvr' de s_dans la fr^r la blanr ><
25
SSi j'aperois les pis ondiller au vent, j'aprs lez pis ondir vant,
I Il me souvient du premier coup que j'aperusme svint du premir kp ke j'aprsu
VoVoler en l'air le filet d'or de ce beau poil qui me tient prislr an l'r le filt d'r de se be pl k me tin_ pris ><
Si Si je vois l'air et la campagne et la grand merje v l'r la kanpa' la gran mr
[f 351 v]
ReRagaillardir de la saison qui reverdit,gaardir de la szon ki revrdt,
30
LaLa nouveaut me ramentoit de ma matresse le printemps nvet me ramantt de ma Mtrsse le printans ><
SSi remont le soleil chaud sche les champs, remont le sl d se l^_ams,
JeJe ramentois de mon ardeur l'amoureux chaud ; ramant de mon ardr l'amr_ d ;
DeDe l't cesse le grand chaud : ma chaleur point ne s'amoindrit l't ssse le grand d : Ma alr pint ne s'amindrt ><
SSi de l'automne la saison mre des fruits ; de l'tonne la s^zon mre d_fruis ;
35
LeLe labeur des vignerons courbes adoucit, labr ds vierons krbes ad^st,
JeJe connais lors comme il m'est pis, peine souffrant, ne cueillant fruit kon lrs kom' m'^_ pis, pne sfrant, ne kuan_ fruit ><
SSi l'hiver couvre la campagne de froideur, l'ivr kvre la kanpae de frdr,
JeJe pressens lors de ma vieillesse l'hiver lent, prsan lrs de ma visse l'vr lant,
KQui n'teindra l'amour ardent, o mes ans vieux se rcreront n'tindra l'amr ardant, mez ans vis se rkr^ront ><
40
Se Ce serait les vagues ter de la grand mer,sert l_ vagez tr de la gran mr,
Et du printemps fleuri les fleurs te dnombrer,du printans flor l_flrs te dnonbrr,
Et de combien de clignants feux l'toil ciel brille flambantde konbin de klian_ fs l'tel sil brie flanbant ><
KQui promettrait n'oublier rien de la vertu promtrt n'blr rin de la vrtu
KeQue tout partout m'a rpandue cette beaut, tpartt m'a rpandu^ ste bet,
45
LeLe motif seul et repos seul et soulas seul de mes ennuis motif sl reps sl slas sl de mez annuis ><
Mtre : Strophe de trois vers ioniques du mineur : deux trimtres et un ttramtre.

Variantes et remarques :
v. 36 : le dernier mot est rejet la ligne.
v. 39 : le dernier mot est rejet la ligne.