PROBLME D'AFFICHAGE ?
DICTIONNAIRE
retour
virga
avance
rubriqueJean-Antoine de Baf
rubriqueAvertissement
rubriqueIntroduction
rubriquePsautier 1573
rubriqueEtrnes 1574
rubriqueChansonnettes
rubriqueLivre I
rubriqueLivre II
rubriqueLivre III
rubriqueChanson 1
rubriqueChanson 2
rubriqueChanson 3
rubriqueChanson 4
rubriqueChanson 5
rubriqueChanson 6
rubriqueChanson 7
rubriqueChanson 8
rubriqueChanson 9
rubriqueChanson 10
rubriqueChanson 11
rubriqueChanson 12
rubriqueChanson 13
rubriqueChanson 14
rubriqueChanson 15
rubriqueChanson 16
rubriqueChanson 17
rubriqueChanson 18
rubriqueChanson 19
rubriqueChanson 20
rubriqueChanson 21
rubriqueChanson 22
rubriqueChanson 23
rubriqueChanson 24
rubriqueChanson 25
rubriqueChanson 26
rubriqueChanson 27
rubriqueChanson 28
rubriqueChanson 29
rubriqueChanson 30
rubriqueChanson 31
rubriqueChanson 32
rubriqueChanson 33
rubriqueChanson 34
rubriqueChanson 35
rubriqueChanson 36
rubriqueChanson 37
rubriqueChanson 38
rubriqueChanson 39
rubriqueChanson 40
rubriqueChanson 41
rubriqueChanson 42
rubriqueChanson 43
rubriqueChanson 44
rubriqueChanson 45
rubriqueChanson 46
rubriqueChanson 47
rubriqueChanson 48
rubriqueChanson 49
rubriqueChanson 50
rubriqueChanson 51
rubriqueChanson 52
rubriqueChanson 53
rubriqueChanson 54
rubriqueChanson 55
rubriqueChanson 56
rubriqueChanson 57
rubriqueChanson 58
rubriqueChanson 59
rubriqueChanson 60
rubriqueChanson 61
retour
rubriqueChanson 62
rubriqueChanson 63
rubriqueChanson 64
rubriquePsautier 1569
rubriqueMusique
rubriqueGlossaire mtrique
rubriqueBibliographie
 
Pour une translittration en orthographe standard, survolez l'initiale des vers !
pdfFichier pdf
mtriqueAfficher mtrique
mtriqueLgende

LXI.

MMisrable moi, quelle ardeur me vient ravir tous mes esprits ?zrable m, kl' ardr me vnt ravr tmez sprs ?
[f 373 v]
KQue fais-je ? O suis-je ? Comment se faite f-j' ? su-je ? koman^_ se ft
K'Qu'en mon malheur vive obstin ?an mon malr vv' stn ? <
MilMille fois amour m'assaillant de forse et cautelle a-tche fs Amr m'asaant de frs' ktl' a- ta^
5
MeMe faire sien : et je m'en riais : fre sin : je m'an ri :
TaTant j'ai tenu-fort contre lui.nt j' tenu- frt kontre lui. ><
sO s'en est all ce grand coeur ? O es tu douce libert ?'an ^t al se gran kr ? ^_tu d^se librt ?
KQuel astre, ou quel malheureux dsirl astr', kl malurs dezir
S'S'en vient troubler mon sens meilleur ?an vint trblr mon sans mir ? <
10
UUne sage raison en moi tenait la place de mon coeur,ne saje r^zon an m tent la plasse de mon kr,
Et l'ennemi s'en allait chassl'annem s'an alt as
SaSans un nouveau renfort qui vintnz un nve ranfrt ki vint ><
KlQuel tait si fort ce renfort venant soudain qui me fora ; tt si frt se ranfrt venant sdin ki me frsa ;
KoComment se fait que si tt le perdmant se ft ke si tt le prd
15
RRaison, quittant o moins doutait ?zon, kitant mins dtt ? <
L'aL'assurance perd le vaillant : la nonchalance l'assur.suranse prd le vaant : la nonalanse l'asr.
ReRepos et paix et ton aise doux,ps ps ton ^ze ds,
PPauvre me t'ont mis en malheurvr' a^me t'on^_ mis an malr ><
Mtre : Strophe de trois vers dont le premier est un ttramtre ionique du mineur rebris et les deux suivants sont des dimtres iambiques.

Variantes et remarques :
v. 1 : le dernier mot est rejet la ligne.
v. 13 : la dernire syllabe est rejete la ligne.