PROBLÈME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baïf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrénes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueChanson 1
rubriqueChanson 2
rubriqueChanson 3
rubriqueChanson 4
rubriqueChanson 5
rubriqueChanson 6
rubriqueChanson 7
rubriqueChanson 8
rubriqueChanson 9
rubriqueChanson 10
rubriqueChanson 11
rubriqueChanson 12
rubriqueChanson 13
rubriqueChanson 14
rubriqueChanson 15
rubriqueChanson 16
rubriqueChanson 17
rubriqueChanson 18
rubriqueChanson 19
rubriqueChanson 20
rubriqueChanson 21
rubriqueChanson 22
rubriqueChanson 23
rubriqueChanson 24
rubriqueChanson 25
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
retour
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
rubriqueChanson 62
rubriqueChanson 63
rubriqueChanson 64
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire métrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittération en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
métriqueAfficher métrique
métriqueLégende

XXXV

MIMisérable, vis malheureux : si le destinÀZEÂRAÿBLEÂ, vìþ maÂlöÿröÿs : sìÁ le déÿstìþn
Violent t'y pousse contraint, souffre ton mal.äolant t'ìÁ pùsse kontréint, sùÂfre ton mal.
PasPatience forte adoucit le dur ennui,ianse fôrt' adùsìît le dur annui,
Qui ne peut avec raison se raccoutrer.À ne pöt avèke rèzon se rakù^trér. <·
5
Si Si quelqu'un chérit de son gré sa malheurté,kékun çérìît de son gré sa malurté,
Le Le méchef allant rechercher se y présentant,méçèf alant reçèrçér s'ìÁ prézantant,
S'S'il ne sait jouir de son bien, le malheureuxìÀ ne sètã jùìår de son bién, le malörös
MérMériterait le perdre malduit à s'en aider.itrøt le pèrdre malduit a s'an éidér. <·
Le Le voler du temps traversant, comme les flotsvolér du tans travèrsant, kome lè_flôsã
10
De De la Seine à-val se roulant, ne revient plus.la Séin' a-val se rùlant, ne revién_ plus.
Si Si le sais, humain à ton coeur donne plaisir,le sèsã, Uméin a ton kör done plèzir,
De De l'amour menant le jeu doux, et de Bacchusl'amùr menant le jö dùs, é de Bakkus
SavSavourant avec raison le présent gai.ùrant avèke rèzon le prézan_ gè. <·
L'aL'amiable trait de plaisir vide joyeux,miable trèt de plèzir vide jûiös,
15
De De fureur le trait débauché n'outrepassantfurör le trètã débôçé n'ùÂtrepassant ·><·
Mètre : Tous les vers sont des trimètres ioniques du mineur rebrisés.